Un juge de Gansu maintient la condamnation initiale sans tenir de procès, enfreignant la loi pénale chinoise

Après que le pratiquant de Falun Dafa, M. Chen Deguang et son épouse, Mme Sheng Chunmei aient été tous deux, condamnés à neuf ans de prison par un tribunal d’une juridiction inférieure, ils ont fait appel auprès d’un tribunal intermédiaire, qui a maintenu la condamnation, sans tenir de procès, une violation claire du code de droit pénal de la Chine.


Le code de droit pénal stipule que tous les cas d’appel doivent être traités lors d’une session judiciaire. Shao Junmei, juge du tribunal intermédiaire de l’agglomération de Lanzhou, a maintenu la condamnation originale sans tenir de procès. Il a refusé d’écouter les arguments soumis par l’avocat et les représentants du couple.


Les agents du poste de police de Huazhuang ont arrêté le couple parce qu’ils distribuaient des DVD de Shen Yun Performing Arts, Cie basée aux États-Unis, dans la municipalité de Huazhuang, district de Honggu, agglomération de Lanzhou, province de Gansu. En dépit du fait que le couple ait plaidé non coupable, la cour de juridiction inférieure les a condamnés à neuf ans, ce dont ils ont immédiatement fait appel.

Les procédures légales ignorées tout du long

Après que les enfants du couple aient obtenu le droit de représenter leurs parents, ils ont examiné les dossiers de l’affaire et découvert de nombreux exemples dans lesquels les procédures, comme l’exige la loi pénale chinoise, étaient ignorées.

1. la police n’a pas montré de mandat de perquisition, lorsqu’ils ont fouillé le domicile de M. Chen

2. Aucun membre de la famille n’était présent lors de la fouille. Au lieu de cela, Zhang Donghong, le directeur du quartier, a signé le document en tant que témoin. Cependant, étant agent des autorités, il n’était pas impartial, comme l’exige la loi pénale.

3. L’information concernant d’une période d’une quarantaine de minutes lors de l’interrogatoire de M. Chen, faisait défaut.

M. Chen a déclaré que durant ce temps, l’agent Zhang Guowei l’a battu. Mme Sheng a corroboré cette assertion, parce qu’elle se trouvait prés de la porte et a entendu ce qui se passait.

4. Le rapport de l'interrogatoire de Mme Sheng, préparé au poste de police de Yintan, district Anning, n’était pas signé.

5. La déclaration selon laquelle les matériaux saisis au domicile de M. Chen étaient « illégaux », était basée sur une déclaration faite par la Division d’Investigation sur les Sectes du département de police de l’agglomération de Lanzhou. Il ne s’agit pas d’une organisation indépendante, comme l’exige la loi.

Article précédent :
Chen Deguang and His Wife Sheng Chunmei Illegally Sentenced to Nine-Year Prison Terms


Version anglaise
Chen Deguang and His Wife Sheng Chunmei Illegally Sentenced to Nine-Year Prison Terms Gansu Judge Upholds Original Sentence Without a Trial, Violating Chinese Criminal Law

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.