Des agents du Bureau 610 : "Falun Dafa est grand ! "

Peu importe qui elle est ou ce qu’elle fait, toute personne attend d’être sauvée. J’aimerai partager certaines de mes expériences.

Des agents du Bureau 610: "Falun Dafa est grand ! Authenticité-Bienveillance-Tolérance est grand ! Nous garantissons que vous allez rentrer chez vous "

J’ai donné un billet de banque sur lequel était écrit un message concernant Falun Dafa à un chauffeur de taxi et il m’a dénoncée. Plusieurs agents sont venus pour m’arrêter. J’ai immédiatement regardé en moi-même. Je savais que j’avais des attachements et la perversité en a profité.


Lorsque j’ai été emmenée au poste de police, j’ai clarifié les faits au personnel. Je leur ai expliqué que j’avais souffert de leucémie et d’une attaque, et comment j’avais été guérie après avoir commencé à pratiquer. J’ai expliqué que l’auto immolation de la Place Tienanmen avait été mise en scène par le PCC pour monter un coup contre les pratiquants et que Jiang Zemin essayait de pousser les gens à haïr le Falun Gong et tromper le monde.


C’était aussi l’opportunité de faire un choix. J’ai déclaré: " Vous, messieurs ne devriez pas être trompés. En quittant le PCC, vous vous laisserez une voie de sortie et serez responsables pour vos familles." Ils m’ont emmenée au poste de police. Je croyais pouvoir changer cette mauvaise situation en quelque chose de bon. Je savais que c’était une opportunité rare de leur parler face-à-face.


Au début, ils étaient violents et m’ont demandé où je vivais. J’ai répondu : "Je n’ai pas de maison—vous l’avez saccagée. Le PCC ne s’est pas soucié de moi lorsque que j’étais si malade. Mais maintenant que je vais mieux, vous me persécutez. Ce que vous ne comprenez pas est qu’en me persécutant, vous vous persécutez en réalité vous-même. Vous avez vu mes rapports médicaux. Vous voyez que je suis en bonne santé à présent. Cela m’a été donné par Dafa, par mon Maître. Que voulez-vous savoir d’autre? "


Ils ont déclaré : " Nous savons tous que vous avez été mieux après avoir pratiqué Falun Gong. Mais vous distribuez des dépliants, les Neufs Commentaires sur le Parti Communiste, conseillez aux gens de quitter le Parti, c’est faire de la politique. Si vous restez chez vous et pratiquez Falun Gong, qui s’en souciera ? "


J’ai répondu : " Vous avez tort. Pratiquer Falun Gong n’est pas contraire à la loi. En exposant la persécution, j’exerce ma liberté d’expression, je ne m’implique pas dans la politique. Si vous voyez quelqu’un enfreindre la loi, n’essaierez-vous pas de l’en empêcher ? Si un expert guérissait les maladies, l’hôpital en ferait la publicité. Si nous n’aidons pas les gens et ne leur disons pas que le Falun Gong peut les aider à se sentir mieux, améliorer leur moralité et les amener à être bons, ne serions-nous pas égoïstes ? Nous voulons juste aider les gens. Je suis ici pour vous sauver. Vous avez une relation prédestinée. Les pratiquants travaillent dur pour vous sauver. Ils ont été illégalement arrêtés et condamnés, et certains ont perdu leurs vies. Bouddha Shakyamuni a enseigné aux gens à cultiver. Pratiquer le bouddhisme est-ce s’impliquer dans la politique ? " Ils acquiesçaient de la tête.


Un chef du Bureau 610 a déclaré: "Je comprends. Je sais que vous êtes une bonne personne. Vous devez avoir faim car vous n’avez rien mangé aujourd’hui. Je vais vous apporter à manger. Je ne vous persécuterai pas. Je sais que la persecution entraine du karma. Je ne ferai pas cela. " Je lui ai répondu qu’il avait choisi son futur et lui ai conseillé de réciter sincèrement: "Falun Dafa Hao ! Zhen-Shan-Ren Hao! [Falun Dafa est bon! Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon!] ". Il a répondu: " Je m’en souviendrai. Je dirai à mon supérieur que vous êtes une bonne personne. Je suis sûr que vous rentrerez chez vous d’ici 18 heures."


Je lui ai dit que tant que je pouvais les aider à comprendre, cela m’importait peu de perdre la vie. Tous ont répondu : "Nous savons que Falun Dafa est bon ! Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon!’ Nous sommes sûrs que vous rentrerez chez vous. " Ils m’ont apporté des nouilles instantanées. J’ai quitté le poste de police à 18 heures.

Les Neuf Commentaires sont apparus dans mon sac.

J’ai pris un rendez-vous avec une compagne de pratique pour distribuer des matériaux d’informations. Elle a demandé où et j’ai répondu à la Sécurité Publique. Après l’avoir attendue plus d’une heure, j’ai commencé à regarder en moi, me demandant si l’endroit l’avait effrayée et qu’elle n’osait pas venir. Ce pouvait aussi être du fait de la pression que je lui imposais. Je sais que le Maître est toujours avec nous, et qu’il veille sur moi et me protège. De plus, les divinités droites aident aussi.


Ce soir-là, je portais des matériaux de clarification des faits et les Neuf Commentaires. Il y avait des gardes et de nombreuses voitures de police se garaient dans la cour. J’ai émis des pensées droites,"Je suis venue pour sauver les gens et tout est ici pour la Loi. Les gardes sont aussi venus pour Dafa. Je suis venue pour vous sauver. "J’ai marché vers la grille et les gardes sont allés dans une autre salle. Je suis entrée.


