M. Ge Peijun meurt d'une défaillance systémique d'organes causée par des années de persécution brutale

M. Ge Peijun, 76 ans, du canton de Miyun à Beijing est décédé le 14 avril 2014 d’une défaillance systémique d’organes après des années de brutale persécution dans la prison de Qianjin.


Alors qu'il était détenu dans un camp de travaux forcés de septembre 2002 à 2004, le chef de la sécurité du camp a harcelé son épouse à plusieurs reprises. Elle est décédée le 28 février 2004 suite aux tourments subis.
.

Illegally Arrested during Olympic Games and Sentenced to Five Years in Qianjin Prison

M. Ge a été dénoncé pour en avoir informé d'autres des faits à propos du Falun Gong et il a été illégalement arrêté par la police du canton de Miyun le 25 mai 2008. Il a été condamné à cinq ans de prison et emmené à la prison de Qianjin où il a été torturé. Les mauvais traitements étaient si brutaux qu'il a été hospitalisé.

La prison de Qianjin a recouru à toutes sorte de méthodes de torture sur les pratiquants de Falun Gong incluant la privation de sommeil, de nourriture, de l’utilisation des toilettes, et la diffamation. Le sous-directeur, Cao Lihua, a dit aux gardes et aux détenus criminels d’utiliser tous les moyens disponibles pour " transformer" les pratiquants. Certaines des méthodes comprenaient la séduction avec promesse d'une libération conditionnelle et le fait d’inciter des détenus criminels à torturer les pratiquants.


Les pratiquants ont été détenus principalement dans les districts n ° 9, n ° 10 et n ° 11 de la prison. Beaucoup ont été choqués avec des matraques électriques. Certains simultanément avec de multiples matraques électriques à haut voltage plusieurs heures durant. M. Ge a été détenu dans les districts n ° 9 et n ° 11.


Après des années de persécution brutale et d’injection de drogues inconnues, M. Ge a souffert d’une défaillance systémique d’organes. Il n’a jamais entièrement récupéré après sa libération, le 28 mai 2013.

Persécuté dans le camp de travaux forcés Tuanhe

M. Ge et son épouse ont fait appel au gouvernement pour le droit de pratiquer le Falun Gong en 2000. Ils ont été arrêtés et détenus pendant plus d'un mois.


M. Ge a été arrêté et emmené au centre de détention de Miyun en 2002. Il a été gravement torturé puis relâché. Sa santé s'était détériorée et quand on lui demandait ce qui n'allait pas, M. Ge répondait que c'était le résultat des mauvais traitements dans le centre de détention. Pour avoir parlé ouvertement, il a été de nouveau arrêté par la police et envoyé au camp de travaux forcés de Tuanhe pour deux ans. Il avait alors 64 ans.


M. Ge a été incarcéré dans la division n ° 2 du camp de travail. Parce qu'il refusait d'écrire une soi-disant déclaration de garantie, à partir de novembre 2003, il a été forcé à rester assis immobile pendant de longues périodes de temps chaque jour. Rester assis de longues heures par un froid hivernal serait dur pour n’importe qui. C'était particulièrement cruel pour un homme âgé comme M. Ge et qui avait un problème à la jambe.


Deux détenus criminels surveillaient constamment M. Ge. Ils l'insultaient souvent sans vergogne, ou lui rendaient les choses difficiles, et lui donnaient des coups de pieds. Les mauvais traitements et le harcèlement lui ont causé d’importants préjudices physiques et mentaux.


M. Ge a été sous-alimenté. La prison ne fournissait qu’un morceau de pain de maïs et quelques cornichons à chaque repas. Après quatre jours il n'y avait que du pain de maïs. Comme beaucoup de pratiquants, M. Ge a été forcé à manger le pain de maïs "spécialement fait ", servi après avoir été laissé à durcir et sécher.


Incapable d'avaler ça, il s’est mis en grève de la faim pour protester. La prison l'a puni pour sa résistance.
Au cours de la grève de la faim, l'équipe de surveillance a été augmentée à cinq personnes. Ils ont pressé sa tête vers le bas en le traînant jusqu'à l'infirmerie pour des gavages. Le tube d'alimentation a été délibérément enfoncé et retiré après avoir été inséré dans son nez et sa gorge, lui causant une hémorragie.

Simulation de la torture du gavage

Le camp de travaux forcés Tuanhe s'est fait connaître pour la persécution brutale infligée aux pratiquants détenus. Son aspect de jardin ne pouvait pas dissimuler les atrocités commises derrière ses murs. La prison a utilisé toutes les méthodes pour systématiquement laver le cerveau des pratiquants, les forcer à abandonner leur croyance et abdiquer de leur conscience.

Historique

M. Ge était retraité de l'Institut de recherche de machines-outils de Beijing. Il a été blessé pendant la guerre de Corée lui laissant un problème à une de ses jambes. Quand lui et sa femme ont commencé à pratiquer le Falun Gong en 1998, leur santé s'est améliorée à la fois physiquement et mentalement.

Résumé des principaux faits de la persécution< /B>

Nom : Ge Peijun (葛培君)
Genre : Masculin
Âge : 76 ans
Adresse : Inconnue
Profession : Salarié retraité de l’institut de recherche sur les machines-outils de Pékin
Date du décès : Le 14 avril 2014
Date de la dernière arrestation : Le 25 mai 2008
Dernier lieu de détention : Prison de Qianjin(北京前进监狱)
Agglomération : Pékin
Persécution endurée : Chocs électriques, privation de sommeil, travail forcé, lavage de cerveau, condamnation illégale, injections forcées / administration de drogues, passages à tabac, suspension, emprisonnement, isolement, torture, gavages, extorsion, contrainte physique, interrogatoire, détention, privation de toilettes, assise forcée
Principaux persécuteurs :Cao Lihua, directeur adjoint


Mr. Ge Peijun Dies from Systemic Organ Failure Caused by Years of Brutal Persecution

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.