Madrid-Espagne : Rassemblement à la Puerta del Sol : “Les atrocités de prélèvement d’organes sont sans précédent ”

Le week-end dernier, des pratiquants de Falun Gong de toute l’Europe ont organisé une série d’événements dans le centre de Madrid, afin de sensibiliser à la répression du Falun Gong en Chine.


Le 4 octobre 2014, un rassemblement a eu lieu Puerta del sol à l'arrivée du défilé d’un millier de pratiquants partis de la Plaza de la Independencia le matin.


Beaucoup de gens ont été surpris d’apprendre ce qui se passait en Chine et ont assuré de leur soutien aux efforts pour y mettre fin.


M.Carlos Iglesias, avocat espagnol des droits de l’homme prend la parole au rassemblement.


M.Carlos Iglesias, avocat espagnol des droits de l’homme a pris la parole au rassemblement.


Dans son discours, l’avocat, connu pour avoir intenté une action en justice contre Jiang Zemin, principal architecte de la persécution du Falun Gong, a mentionné la résolution présentée en décembre dernier par le Parlement européen et condamnant le prélèvement d’organes approuvé par l’état en Chine, précisant que la résolution appelait la Chine à "mettre immédiatement fin à la pratique de prélèvement d'organes sur des prisonniers d'opinion et des membres de groupes minoritaires religieux ou ethniques" et demandait "la libération immédiate de tous les prisonniers d'opinion en Chine, notamment des adeptes du Falun Gong. "


Iglesias a remercié le public de leur présence à l’évènement, "J’espère sincèrement que vous pourrez garder à cœur cet important message, et le faire circuler au sein de vos familles et de vos amis.


“De nombreuses personnes innocentes sont décédées ou continuent à souffrir pour leur croyance. Nous devons travailler ensemble pour les aider à mettre fin à cette violation des droits de l’homme et obtenir la liberté."


Wu Wenxin, de la Société Internationale pour les Droits de l’Homme, a souligné que le Parti communiste chinois (PCC) persécute la population chinoise depuis qu’il a pris le pouvoir il y a 65 ans. Ce qui inclue la répression des intellectuels, des Tibétains, des militants pour la démocratie et des pratiquants de Falun Gong.


Harold King, un dentiste français, représentant européen de Doctors Against Forced Organ Harvesting (en français Docteurs contre le prélèvement forcé d’organes) (DAFOH), a pris conscience du problème de prélèvement d’organes en Chine en traitant un de ses patient ayant auparavant subi une transplantation d’organes. Il s’est félicité que l’Espagne soit la première nation à passer une loi interdisant à ses citoyens de se rendre à l’étranger pour des transplantations d' organe.


"On parle actuellement beaucoup de terrorisme, mais le PCC est en train de tuer d'innocents pratiquants de Falun Gong et de vendre leurs organes pour le profit. Ces atrocités sont très graves et nous devons y mettre fin. " Il a dit que le PCC disposait d’un système complet d’approvisionnement en organes connectant les patients aux hôpitaux et à l’armée." "Lorsque cela a été révélé, en 2006, le PCC a promis des changements. Mais rien n’a changé à ce jour." Il a appelé chacun à signer la pétition condamnant ces atrocités.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.