Chine - Des pratiquants de Falun Gong jugés pour leur promotion de la culture traditionnelle chinoise.

Deux résidents de Yuzhou ont été récemment jugés pour avoir distribué des DVD des spectacles de Shen Yun Performing Arts et des logiciels contournant la censure Internet de la Chine.

Les spectacles de Shen Yun cherchent à faire revivre la culture traditionnelle chinoise, que le Parti communiste chinois perçoit comme une menace à son idéologie et s’est engagé à détruire dès son arrivée au pouvoir.


Les autorités chinoises ont investi d’énormes ressources pour cibler ceux qui produisent, distribuent ou même regardent des DVD des spectacles internationalement acclamés de Shen Yun.


M. Dang Fuqiang (党富强) et M. Zhang Zhende (张振德) ont été arrêtés le 28 mars dernier. M. Dang alors qu’il distribuait des DVD de Shen Yun M. Zhang est tombé dans une embuscade alors qu’il sortait de chez lui. La police avait mis les téléphones des deux pratiquants sur écoute et les avait suivis pendant quelque temps avant de les arrêter.


Le 16 octobre, le tribunal de l’agglomération de Yuzhou a tenu le procès des deux pratiquants, où le procureur public Dong Zihua les a accusés d’ « utiliser une organisation sectaire pour attenter au maintien de l’ordre», étiquette communément utilisée pour condamner les pratiquants de Falun Gong, dans le cadre d’une persécution à l’échelle nationale.


Les avocats de la défense Zhang Chuanli et Lan Zhixue ont fait remarqué que le Congrès National du Peuple, corps législatif de la Chine, n’avait jamais promulgué aucune loi interdisant la pratique du Falun Gong ou le qualifiant de secte. Ainsi, la persécution de Falun Gong était illégale depuis le tout début.


Dong a prétendu que les DVD de Shen Yun et le logiciel de contournement du pare-feu constituaient une « propagande contre-révolutionnaire ». Reconnaissant que la source d’inspiration de Shen Yun est la discipline spirituelle Falun Gong, les deux avocats ont mis Dong au défi d’expliquer en quoi les spectacles de la compagnie de danse classique chinoise étaient illégales.


Dong est resté sans voix. Il s’est trouvé à nouveau à court de mots, lorsque M. Zhang et M. Lan l’ont interrogé sur la prétendue illégalité de l’utilisation d’un logiciel pour accéder à des informations non censurées, telle que la persécution de Falun Gong.


Incapable de prouver la culpabilité des deux pratiquants, Dong en est venu à menacer les avocats: "Êtes-vous en train de promouvoir Falun Gong ? En connaissez-vous les conséquences ?"


M. Lan a répondu: "C’est notre droit et notre obligation de protéger nos clients au cours de la défense. La constitution protège leur droit à avoir leurs propres croyances religieuses."

Personnes impliquées dans l’affaire: :

Le procureur Dong Zihua (董自华): +86-13569978066 (Mobile), +86-374-8168169 (Bureau), le juge Li Pei (李培): +86-13937460463 (Mobile), +86-374-8351085 (Bureau), 86-374-8562219 (Bureau)

Version anglaise :
Falun Gong Practitioners Tried for Promoting Traditional Chinese Culture

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.