Un pratiquant occidental: Être "tiré vers le haut et poussé en avant" par le Maître

Par un pratiquant occidental en Amérique du Nord

J'ai débuté la cultivation pratique du Falun Dafa en novembre 2011, alors que j'étais à la recherche de capacités supra normales. J'ai grandi en regardant des dessins animés japonais, avec des artistes martiaux surhumains. Je voulais davantage qu'une vie ordinaire pour moi-même, et j'ai compris que les pratiques taoïstes et de qigong pouvaient me l'apporter. La première fois que j'ai vu une affiche du Falun Dafa à mon université, je me suis dit: "C’est exactement ce que j'ai toujours cherché."


Bien que j'ai commencé à pratiquer en novembre 2011, il a fallu environ un an et demi avant que je sente que je faisais de réels progrès dans la cultivation. J’ai dû tout d'abord devenir une bonne personne. Pendant des années, ma paresse, la drogue et l'alcool ainsi que la dépendance aux jeux vidéo m'avaient fait souffrir. Mais finalement, grâce aux conseils du Maître, j'ai été en mesure de me libérer et de commencer à cultiver.


Je n'ai jamais senti que le Maître m'avait abandonné, malgré ma résistance à progresser. Au contraire, j'ai ressenti ce que le Maître enseigne dans le chapitre 8 de Zhuan Falun: "Je vous tire vers le haut et vous pousse en avant."


En raison d'une étude du Fa insuffisante et du manque d'un bon environnement de ‘cultivation’ au début, je n'ai pas beaucoup changé. J'étudiais le Fa et faisais les exercices seulement quand j'avais beaucoup de temps libre. Je savais que je voulais être un pratiquant, et je pensais pouvoir en être un sans devoir renoncer à mes nombreux et forts attachements. Autrement, à quoi bon vivre éternellement ?


Après environ un an et demi, le Maître m'a placé dans une situation où une amie ivre s'est ridiculisée en public, a insulté et battu ma petite amie pour prendre ses clés de voiture, puis a conduit en état d'ébriété – le tout en une seule nuit. Cela m'a fait vraiment remettre en question ce que je me faisais à moi-même. Si l'alcool ou la drogue pouvaient agir ainsi sur une personne habituellement raisonnable, alors il n'y avait aucun avantage à en prendre même un tout petit peu.


Après cela, j'ai complètement changé. J’ai arrêté de boire et suis devenu plus sérieux concernant la’ cultivation’. J'ai été immédiatement confronté à des tests dans ce domaine. Ma fête d'anniversaire le mois d'après a eu lieu dans un restaurant/bar local. Mes amis ont bu et m'ont proposé de la drogue, mais j'ai poliment refusé. Ma petite amie m'a demandé: "Pourquoi arrêtes-tu de faire la fête maintenant ? Tu aurais pu attendre juste après ton anniversaire." Je lui ai plus ou moins répondu: "C'est encore mieux d'arrêter plus tôt. C'est une excellente occasion pour moi, un test."


De temps en temps, elle se plaignait que je ne boive plus ni ne prenne du bon temps, mais avec le temps, elle a accepté, et désormais elle soutient ma décision de cultiver.


La grande épreuve suivante l'a aussi impliquée. Un jour, je lisais: "Enseignement de la Loi à la Conférence de Loi à la ville de Los Angeles" de 2006. Maître dit :

"J’ai déjà parlé de l’interférence des forces anciennes. Avez-vous pensé à ceci? C’est un des facteurs pour vous retenir! Qu’est-ce que les forces anciennes et l’ancien Univers considèrent comme étant le plus grave? La luxure et avoir une conduite discutable dans la relation entre homme et femme. C’est ce qu’ils considèrent comme la chose la plus grave. Dans le passé, quand quelqu’un avait violé ce précepte, il était jeté hors du temple et sa cultivation était totalement finie."


