Beijing rapporte un cas d’Anthrax « hautement suspect »

une probable tentative d’incriminer le Falun Gong, et inciter à la haine
 

Le 25 octobre 2001 (Centre d’information de Falun Dafa) Il y a quatre jours, un couple âgé en Chine est allé rendre visite à leur fille, Yang Mei, qui était détenue pour ses seules croyances dans un centre de détention. Ils ne l’ont pas vue ce jour là, ni ne la verront plus jamais, car Yang Mei était morte le matin même, devenant le 28ème pratiquant de Falun Gong à mourir dans la province de Hebei à cause de la torture soufferte lors de sa détention. Elle avait 23 ans.

Le passif des autorités chinoises en termes de propagande diffamatoire ainsi que de récentes informations venues de Chine nous font suspecter fortement une nouvelle attaque de la propagande contre le Falun Gong. Cette fois le régime semble vouloir tirer profit de la gravité de la situation actuelle au Moyen-Orient et de la crainte généralisée du bio-terrorisme.

Ces nouvelles arrivent quelques semaines après qu'un article du South China Morning Post, le 19 septembre, ait indiqué que les autorités chinoises souhaitaient "exploiter les attaques terroristes [du World Trade Center] pour servir leur propre campagne de répression du Falun Gong et d'autres groupes". Citant des sources à Pékin, l'article continuait, "Les départements de propagande ont ordonné de décrire l'auto-immolation de membres supposés du Falun Gong sur la place Tiananmen le 23 janvier comme un acte terroriste, mentionne une source. Cette source a ajouté que les autorités allaient exploiter les attaques contre l'Amérique pour justifier un renouveau de la campagne pour écraser tout mouvement religieux représentant une menace pour les têtes du Parti."

De plus, le Centre d' Information du Falun Dafa a récemment appris par des sources internes que le Premier Secrétaire du Parti communiste, Jiang Zemin, applique (internement au Parti) le qualificatif "organisation terroriste" au Falun Gong, et a ordonné que des "incidents terroristes" soient créés et attribués au Falun Gong. La création de tels incidents est l'outil de choix pour criminaliser et diaboliser une méthode pacifique que la répression n'a pu éradiquer, et pour inciter le peuple chinois à la haine. Ce type de propagande a déjà réussi dans le passé à tourner l'opinion publique contre le Falun Gong, provoquant même des violences civiles.

Quelqu'un envoyant une lettre contaminée par l'anthrax ajouterait-il au courrier un moyen permettant d'en identifier la provenance et l'auteur ? C'est absurde. Mais d'un autre côté, c'est exactement le type d'approche qui pourrait servir à discréditer le Falun Gong.

Il est également étrange que cet incident ait pris place au moment précis des réunions de l'APEC à Shanghai. Ceci ne peut que servir de tremplin médiatique, et détourner l'attention des médias de la dégradation de la situation des droits de l'homme. Le Président Bush, qui doit rencontrer son homologue chinois, a reçu des courriers de 68 sénateurs américains lui demandant de réclamer la libération du Dr Teng Chenyuan, une pratiquante de Falun Gong et résidente américaine, prisonnière à Pékin. M. Bush a aussi reçu la pétition de plus de 100,000 américains demandant d'aider mme Teng. Le possible incident à l'anthrax semble destiné à détourner l'attention des questions de violation des libertés.

Nous demandons une enquête complète et indépendante sur ce problème. Seulement ainsi pourra-t-on savoir si un paquet a réellement été envoyé, et surtout, par qui...

Falun Gong est une méthode bouddhiste pacifique profondément opposée aux actes de violence et de haine. Depuis deux ans et demi que la répression absurde et cruelle du Falun Gong a commencé, aucun pratiquant de Falun Gong n'a eu recours à la violence ou à des actions destructives. Falun Gong est la pratique de Vérité, Bienveillance, Patience.

Depuis deux ans et demi le régime chinois cherche à diaboliser le Falun Gong avec une propagande diffamatoire. La Sous-Commission des Droits de l'Homme à l'ONU a même établi que la plus grave accusation, les "suicides de Tian An Men", avait été fabriquée de toutes pièces. La communauté internationale a condamné à de nombreuses reprises cette répression absurde. Falun Gong est pratiqué librement dans plus de 40 pays du monde, et a reçu le soutien de nombreux gouvernements. Monsieur Li Hongzhi, fondateur du Falun Gong a été nominé au prix Sakharov du Parlement européen pour la liberté de pensée, et figurait parmi les favoris pour le Prix Nobel de la Paix cette année.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.