Autrefois analphabète, je suis devenue une pratiquante et j'ai pu mémoriser Zhuan Falun

J'ai énormément bénéficié de la pratique du Falun Dafa et je suis très reconnaissante envers le Maître. Je tiens à partager mon histoire sur la façon dont je suis devenue une pratiquante de Falun Dafa et comment d'analphabète j'ai pu réussir à réciter Zhuan Falun.


J'avais l'habitude d'aller dans les temples bouddhistes et j'avais un autel dans ma maison. Quand ma voisine me disait combien le Falun Dafa était miraculeux, je ne la croyais pas. Je pensais que ce que je pratiquais était la vraie Loi de Bouddha.


Chaque jour, quand je me prosternais devant la statue de Bouddha chez moi, je la voyais soit qui me souriait soit qui me renvoyait une expression mauvaise et laide. Je ne savais pas que ce que je voyais était une manifestation de possession par un esprit. Chaque jour, je brûlais de l'encens et me prosternais devant elle. À l'époque, je souffrais de vertiges. Quand cela m'arrivait, je sentais le ciel et la terre tournoyer et je voyais des flash de lumière devant mes yeux. J'étais incapable de bouger. Je priais la statue de Bouddha de mettre fin à ma maladie.


J'ai prié la statue durant de nombreuses années et j'ai donné beaucoup d'argent aux temples. Toutefois, mon vertige a empiré en intensité et en fréquence. Je n'avais aucun doute sur ma croyance et je suis devenue encore plus pieuse.


Ma voisine était très préoccupée par ma situation car elle voyait combien j'étais dévouée à Bouddha, mais que je n'avais pas vraiment obtenu la grande voie du Fa de Bouddha. Elle n'arrêtait pas de m'encourager à pratiquer le Falun Gong et m'a donné un exemplaire de Zhuan Falun. Quand j'ai lu ce paragraphe :


Shâkyamuni a dit qu’à la période de la fin de la Loi, même les moines dans les temples auront bien de la peine à obtenir eux-mêmes le salut, sans parler des bouddhistes laïcs dont personne ne prendra la peine de s’occuper. Même si vous avez pris quelqu’un comme votre maître, ce maître supposé est aussi un pratiquant, s’il ne cultive pas réellement, cela ne sert à rien; sans cultiver son cœur, personne ne peut s’élever. Se convertir est un rite pour gens ordinaires; une fois converti, appartiendrez-vous à l’école de Bouddha? Le Bouddha s’occupera-t-il de vous? Non. Même si vous frappez le sol avec votre front tous les jours jusqu’au sang, même si vous brûlez de l’encens par poignées, cela ne servira à rien; la seule chose qui compte, c’est la cultivation réelle de votre cœur. Chapitre 3 dans Zhuan Falun.


J'ai alors compris alors pourquoi je n'avais pas guéri de ma maladie bien que je me prosternais chaque jour devant la statue de Bouddha. J'ai décidé d'apprendre le Falun Dafa.

Les miracles que j'ai vécu en pratiquant Falun Dafa

Dès que j'ai commencé à pratiquer Dafa, j'ai complètement changé et obtenu une nouvelle vie. J'ai guéri de mes étourdissements chroniques, de mes maladies cardiaques, et de mes protubérances osseuses, et je me suis sentie beaucoup plus légère.


J'étais reconnaissante au Maître du fond de mon cœur. J'avais presque manqué l'opportunité, et j'ai commencé à cultiver sérieusement, afin de mériter d'être un disciple du Maître. Ma détermination dans la cultivation de Dafa est devenue inébranlable.


Cependant, j'ai dû faire face à un grand défi: j'étais analphabète et j'avais dans la cinquantaine. Tous les jours, j'écoutais les enregistrements des différentes conférences, mais je voulais vraiment lire les livres de Dafa tout comme les autres pratiquants.


Le Maître a vu que je voulais vraiment étudier le Fa (Ndt Loi ou principes) et a arrangé que les autres pratiquants m'encouragent. J'ai pu apprendre à lire les livres de Dafa parce que la puissance du Maître est sans limite et qu'Il m'a renforcé.

J'ai commencé par Lunyu. J'ai appris mot par mot, phrase par phrase, et paragraphe par paragraphe. Cependant, ma mémoire n'était pas bonne au début. Je ne cessais d'oublier ce que j'avais mémorisé la veille. Des compagnons de pratique et mon petit-fils persévéraient patiemment à m'apprendre. Avec l'aide du Maître, j'ai pu lire deux nouveaux paragraphes chaque jour et ensuite une page chaque jour. Finalement, j'ai été capable de lire une leçon par jour.


Peu de temps après, nos pratiquants locaux ont commencé à réciter le Fa . Au début de notre étude en groupe, nous récitions Lunyu et certains des articles du Maître. Certains pratiquants ont même mémorisé Zhuan Falun. Je les admirais d'être si diligents, et je me sentais triste d'être analphabète.


Les compagnons de pratique m'ont encouragé et un pratiquant a dit: "Vous allez certainement apprendre le livre par cœur un jour parce que vous avez déjà appris à lire le livre en entier. Même si vous mémorisez une phrase par jour, vous mémoriserez le livre en entier." Leurs encouragements m'ont donné confiance. J'ai commencé à mémoriser le Fa.


Après deux jours, je pouvais réciter Lunyu. Ils étaient si heureux pour moi! Quelqu'un a dit: "Remarquable! Vous y êtes arrivée!" Je savais que le Maître m'avait renforcé et donné la sagesse.


J'ai été très encouragée. Avec tout mon temps libre, je mémorisais le Fa chaque jour. En seulement un mois, j'ai pu réciter Zhuan Falun. Les pratiquants étaient étonnés: "Une dame âgée qui auparavant ne savait ni lire ni écrire peut à présent réciter tout le livre. C'est un miracle!" J'ai dit: "C'est la manifestation de la puissance du Fa."


Sous la conduite de la Loi et avec la protection du Maître, je marche solidement sur le chemin de la cultivation. J'ai obtenu la Loi en 1998, et j'ai maintenant 72 ans. Je suis en bonne santé, et je faisles trois choses chaque jour. Je suis très reconnaissante à Maître et au caractère miraculeux de Dafa.


Version anglaise
Once Illiterate, I Became a Practitioner and Was Able to Memorize Zhuan Falun

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.