J'étais en état de choc - sidéré - quand je l'ai lu. Ayant grandi dans la société actuelle et aveuglé par mes attachements, je pensais que la luxure était acceptable pour un pratiquant, mais quelque chose à prendre avec légèreté, et que les relations avant le mariage étaient acceptables. Ce jour-là, j'ai décidé de cesser ce type de relation avec ma petite amie, qui est devenue par la suite ma femme. Pendant des mois et des mois, elle s'est plainte et a lutté avec moi à ce sujet. A travers ce processus je me suis éveillé à ce qu'était une relation humaine appropriée.


À cette époque, je vivais avec mes parents et travaillais comme ouvrier tout en prenant des cours du soir à l'université, et j'étais aussi à la recherche d'un emploi à temps plein. Les jours où j'avais cours, je partais pour le travail à 6h30 du matin et ne revenais pas à la maison avant minuit, après les cours. Ces jours-là, je prenais les trois repas loin de la maison et je devais me doucher à l'université. Physiquement, c'était une période difficile pour moi. J'avais toutes sortes de tests, et je trébuchais.


Je restais souvent chez ma petite amie le week-end. Au début, je pensais que je pouvais dormir dans le même lit qu'elle, mais sans contacts inappropriés. Le test de la luxure est apparu à plusieurs reprises dans mes rêves, aussi j'ai compris que ce comportement n'était pas correct.


Puis, j'ai pensé que ce serait bien si je dormais par terre dans sa chambre entièrement habillé, portant mon pyjama, mes chaussettes, etc. Les rêves ont continué, j'ai compris que cela n'était toujours pas approprié.


Pendant ce temps, ma petite amie et moi discutions de la possibilité de nous marier, puisque j'allais bientôt être diplômé universitaire. C'était quelque chose que nous avions toujours envisagé, mais qu'en raison de notions déviantes, nous avions reporté indéfiniment - jusqu'à maintenant.


Bien que je faisais des progrès, je me suis éveillé très lentement. Le Maître a continué à me donner des indices. Certains étaient tout à fait évidents, d'autres moins. Par exemple, un jour que je partais, j'ai embrassé ma copine pour lui dire au revoir et tout de suite j'ai eu mal à l'estomac. Plus tard, quand je lui ai expliqué pourquoi je pensais que ça s'était produit, elle a accepté le fait que nous devrions cesser ce genre d'activité jusqu'à notre mariage: elle ne voulait pas me rendre malade, et je voulais m'élever.


Finalement, après des mois d'épreuves dans ce domaine, le jour est arrivé où nous avions prévu de nous marier à la mairie. Deux heures avant le mariage, je lui ai proposé et elle a accepté. Envahi par le qing, je me suis penché et je l'ai embrassée. Je me suis senti immédiatement sombrer dans le regret et une sensation comme si le Falun craquait et cassait dans mon bas-ventre. Elle souriait et était heureuse, mais j'étais dégoûté de moi-même et ai présenté mes excuses au Maître dans mon esprit: "Maître, je suis tellement navré."


Cependant, deux heures plus tard, après que nous soyons légalement mariés, aucun problème de ce genre ne s'est plus présenté. J'espère que cela pourra servir d'exemple à d'autres pratiquants quant au sérieux de la question des relations humaines appropriées pour un pratiquant.


Malgré cet obstacle constant, je ne m'étais jamais senti aussi bien de toute ma vie. Je me sentais léger et aérien, et travaillais bien avec une attitude positive dans mon emploi dans la construction. J'étais auparavant extrêmement paresseux, quittant le travail plus tôt, et causant des problèmes pour la société de construction de mon père.


Un jour, mon grand-père a arrêté le tracteur qu'il conduisait, m'a tiré par la manche, et m'a dit: "Tu sembles être une personne entièrement différente maintenant. Tu sais comment tu travaillais avant ... Maintenant, tu travailles aussi dur que tous ceux que je connais. Qu'est-ce qui t'es arrivé?"


