Un ingénieur torturé pendant près de 10 ans, sa famille n'a pas l'autorisation de lui rendre visite

Le 25 février 2014, lorsque les membres de la famille de M. Zhao Weidong, qui est illégalement détenu dans la première prison pour hommes du Shandong depuis près de 10 ans, sont allés à la prison, les gardes ne leur ont pas permis de voir M. Zhao.


La famille a appris par Chen Yan, le garde en chef de la onzième section, que M. Zhao était de nouveau soumis à un "encadrement strict". " Encadrement strict " est un terme du Parti communiste chinois (PCC) qui fait référence à des mesures punitives en prison. Cela sous-entend un prolongement de la peine de prison de la personne si les autorités de la prison déterminent que la « faute » n'a pas été corrigée. Les droits des autres prisonniers sont aussi restreints, ce qui les incite à détester et à maltraiter les pratiquants de Falun Gong.


Chen a dit : " Il n'est plus battu, il est juste 'discipliné' ". Lorsqu'on lui a demandé pourquoi les membres de sa famille ne pouvaient pas le voir, Chen a dit :" Vous pourrez le voir après qu'il ait admis sa faute [sa pratique du Falun Gong] ".


Le 23 septembre 2004, M. Zhao Weidong, 52 ans, ancien assistant ingénieur de l'usine de machinerie de Xinhua dans la ville de Tai'an, province du Shandong a été condamné à 12 ans de prison par le tribunal populaire intermédiaire de la ville de Tai'an. Il a été arrêté le 25 juin 2004 et transféré en novembre 2004 dans la première prison pour hommes du Shandong. Il y est détenu depuis.

Il a été cruellement torturé en prison. La dernière fois que sa famille l'a vu, c'était une personne complètement différente. Il avait perdu trois dents et était émacié. Toutes ses dents branlaient et il ne pouvait même pas mastiquer de petits pains cuits à la vapeur. M. Zhao était auparavant fort et pesait près de 75 kg.


Au cours de la dernière décennie, l'épouse de M. Zhao a dû élever leurs deux enfants toute seule. Leur premier enfant requiert des soins intensifs en raison d'une paralysie cérébrale. Le deuxième enfant avait seulement cinq mois lorsque son père a été emprisonné.


Le père de M. Zhao est décédé sans savoir que son fils était en prison. La famille ne pouvait prendre le risque de le lui dire, compte tenu de sa santé. La mère de M. Zhao est alitée depuis un an et demi et désire ardemment voir son fils.

Personnes et organismes directement impliqués dans la persécution :
Le cabinet d'avocat de la première prison pour hommes du Shandong : +86-0531-87072607
Le département politique de la prison : +86-0531-87072760, +86-0531-8707261 Zhan Huacheng (战化程), le directeur du département politique : +86-13705406300 (téléphone portable)

La onzième section de la prison : +86-0531-8707268

Chen Yan (陈岩), garde en chef de la section

Liu Qifeng (刘启丰), Li Wei (李伟), gardes de la prison

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2014/3/1/145653.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.