J’ai finalement appris à cesser de me placer au-dessus des autres et commencé à cultiver solidement

Un jour, j’ai demandé à quelqu'un: "Quel âge me donnez-vous ? " Elle a répondu : " 50 ans passés ?" Je lui ai dit : "Non, devinez encore." " Plus de 60 ans" a-t-elle dit. J’ai dit: "J’ai 73 ans." « Ce n’est pas possible! Comment pouvez-vous paraître si jeune ?" s'est-elle exclamée surprise.


Ces 16 dernières années, j’ai non seulement beaucoup changé physiquement pour le meilleur, j’ai aussi abandonné les attachements à la sentimentalité et à me placer au dessus des autres.


La joie d’obtenir le Fa.

" Pendant ô combien d'années chercher le Maître,
Un jour le voir en personne,
Obtenir la Loi, cultiver pour retourner,
Atteindre la plénitude parfaite, rentrer en suivant le Maître." (" Affinité, retourner au Fruit sacré" in Hong Yin)


Lorsque j'étais enfant, j’aimais regarder le ciel toujours changeant. J’étais toujours curieuse, remplie de toutes sortes de questions concernant le vaste univers. Je me demandais: "Comment l’univers est-il venu? Comment la Terre s’est-elle formée? Comment l’humanité et la multitude des choses sur terre sont-elles venues à l’existence? Pourquoi l’humanité existe-t-elle? Pourquoi suis-je ici?”


Lorsque j’ai eu 55 ans, un ami de mon mari nous a donné une copie du livre Zhuan Falun. J’ai feuilleté quelques pages, mais j’ai reposé le livre. Mon époux l’a lu et commencé à pratiquer Falun Gong. Cependant, il m'a fallu deux ans supplémentaires pour chérir cette merveilleuse opportunité.


Mon fils, qui était à l’université à Pékin, m’a appelé le 30 novembre 1998 et m'a dit: " Maman, tu ferai mieux de lire le livre." Je savais qu’il faisait référence à Zhuan Falun.


Après avoir raccroché et levé les yeux, Zhuan Falun était bien en évidence parmi la rangée de livres sur l'étagère. Je l’ai pris et l’ai lu d’une traite, manquant même les repas ce jour-là.


" Je vais pratiquer Falun Gong" ai-je dis à mon époux après avoir fini de lire Zhuan Falun. " Vraiment?" a-t-il demandé avec joie. "Oui ", ai-je répondu fermement.


Le Maître a dit dans Zhuan Falun: d’autres n’en ont jamais fait mais ont passé leur existence à chercher, à réfléchir sur la vérité et le vrai sens de la vie. Dès qu’ils apprennent notre Falun Dafa, ils voient soudain clair sur de nombreuses questions qu’ils avaient cherché à comprendre dans leur vie sans trouver de réponse. Leur pensée va peut-être se sublimer, ils seront très émus, c’est sûr. Je sais qu’un véritable pratiquant a conscience de l’importance de cela, qu’il est capable de l’apprécier. (Huitième conférence)


J’étais si heureuse à cette période et voyais chacun me sourire lorsque je sortais. Je faisais savoir à chacun que ma joie venait des bénéfices à pratiquer le Falun Gong. Je m'exerçais dans un parc local, et allais promouvoir le Falun Gong dans les jardins publics et les gares. Tous mes frères et sœurs et mes collègues ont aussi commencé à pratiquer Falun Gong.

Persécution soudaine

Au début de 1999, des policiers en civil ont commencé à venir sur notre site de pratique, mais personne ne n'y faisait attention et nous continuions juste comme d’habitude.


Plus tard, la persécution a commencé et nous n’avions plus eu d'endroit où faire les exercices en grand groupe.


Après le 20 juillet 1999, lorsque la persécution a officiellement commencé, mon lieu de travail a obligé chacun d’entre nous à faire une déclaration. J’ai dit : "J’ai travaillé ici pendant tant d’années et vous me connaissez très bien. Je n'ai que trois choses à dire : 1) Je continuerai à pratiquer (le Falun Gong) parce que j’en ai beaucoup bénéficié. 2) Je ne serais pas impliqué dans la politique. 3) La TV raconte des mensonges et des histoires fabriquées. Vous êtes tous des personnes intelligentes et capables de comprendre de quoi tout cela retourne." Chacun est resté calme. Puis, le président à dit à haute voix : "La réunion est terminée "


J'ai pris ma retraite à 59 ans, un an avant l’âge légal.