Je lui ai dit: "Je pratique le Falun Dafa maintenant. C'est une pratique spirituelle chinoise qui se concentre sur Vérité, Bonté et Tolérance. Je dois être une bonne personne dans chaque situation." A ce moment-là, il n'a pas compris comment Falun Dafa m'avait changé, mais il a vu que le changement était radical.


J'avais développé le souhait de bien faire les trois choses et de cultiver solidement. En voyant ce souhait, le Maître m'a donné les conditions dont j'avais besoin pour réaliser mon souhait. Deux mois après l'obtention de mon diplôme universitaire, Maître a fait en sorte que je trouve les pratiquants locaux pour me joindre à leurs projets, et a arrangé de nombreuses occasions de gagner les faveurs de l'employeur de mon épouse, qui recrutait également dans mon université. C'était un travail bien rémunéré où je pouvais travailler de nuit, ce qui me laissait la journée libre pour faire des activités de clarification de la vérité. J'ai été en mesure d'acheter ma première voiture peu de temps après, aussi j'ai pu clarifier la vérité quotidiennement.


Tout cela a été rendu possible parce que j'ai développé le souhait de cultiver dans mon cœur. C'était exactement comme Maître a dit dans Zhuan Falun :

"A l’instant où la nature de bouddha d’une personne se manifeste, il devient possible pour les êtres éveillés de l’aider."


Au début, j'aidais au bureau de Epoch Times avant mon travail de nuit, en vendant des annonces et à la mise en page du journal. Avec mes pensées récurrentes de faire des commissions avec les annonces, j'ai assez mal fait dans la vente de publicités, et n'ai pas réussi à en vendre une seule. Mon partenaire commercial, une pratiquante chinoise beaucoup plus ancienne, dégageait des revenus uniquement à partir de ses propres ventes publicitaires. Malgré les résultats en termes de ventes, nous avons pu clarifier la vérité à beaucoup d'hommes d'affaires occidentaux.


J'ai continué à travailler avec elle au cours d'une promotion de Shen Yun. Je n'avais vu le spectacle qu'une fois, et c'était la première année que j'aidais pour Shen Yun. Nous avons contacté les personnes organisatrices d'événements tels que les salons de maisons et jardins, les conventions et autres événements, et offert un espace publicitaire pour leur activité dans le journal Epoch Times.


Une crainte que j'avais était que les gens aient une pensée négative de moi et de Shen Yun, qualifiant le spectacle de politique, religieux, ou autre jugement négatif, en fonction de leurs idées fausses. Ceci a impacté mes pensées droites en discutant de Shen Yun, et en en faisant sa promotion. Ceci était dû à une mentalité de vouloir que les gens m'approuvent, ainsi qu'à la renommée, l'apparence, et ma propre ignorance à propos de Shen Yun et de la culture traditionnelle chinoise.


Tout comme les élèves chinois lorsque les Neuf commentaires sur le Parti communiste sont sortis, à cause de mes propres insuffisances, je me sentais étrange et j'avais des inquiétudes au sujet de l'opportunité que le Maître m'offrait. Auparavant, quand je disais aux gens comment ils pouvaient aider à arrêter la persécution, ou bien où ils pourraient obtenir des informations sur Dafa gratuitement, j'étais plutôt proactif et sans entrave, mais s'agissant de Shen Yun, mes pensées droites étaient absentes.


À l'époque, mes pensées portaient sur la façon dont je faisais la promotion de quelque chose lié à Dafa et qui coûte de l'argent, et je doutais que les gens se passionnent pour Shen Yun. Cette mentalité a affecté nos efforts de promotion. Je restais souvent muet, et tremblais, alors qu'elle parlait la plupart du temps.


J'ai voulu partir un jour que nous avions brièvement parlé à une secrétaire et laissé des dépliants, mais elle est restée et a clarifié la vérité en détail. Les personnes à qui elle parlait étaient presque toujours très attentives et intéressées.


