Sans cultiver la parole, comment pouvons-nous éveiller les gens?

Certains pratiquants de Falun Gong sont diligents en faisant bien les trois choses, mais ils ne sont pas attentifs à ce qu'ils disent. Ils parlent souvent des faiblesses des autres, les réprimandent ou s'en plaignent, exagèrent, font circuler des ouï-dire et dévoilent des informations personnelles. Certains pratiquants surfent sur Internet et partagent des histoires relatives à la renommée ou l’amour alors que d’autres pratiquants font circuler des ragots, sans le moindre égard pour les sentiments des gens, en particulier lorsque des membres de la famille sont présents.


En réalité, la cultivation de la parole reflète la manière dont nous nous cultivons nous-mêmes. Sommes-nous compatissants lorsque nous réprimandons ou nous plaignons des autres ? Les autres nous feront-ils confiance si nous ne pouvons pas garder confidentielles des informations personnelles ? Donnons-nous aux autres une bonne impression de nous-mêmes en tant que pratiquants si nous parlons d’histoires sensationnelles tirées d’Internet et qui sont pleines de sentiments ? N'ignorons-nous pas les sentiments des autres lorsque nous nous mettons en avant ? Suivons-nous les enseignements du Falun Gong lorsque nous parlons des autres sur le mode du jugement, en utilisant nos propres critères ?


Nous savons tous que cultiver la parole est très important. Il y a eu tant de tragédies dans l’histoire dues au fait d’avoir parlé de façon incorrecte. C’est encore plus vrai dans la société d’aujourd’hui où la moralité est corrompue : les gens peuvent se lancer dans une grande bagarre ou même tuer pour quelques mots. En tant que pratiquants, le résultat est très grave si nous ne prêtons pas attention à ce que nous disons. Nous pouvons accumuler plus de karma, perdre de la vertu et causer des conflits qui pourront rendre plus difficile le fait d’éveiller les gens. Nous pouvons même contribuer à ce que des compagnons de pratique quittent le chemin du Falun Gong.


Peut-être certains pratiquants ne sont-ils pas conscients du sérieux de leurs failles dans la parole. Donc, nous devrions prêter plus d’attention à cette question de cultivation. Si nous sommes dans un conflit ou que les gens sont mécontents à notre sujet, nous devons nous demander si nous avons dit quelque chose d’incorrect ou si un attachement a rendu les autres mécontents.


Nous ne pouvons pas dire ce que nous voulons. Nous devrions plutôt nous soucier des sentiments des autres et tenter de les comprendre. En fait, personne ne veut parler à ceux qui se mettent en avant. Une phrase égoïste peut potentiellement attiser les sentiments des autres et les éloigner.


Je pense que cultiver la parole commence avec le fait de cultiver son cœur. Nous devons enlever nos notions et changer fondamentalement nos attitudes. Nous deviendrons meilleurs si nous sommes bons, compatissants, faciles à vivre et considérons d’abord les autres en toutes circonstances.


Je me suis amélioré, mais j’ai encore le problème que je viens de décrire jusqu’à un certain point. Tant que nous sommes déterminés à suivre les enseignements du Falun Gong, nous nous améliorerons et devons nous améliorer pour le bien d’autrui.


Tout comme un couteau aiguisé, nos paroles peuvent blesser les gens. Il vaut mieux penser à toutes conséquences potentielles avant de nous exprimer.


Version anglaise :
Without Cultivating Speech, How Can We Awaken People?

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.