Ayant échappé de justesse à la mort, une pratiquante est emprisonnée de nouveau

Sans dire un mot, une douzaine d'hommes portant des masques ont traîné une femme dans une pièce et l’ont brutalement dépouillée de tous ses vêtements. Ils l'ont suspendue nue et ont scellé sa bouche avec du ruban adhésif. Ils lui ont tordu les seins et pincé l’intérieur des cuisses et lui ont donné des coups de poing à répétition. Elle a été forcée d’écouter calomnier sa pratique spirituelle, Falun Dafa, au moyen d’ écouteurs connectés à un lecteur MP3. Elle s'est évanouie.


Quand elle est revenue à elle, elle s'est retrouvée gisant dans une mare de son propre sang, les mains menottées dans son dos. Le sang sur son visage sa bouche et ses mains avait déjà durci.

孙淑杰

Ce qui précède n'est qu'un exemple de ce que Mme Sun Shujie a subi au cours de la dernière décennie. Depuis que la persécution a commencé en 1999, Mme Sun, qui est de la ville de Shuangyashan, province du Heilongjiang, a été arrêtée 13 fois et envoyée dans un camp de travail trois fois. Elle s’est trouvée dans un état si critique qu’elle a été envoyée aux urgences neuf fois. A un moment, elle délirait. Elle est à présent de nouveau détenue.

Zhang Baorong, le secrétaire du Parti de son lieu de travail, et Geng Tiegang avec le comité de discipline ont exercé beaucoup de pression sur son mari pour qu'il divorce.


L'arrestation la plus récente a eu lieu le 4 juin 2014, quand elle a été arrêtée par des policiers du commissariat Yonghong, et que sa maison a été pillée. Après l'arrestation, elle a entrepris une grève de la faim et été envoyée aux urgences de l'hôpital populaire Shuangyashan. Elle a ensuite été transférée au centre de détention, où elle reste dans un état critique.


Article connexe:
Practitioner Mentally Disabled Due to Persecution in the Jiamusi Forced Labor Camp

Version en anglais
Narrow Escape from Death, Ms. Sun Shujie Imprisoned Again

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.