Dans "Enseignement de la Loi à la conférence de Loi internationale à New York" de 2004, Maître a dit :

"Je pense donc qu'il serait bien que nous puissions les saluer poliment et être un peu plus actif. Je sais que cette façon de faire est difficile pour les élèves occidentaux. Ils se sentent toujours mal d'aller déranger quelqu'un, de les déranger activement. Mais ce n'est pas ainsi. Ce que vous devez garder en tête, c'est que vous êtes en train de sauver les êtres et les choses vont bien se passer."


J'ai senti que c'était le cas pour moi, et que j'avais ce genre de sentiment concernant Shen Yun. Il y a eu un jour où nous sommes allés à un salon de maisons et jardins pour promouvoir Shen Yun. J'ai été timide sur la manière d'approcher les passants, et déçu après avoir été ignoré à plusieurs reprises.


Un ancien pratiquant m'a parlé de comment certaines personnes étaient prédestinées et d'autres non à assister au spectacle cette année. J'ai compris que je devais rendre mon approche excellente et essayer de parler à autant de personnes que possible. De cette façon, les personnes prédestinées seraient en mesure d'entendre parler du spectacle. Ma mentalité de travailler en tant que vendeur ne correspondait pas à la mentalité d'un pratiquant. Un être humain réagit négativement à un rejet, mais en tant que pratiquant je devais comprendre qu'il y a une raison derrière chaque chose, et ne pas être attaché à l'apparence.


À ce moment-là, je lisais souvent la conférence de Maître de 2011 à Washington DC, parce que Shen Yun y était discuté en détail. Maître a dit :

"Parce que Zhengfa avance sans cesse impétueusement, étape par étape, lorsqu'il arrive à une couche, ce sera pour les hommes de cette couche, et en haut, lorsqu'il atteint tel royaume céleste, ou une certaine couche de corps célestes, ce sera le moment pour les gens de cette couche de venir voir le spectacle, et la prochaine fois, ce siège sera pour quelqu'un d'autre et ne sera plus pour eux." ("Les disciples de Dafa doivent impérativement étudier Fa - Enseignement de Fa à la Conférence de Fa de Washington DC 2011")


Une fois que j'ai compris ce concept, j'ai senti comme si quelque chose venu d'en haut commençait à briller sur moi, et que j'étais à la fois grand et robuste. Il est devenu très facile pour moi de converser avec n'importe quel passant, et dans de nombreux cas, que je parle beaucoup ou peu, les résultats étaient assez bons. Cela a été un tournant dans ma contribution à la promotion de Shen Yun.


J'en suis venu à comprendre que Shen Yun est un projet mené par le Maître pour sauver les êtres, ainsi qu'un exemple sur la façon dont les projets des disciples de Dafa devaient être. C'est en effet le meilleur spectacle au monde, et c'est un grand honneur pour moi de participer à sa promotion.


Avec le temps, mes blocages mentaux ont été brisés et mon cœur s’est élargi. J'ai été capable de parler en toute confiance aux gens du spectacle, sachant que c'était non seulement une occasion pour eux d'être sauvés, mais que je leur offrais quelque chose de merveilleux et vraiment le meilleur dans son genre.


Le Maître m'a aidé à sortir des profondeurs de la dépression et de la dépendance pour pratiquer véritablement la ‘cultivation’ en endossant le rôle le plus distingué dans l'univers, celui de disciple de Dafa de la période de la rectification de Fa, quelque chose que je n'aurais jamais pu faire par moi-même, et quelque chose que je ne serais jamais en mesure de Lui rembourser. Tout ce que je peux faire est de ne pas trop penser et mettre tout mon effort à bien faire les trois choses.


S'il vous plaît faites-moi savoir si quoi que ce soit dans ma compréhension semble discutable.


Version anglaise
Western Practitioner: Being “Pulled Up and Pushed Forward” by Master

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.