Méthodes de tortures utilisées dans la prison de la ville de Lanzhou

Selon des statistiques encore incomplètes, plus de 200 pratiquants de Falun Gong ont été incarcérés dans la prison de Lanzhou pour leurs convictions. Ils ont été gavés, privés de sommeil et soumis à de nombreuses autres formes brutales de torture.

M. Chang Jubin, un responsable de la cour du Parquet de la ville de Baiying, a été condamné à 11 ans dans la prison de Lanzhou pour avoir refusé de dénoncer sa foi dans le Falun Gong. Lorsqu'il a été libéré le 31 août 2013, il était mentalement traumatisé en conséquence des tortures.

M. Wen Shixue, qui était employé par l'entreprise Lanhua dans la ville de Lanzhou, a été condamné à huit ans de prison en 2002 pour avoir accroché des banderoles pour éveiller les consciences sur la persécution du Falun Gong par le régime communiste. Après des années de tortures dans la prison de Lanzhou, il a eu une congestion cérébrale et a été emmené dans un service d'urgences.

Gavage forcé

Plusieurs prisonniers restreignaient un pratiquant sur une chaise, lui ouvraient la bouche avec une paire de pinces et inséraient un tube dans la gorge.

Le pratiquant M. Gao Feng a été gavé de force deux fois par jour. Le tube a une fois été inséré si profondément qu'il a atteint les intestins. Le médecin de la prison n'a arrêté que lorsque M. Gao se tordait de douleur.

Battre à coups de matraques électriques

Les gardes électrocutent parfois les pratiquants avec des matraques électriques pendant des heures d'affilée.

Les gardes Wang Changlin, Liu Bincheng, Zhao Yanzhong et He Liqing ont torturé M. Gao Feng avec des matraques électriques le 24 décembre 2001. Ils lui ont inséré la matraque dans la bouche et lui ont électrocuté la tête, le visage, le cou et d'autres parties du corps pendant plus d'une heure.

Le garde Gao Zhengdong a menotté M. Wu Binqi à une barre et l'a électrocuté avec une matraque électrique pendant plus de quatre heures.


Les chefs d'équipe Xiao Bing et Jiang Yuyan ont électrocuté M. Peng Xibin avec une matraque électrique en juin 2004 parce qu'il avait refusé d'être transformé.

S'asseoir sur un "petit tabouret "

Les pratiquants sont souvent forcés à s'asseoir sur de "petits tabourets "pendant des heures. Cet objet au nom anodin provoque souvent l'infection de la chair des fesses des victimes après une utilisation prolongée.

M. Peng Xibin a été emmené à la prison de Lanzhou en janvier 2003. Trois détenus l'ont surveillé pendant qu'il était forcé à s'asseoir sur un "petit tabouret" pendant plus de 13 heures.

M. Bai Sanyuan a commencé une grève de la faim de six mois pour protester contre son emprisonnement illégal. À partir de janvier 2010, on l'a fait s'asseoir de force sur un "petit tabouret"15 heures par jour pendant 8 mois. Les gardes lui attachaient aussi un seau pesant autour du cou.

Menotté les mains derrière le dos

Les gardes ordonnaient à cinq détenus de menotter et d'enchaîner un pratiquant et ensuite de relier les menottes et les chaînes derrière le pratiquant avec des câbles.

M. Wang Youjiang a été torturé comme cela pendant plus de deux heures parce qu'il détenait des conférences écrites par le fondateur du Falun Gong.

Des ordres sont donnés pour que les détenus surveillent et torturent les pratiquants

Chaque pratiquant est flanqué de quatre détenus qui ont reçu l'ordre de punir le pratiquant comme ils veulent si le pratiquant refuse de coopérer avec les gardes.

M. Wei Junren a un jour été battu par des détenus avec un tabouret en bois.

Incarcération en isolement

Les pratiquants sont détenus dans une cellule d'isolement jour et nuit et privés de sommeil.

M. Wang Youjiang a été détenu dans une telle cellule pendant sept mois pour avoir refusé d'accomplir de lourdes tâches, un moyen de « rééducation » employé par le régime chinois.

M. Wu Binqi a été emmené dans la 10e division de la prison de Lanzhou en janvier 2003. Pour le transformer, ou le forcer à abandonner sa foi, le garde Li Wen l'a placé en cellule d'isolement pendant plus de cinquante jours.

M. Yang Xuegui a été détenu en sous-vêtements dans une cellule d'isolement pendant 10 jours lors de l'hiver 2002.

Lier les menottes et les chaînes

Les gardes plaçaient les menottes et les chaînes sur un pratiquant et les reliaient ensemble, forçant le pratiquant à adopter une position fœtale.

Une fois menotté et enchaîné de cette façon, M. Wang Youjiang a été forcé à marcher 50 mètres au cours d'un interrogatoire. Il a été maintenu dans cette position en isolement pendant 83 jours.

M. Luo Xiufeng a été un jour menotté à un poteau dans cette position pendant une année entière.

Privation de sommeil

La privation de sommeil est une forme de torture courante utilisée dans la prison de Lanzhou.

Dans le but de transformer les pratiquants, les gardes de la prison de Lanzhou ont formé un groupe spécial de personnes se relayant pour empêcher les pratiquants de s'endormir. Pour se faire, ils diffusent parfois à plein volume de la propagande du Parti communiste contre le Falun Gong.

Les gardes Wang Wei, He Xin et Yang Jianjun ont privé de sommeil M. Bai Sanyuan en 2011 et l'ont battu chaque fois qu'il somnolait.


Suspendre avec les orteils touchant le sol

Le pratiquant est parfois suspendu par les menottes à des barres asymétriques. Alors qu'ils sont ainsi suspendus, seuls leurs orteils touchent le sol.

Pour avoir pratiqué l'exercice de méditation du Falun Gong, M. Gao Feng a été suspendu de la sorte pendant une heure. Une autre fois, il a été suspendu pendant une après-midi entière.

Version chinoise

Version anglaise :
Methods of Torture Used in Lanzhou City Prison

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.