Je me suis tenue devant la maison d’un responsable. C’était mon dernier arrêt, mais mon sac était vide. Si seulement j’avais eu encore une copie des Neuf Commentaires. Le temps était très venteux, mais je n’avais pas froid. J’ai demandé l’aide du Maître : « Ce serait bien d’avoir une copie supplémentaire des Neuf Commentaires. Il est si difficile de venir jusqu’ici. Si je ne peux sauver cet homme, je le regretterai vraiment. » J’ai regardé dansle sac et j’ai vu une copie Neuf Commentaires. Mes larmes se sont mises à couler. J’apprécie la compassion du Maître. Le Maître fait tout pour les gens. J’ai accroché le livre à la poignée de porte du responsable.


Un jour, je suis allée dans un autre district pour distribuer des matériaux. Arrivée à un second étage, un chien a commencé à aboyer et m’a bloqué le passage. J’ai dit au chien : " S’il te plait, n’aboies pas. Je suis ici pour sauver les gens. S’il te plait, coopère. Il se pourrait que tu aie été un homme dans ta vie précédente. Si je réussis ma ‘cultivation’, je t’offrirai un bon futur. " Il a cessé d’aboyer. Il m’a suivi jusqu’au sixième, jusqu’à ce que je distribue tous les matériaux. Il m’a raccompagnée jusqu’à la porte principale.



La voiture devient plus petite

Plusieurs pratiquants et moi, sommes allés à un endroit éloigné pour y distribuer des matériaux. Nous étions divisés en trois groupes. Un pratiquant du troisième groupe éliminait du karma et se sentait mal. Lorsque nous avons atteint le village, nous nous sommes garés sur un marché aux légumes et nous sommes séparés pour distribuer les matériaux. Deux groupes ont fini les premiers et ont émis des pensées droites pour le troisième groupe.


Le pratiquant qui se sentait mal est entré dans le marché, mais une berline noire a surgi. J’ai demandé aux autres pratiquants d’émettre intensivement des pensées droites. J’ai doucement ouvert la porte de la voiture et demandé au pratiquant d’entrer. Notre voiture et la voiture noire étaient garées cote à cote. J’ai vu quelques personnes assises dedans. Nous avons démarré mais la voiture noire nous a suivis. J’ai demandé l’aide du maître, et nous avons émis des pensées droites pour éliminer l’interférence.


Peu après, il a commencé à pleuvoir. Une grille bloquait la route devant nous et le conducteur a demandé ce qu’il devait faire. J’ai répondu que nous devions émettre de puissantes pensées droites. J’ai demandé au Maître de rendre notre voiture plus petite, de façon à pouvoir passer sous le levier de la grille. Soudain, j’ai vu un Falun (Roue de la Loi) tourner au dessus du volant. Des lumières colorées sont apparues devant notre voiture. Celle-ci est passée sous le levier, mais la voiture noire a été bloquée.


Nous étions sidérés. Il était trois heures du matin, et la pluie redoublait. Nous nous sentions tous très détendus, comme si nous volions. Nous avions fait près de 400 km, traversé deux montagnes et conduit trois heures à l’aller. Mais, il nous a fallu seulement une heure et demie pour revenir. Nous étions rentrés à cinq heures du matin. Nous avons regardé en nous et pensé : " Pourquoi avons-nous été surveillés ? " La pratiquante a identifié l’attachement à la peur. Le pratiquant qui conduisait a expliqué qu’il tenait le volant mais, en réalité, il ne conduisait pas. Son esprit était vide et il sentait que la voiture volait. Il ne pensait à rien.

Maintenir des pensées droites au moment critique

Deux pratiquantes et moi, avions prévu de distribuer des matériaux d’information. Une d’entre elles n’est pas arrivée à l’heure prévue, même après qu’une heure soit passée. J’ai demandé à une autre pratiquante de la contacter.


Cette pratiquante a déclaré: " Allons-nous en. Une de nos pratiquantes a été arrêtée aujourd’hui. Nous ne devrions pas sortir, juste rentrer la maison. " Je lui ai dit, "Nous avons fait la promesse de sauver les gens. Lorsque nous avons fait cette promesse, le Maître écoutait, toutes les divinités écoutaient et les forces anciennes regardaient aussi. Notre compagne de pratique a été arrêtée, alors nous devrions distribuer des matériaux. C’est un moyen d’éliminer la perversité et de lui porter secours. Nous devrions contacter les compagnons de pratique pour qu’ils émettent des pensées droites pour l’aider. Nous ne devrions pas être effrayés par les mauvaises personnes. En réalité, ce sont elles qui ont peur de nous. Elles aussi, attendent d’être sauvées. La façon dont nous nous positionnons est cruciale. "


Maître a dit :


Réfléchissez tous. Comment pourrez-vous cultiver et pratiquer si nous écartons tous les obstacles de votre chemin de cultivation et de pratique? Précisément, c’est lorsqu’il y a des démons qui vous perturbent que l’on peut savoir si vous pouvez poursuivre votre cultivation, si vous pouvez réellement vous éveiller à la Voie, si vous pouvez ne pas vous laisser perturber par les interférences et si vous pouvez persévérer dans cette école de Loi. Les grandes vagues lavent le sable, voilà justement ce que sont la cultivation et la pratique, seul ce qui reste est de l’or véritable. (Leçon Six, tiré de Zhuan Falun)


Après que nos compagnons de pratique ont compris cela, nous sommes sortis pour distribuer nos matériaux comme prévu. Tout s’est bien passé, et après avoir terminé, nous sommes revenus.


Ceci qui précède n’est que ma compréhension limitée. S’il y a quelque chose d’inapproprié, veuillez, s’il vous plait l’indiquer gentiment.

Version anglaise
610 Office Agents: “Falun Dafa Is Great!”

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.