Abandonner la sentimentalité

" Parvenir à la plénitude parfaite, obtenir le Fruit de Bouddha,
Prendre la souffrance comme de la joie.
La peine physique ne compte pas comme souffrance,
Cultiver le cœur est le plus difficile à supporter.
Chaque obstacle doit être franchi,
Il y a des démons partout.
Cent épreuves tombent en même temps,
Voyons comment il peut vivre.
Capable d'endurer les souffrances dans ce monde,
(Sortir de ce monde, être un Bouddha (" Faire souffrir le cœur et la volonté"in Hong Yin))


Je comprends les principes du Fa, mais trouve souvent difficile de " Prendre la souffrance comme de la joie ".


Mon fils ainé a été illégalement arrêté et condamné à un an de travaux forcés pour avoir distribué des matériaux de clarification des faits à propos du Falun Gong. Je m’inquiétais qu’il puisse souffrir, aussi me suis-je rendue au poste de police local pour tenter de le ramener. J’y suis allé avec de la haine envers les policiers et une mentalité de lutte. Par conséquent, j’ai échoué à faire sortir mon fils ou à sauver ces agents de police.


Je n'ai pu ni bien manger ni bien dormir pendant des jours et mon esprit était rempli de scènes terribles de persécution. Ma belle-fille a étudié le Fa avec moi et peu à peu je me suis calmée.


Je continuais à écouter les conférences du Maître et tout est revenu à la normale. Un jour, alors que je lisais Hong Yin, chaque mot a pénétré mon cœur et j'ai senti comme si le Maître m’avait emmené dans le vaste cosmos. J’ai vu clairement que j’étais profondément piégée dans les sentiments humains.


Maître nous a gentiment enseigné: S’attacher au sentiment parental, on en sera certainement importuné, ligoté et tourmenté, ceux qui s’y attachent auront toute leur vie troublée par cette affection, l’âge passant, il sera trop tard pour regretter. ("Abstinences pour les pratiquants " Points essentiels pour un Avancement Assidu)


Dés lors, j'ai continué à regarder en moi-même tout en faisant les trois choses. Je suis devenue plus mature, et petit à petit j’ai abandonné la sentimentalité.


En cultivant, lorsque je traversais des conflits, l’enseignement du Maître apparaissait dans mon esprit: Les choses que vous rencontrez au cours de votre cultivation et pratique - qu’elles soient bonnes ou mauvaises - sont toujours de bonnes choses, car cela apparaît uniquement parce que vous êtes en train de cultiver et pratiquer.(À la conférence de Loi de Chicago)


Abandonner l’attachement à la renommée

Lorsque j’étais jeune, j’étais toujours une étudiante exceptionnelle, puis une autorité universitaire de premier niveau avant ma retraite. À cause de cela, en plus d’avoir été élevée dans la culture du parti communiste, je me considérais souvent moi-même comme extraordinaire.


Par exemple, lorsque les compagnons de pratique parlaient de l’œil céleste, je disais: "Le mien était ouvert avant même que je ne commence à cultiver. " Je pensais que j’avais une très bonne qualité innée.


Lorsque les pratiquants parlaient du De (vertu) accumulé par leurs ancêtres, je disais : " Mes ancêtres viennent d’une famille d’érudits avec beaucoup de De, et donc, je dois avoir beaucoup de De moi-même. "


Lorsque les pratiquants parlaient du fait que Dafa ouvraitnotre sagesse, je disais: " Je suis accomplie dans la pratique de la lyre, des échecs, de la calligraphie et de la peinture. Je suis intelligente et la meilleure dans tout ce que je fais. Tant que je pratique un peu, je serai extraordinaire, puisque je suis un génie, loin au dessus d’une personne moyenne. "


Des fleurs d’Udumbara ont fleuri dans ma maison pendant quatre ans d’affilée. Avec ma mentalité de me mettre en avant, je disais aux pratiquants : "C’est parce que, chez moi, nous avons un bon champ d’énergie." Ma pensée d’être extraordinaire ne cessait d'enfler et je parlais souvent aux pratiquants sur un ton d’autorité faisant à leur sujet critiques et commentaires.


Un jour, je parlais avec un couple qui faisait l'expérience de karma de maladie. Je me suis placée au dessus d’eux depuis le tout début, comme si j’étais là pour les aider. L’épouse est une femme très douce qui, habituellement, parle peu, mais ce jour-là, elle a beaucoup partagé avec moi et je me suis sentie très contente. Mais son époux ne cessait de la couper pour expliquer sa situation.


