Le calvaire d'un maître de conférence emprisonné depuis 11 ans

Il y a douze ans, plusieurs pratiquants de la province du Heilongjiang ont réussi à infiltrer une télévision d'état pour diffuser des programmes dénonçant la persécution du Falun Gong. En guise de représailles, la police a lancé une grande vague d'arrestations des participants. Plus tard, ils ont offert une récompense de 50 000 yuans pour toute information concernant les quelques pratiquants qui leur avait échappé.

Huang Min (黄敏), ancien maître de conférence à l'Université de Jiamusi, était parmi les personnes recherchées par la police. Pour éviter d'être arrêté, il a pris la difficile décision de quitter son épouse médecin pour aller se cacher.

 
M. Huang Min

Il a été attrapé un an plus tard à Weihai, province du Shandong, à quelque 1 545 km de sa ville natale. Son épouse s'est précipitée du Heilongjiang vers le Shandong pour assister à son procès, mais elle a fait ce voyage en vain. La cour avait condamné en secret son mari à 20 ans, sans qu'elle en soit informée.

11 ans ont passé depuis que M. Huang a été envoyé dans la prison de la province du Shandong dans la ville de Ji'nan en 2003. Chaque jour, il a subi des mauvais traitements physiques et psychologiques. Autrefois en bonne santé, il est aujourd'hui âgé de 71 ans et sa santé décline. Il souffre d'hypertention et a des difficultés à uriner.

La petite-fille de M. Huang, âgée de 9 ans, ne connaissait même pas son existence avant l'an dernier, lorsque son épouse a été autorisée à lui rendre visite pour la seconde fois au cours de ses 11 années d'emprisonnement. Pour Mme Huang, c'était la seconde fois qu'elle le voyait en 10 ans.

La petite fille et le reste de la famille attendent avec impatience le retour de M. Huang, mais les autorités refusent de le libérer et continuent de le faire torturer. Sa famille demande de l'aide pour le faire rentrer chez lui.


M. Huang brutalisé en prison

Zhang Leiguang (张磊光), directeur de la 11e division de la prison et Li Wei (李伟), instructeur politique de la 11e division, a donné aux gardes l'ordre de placer M. Huang sous « surveillance stricte ». Ils l'ont enfermé dans une cellule d'isolement, l'ont forcé à s'asseoir sur un petit tabouret et ne lui ont pas permis de dormir.

Ils ont aussi donné l'ordre aux détenus de le torturer.

Un détenu adolescent a été désigné pour s'assurer qu'il ne dorme pas. L'adolescent s'est tour à tour assis sur son corps, sur son épaule, lui a poussé la tête, touché les yeux, pincé le nez et crié dans les oreilles. Il a torturé M. Huang pendant plusieurs mois.

Une fois, M. Huang s'est endormi. Lorsqu'un autre détenu l'a réveillé, il a demandé à M. Huang : "Détestez-vous [les gardes] ? " "Non", a répondu M. Huang." Parce que je suis un pratiquant, un disciple de Falun Dafa." le détenu a été ému aux larmes.

M. Huang a refusé de coopérer et a parlé aux gens du Falun Dafa.

Il a expliqué plusieurs fois à Li Wei les faits concernant Falun Dafa et que le Parti communiste chinois (PCC) était en train de commettre un crime. Lorsque Li Wei a diffamé le Falun Dafa et déclaré que les gens devraient faire de la gymnastique pour garder la forme, M. Huang lui a décrit les différences entre les exercices du qigong et la gymnastique et les effets du Falun Dafa.

En 2013, les pratiquants ont reçu l'ordre d'accomplir des tâches manuelles pour générer des revenus pour la prison. M. Huang a refusé d'accomplir ce travail. Il a dit aux gardes : " Je ne ferai pas ce travail. Je n'ai commis aucun crime. Je ne suis pas un prisonnier ! "


Les précédentes arrestations de M. Huang

M. Huang travaillait comme ingénieur à l'usine de télévisions de Jiamusi avant de devenir maître de conférence à l'Université de Jiamusi en 1985. À cette époque cependant, il souffrait de nombreux problèmes de santé, parmi lesquels la pleurésie, l'hydrocéphalie et l'élargissement du foie et de la vésicule biliaire. Il souffrait également de dépression nerveuse aggravée. Il n'a pas été capable d'enseigner pendant huit ans jusqu'à ce qu'il retrouve la santé après avoir pratiqué le Falun Dafa.

Lorsque le PCC a commencé à persécuter le Falun Dafa en 1999, M. Huang a été licencié de son travail et n'a plus eu de revenu.

En décembre 1999, M. Huang est allé à Pékin faire appel à la justice pour le Falun Dafa. Il a été arrêté et incarcéré au centre de détention de Jiamusi pendant 7 mois. Ses chevaux, sa barbe et ses sourcils étaient devenus tout blancs. Il avait perdu beaucoup de poids, tremblait sans cesse et ne pouvait pas se tenir droit. Comme il était dans un état physique aussi extrême, les autorités ont cédé aux demandes de sa famille et l'ont libéré.

M. Huang est de nouveau allé à Pékin en juin 2000 après avoir été libéré. Il a été emmené dans le camp de travaux forcés de Jiamusi pour un an. Il a été enfermé dans une cellule d'isolement et forcé à s'asseoir sur un petit tabouret. Il était couvert de gale et ne pouvait pas porter de vêtements normaux sans être fortement gêné.

Article correspondant (en chinois seulement) :
http://www.minghui.org/mh/articles/2013/9/28/十年第二次相见——主管医师和大学教师的晚年悲情-280421.html



Version anglaise :
An Imprisoned University Lecturer's Ordeal: 11 Years and Counting

Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.