J’ai perdu patience et lui ai dit : " Je partage avec elle, pas avec toi. Nous, pratiquants, avons beaucoup d’énergie. Si tu continues à tirer des conclusions pour elle, tu interféreras avec ses progrès. Tu fais quelque chose de mauvais et jusqu’à un certain point, tu es responsable de sa situation actuelle. Tu devrais t’interroger sérieusement… ! »


J’en ai beaucoup dit et je me sentais totalement dans le Fa. À ma surprise, il s'est mis à hurler : "Tu es si dominatrice. Tais-toi ! " J’étais stupéfaite et me suis tue. Je me suis forcée à être calme et ai dit : ‘Il doit y avoir quelque chose que je n’ai pas bien fait. Je vais y réfléchir." Puis, je suis partie.


Le Maître a dit : au cours du travail la manière de parler, le cœur de bonté ajouté à la raison peuvent changer le coeur des gens, mais un ordre n’y arrivera jamais ! (" Lucidité" de Points Essentiels pour un Avancement Assidu)


J’ai cherché en moi et réalisé:" Avant que je ne commence à pratiquer, j’avais l’habitude de traiter mes frères et sœurs, ma fille, mes élèves et mes collègues de cette manière autoritaire."


Je sens que le Maître est toujours à nos cotés tant que nous avons des pensées droites. Alors que je réfléchissais, je me suis souvenue de nombreux principes du Fa et me suis fixée certaines exigences : Étudier sincèrement le Fa, émettre des pensées droites pour éliminer mes attachements, me taire et écouter lorsque les compagnons de pratique parlent et exposent mes attachements. J’ai aussi décidé de limiter le nombre d’études du Fa en groupe auxquelles j’assistais à simplement deux. Après un moment, les compagnons de pratique ont constaté que j’avais beaucoup changé.


‘Cultivation’ solide

Un jour, mon fils, habituellement très calme, a déclaré: "Maman, tu ne cultives pas solidement." J’étais surprise, personne ne m'ayant jamais dit quelque chose de la sorte.


Un jour, alors que je lisais Hong Yin, j'ai lu la dernière ligne de 'Cultiver Réellement',
Pour chaque chose on se réfère à la Loi, Arriver à faire ainsi, c'est la cultivation. (" Cultiver Réellement " tiré de Hong Yin)


J'ai senti comme un coup de "bâton d’avertissement"


Deux jours plus tard, alors que j’étudiais le Fa, mon fils a dit : " Maman, tu prépares à nouveau des leçons, n’est-ce pas ?" Tout à coup, j'ai senti que c’était un indice mis par Shifu dans la bouche de mon fils. J'ai commencé à réfléchir sur moi-même : Dans le passé, dès que j’étudiais le Fa, je pensais souvent : " Ce paragraphe peut aider untel et untel à comprendre la question dont il parlait l’autre jour. " Pour ne pas l'oublier, je mémorisais même le paragraphe et le lisais au compagnon de pratique, pensant que j’étais responsable envers lui. J’étais plutôt contente de moi-même en agissant ainsi. J’ai été comme ça pendant une très longue période, aidant les autres à cultiver plutôt que de me cultiver moi-même. Parfois, je critiquais aussi les autres parce qu’ils ne cultivaient pas solidement. J’ai finalement commencé à comprendre la véritable signification de la ‘cultivation’ solide.


J’ai réalisé: J’ai vraiment échoué à cultiver solidement. Shifu a enseigné à la fin de Zhuan Falun : J’espère qu’une fois rentré à la maison, chacun de vous utilisera au mieux son temps pour cultiver réellement. (Neuvième leçon de Zhuan Falun)


Clarifier les faits

Il y a de nombreux articles sur le site Minghui à propos de la clarification des faits, que j’ai trouvé très inspirants et encourageants.


Lorsque je clarifie les faits aux gens concernant le Falun Gong, je commence habituellement à parler des bénéfices de la pratique. Presque chaque personne avec qui je discute est d’accord pour quitter le Parti communiste chinois (PCC) et ses organisations affiliées, y compris un dirigeant du Ministère de la Culture, l’épouse d’un gouverneur provincial, le responsable d’une école du PCC, un instructeur de camp de travaux forcés, ainsi que certaines célébrités, experts et personnes ordinaires. J’ai aussi persuadé quelqu’un qui m’avait profondément blessé de quitter le PCC. Lorsqu’ils répondent " Merci ! " ou affirment qu’ils souhaitent en apprendre davantage sur Falun Dafa, je ressens de la gratitude et de la joie au fond de mon cœur.


Version en anglais :
I Finally Learned to Stop Placing Myself above Others and Began Solidly Cultivating

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.