Réciter le Fa est tout-puissant : comment j'ai éliminé la luxure après 11 ans de cultivation

Le Maître a dit dans le Zhuan Falun :

Quand on regarde dans l’histoire ou depuis les espaces supérieurs, des choses comme les désirs humains et la luxure sont considérées comme des facteurs très importants pour déterminer si une personne peut cultiver.

J'ai rencontré des difficultés pour dépasser cet attachement et j'aimerais partager avec vous le processus que j'ai traversé pour l'abandonner. Il y a plus de deux ans, j'ai fini par y arriver. Cela m'a pris onze ans.

C'est un partage de cultivation personnelle, mais les conséquences de la luxure sont si grandes qu'elle affecte gravement l'aptitude du pratiquant et du corps uni dans le salut des êtres. Je pense donc qu'il est important de partager cela.

Lorsque j'ai commencé la pratique, je me considérais comme une bonne personne. Je savais que j'avais l'attachement à la luxure, mais je pensais que, comme les autres attachements, il serait rapidement enlevé en étudiant le Fa
et en me cultivant. Mais après quelques années, j'ai remarqué que je n'avais toujours pas réussi à laisser tomber l'attachement.

Cela est devenu plus apparent après que j'aie quitté le confort de la maison où j'avais cultivé seul pour déménager dans une autre province où il y avait un groupe de pratiquants. Dans cet environnement, où je ne pouvais pas facilement échapper à mes faiblesses, j'ai appris combien j'étais fortement attaché – je cédais régulièrement à la luxure et je regardais de mauvaises choses. Je n'arrivais pas à comprendre pourquoi après quelques années, je semblais ne pas pouvoir contrôler mes actions.

La pression était renforcée par le fait que j'avais récemment arrêté de prendre des antidépresseurs qui m'avaient été prescrit avant que je n'obtienne le Fa. Je suis arrivé à une compréhension claire que je n'étais pas déprimé, mais que c'était au contraire l'attachement à la luxure venant d'une vie antérieure qui se manifestait sous forme de karma de pensée. Cela m'avait pris assez longtemps pour faire ce progrès, mais cela n'avait pas rendu ma cultivationplus facile. Les choses étaient sur le point d'empirer.

J'ai commencé à traverser quelque chose que j'ai compris être des attaques de karma de pensée. Souvent, après avoir cédé à la luxure ou à d'autres moments, je ressentais des pressions mentales extrêmes – si fortes que je me retrouvais allongé sur le sol, replié en position fœtale et en me tournant d'un côté à l'autre, comme une attaque d'épilepsie. Avant, les attaques étaient même encore plus graves que cela.

Parfois, j'avais un moment de clarté pour demander l'aide du Maître et la pression reculait immédiatement. Mais généralement, lorsque ces attaques se produisaient, je ne pouvais rassembler aucune pensée droite. J'étais complètement obscurci par le karma de pensée et je ne pouvais pas me retrouver.

Mon épouse, également une pratiquante, devait composer avec ces attaques. Je pouvais dire chaque fois qu'elle émettait la pensée droite, car la pression s'allégeait soudain et je pouvais à nouveau penser clairement. Un jour, alors que je me trouvais dans une autre pièce en train de me battre avec une nouvelle attaque de karma de pensée, j'ai pu sentir des sons aigus et un changement atmosphérique dans ma tête et la pression s'est soudain allégée. J'ai deviné que mon épouse venait juste d'émettre la pensée droite. Lorsque j'ai été voir, je l'ai trouvée en train d'étudier le Zhuan Falun. Cela veut dire qu'émettre la pensée droite et étudier le Zhuan Falun ont tous deux le pouvoir d'éliminer les interférences.

Je faisais les trois choses et pour toute autre personne, ma vie semblait normale. Mais l'interférence s'est poursuivie et l'attachement est resté. Après une attaque particulièrement mauvaise de karma de pensée, mon épouse a écrit sur une feuille de papier : « N’abandonne jamais, il y a tellement de bonnes choses en toi qui valent la peine d'être sauvées. »

Je savais qu'il y avait peut-être une plus grande raison pour laquelle je me battais avec cela, ce n'était pas simplement une question d'attachement. Je me suis demandé : « En tant que disciple de Dafa de la période de la rectification de Fa, si je ne peux surmonter cela, comment les pratiquants du futur ou ceux qui ont des attachements plus forts, seront-ils capables de surmonter cela ? » Ainsi, même si parfois je croyais fermement que je ne pourrais jamais progresser, j'ai maintenu cette pensée droite : « N'abandonne jamais. »

Un autre pratiquant a partagé avec moi son expérience. Il m'a raconté qu'il était engagé dans une relation lorsqu'il a obtenu le Fa. En peu de temps, avant qu'il ait une compréhension solide de la question de la luxure et des relations appropriées entre des personnes de sexe opposé, sa petite amie est tombée enceinte. Elle a avorté contre la volonté de son partenaire et la relation s'est cassée. Il a expliqué qu'après avoir traversé cette situation, il n'a plus jamais cédé à cet attachement. Cela avait détruit une vie humaine. Les conséquences sont aussi graves que cela.

Je suis resté debout sous la pluie en l'écoutant et les larmes ont coulé sur mes joues. J'ai immédiatement résolu d'arrêter de céder à la luxure. Ma résolution a duré trois semaines. Après avoir à nouveau failli, je n'arrivais pas à le croire. Il semblait que j'avais rassemblé toute ma volonté mentale mais je ne pouvais toujours pas contrôler mes actes. Et alors, tandis que je n'avais jamais arrêté d'essayer, j'ai abandonné tout espoir.

À cette période, j'ai vécu quelque chose de supranormal. J'ai visité la page d'accueil du site falundafa.org, la version originale avec le fond blanc. Vers le bas de la page se trouvait une image de fleur de lotus. Alors que je déroulais la page vers le bas, la fleur de lotus a été remplacée par une image animée GIF des trois singes, l'un se cachant les yeux, le second les oreilles et le dernier la bouche : « Ne pas voir, ne pas entendre, ne pas parler du mal ». Ma première pensée a été que quelqu'un avait piraté le site. Mais lorsque j'ai rechargé la page, la fleur de lotus était revenue et la page était à nouveau normale.

Le message était clair et il était pour moi. J'ai compris, mais j'étais incapable de faire aucun progrès.

Plus tard cette année-là, j'ai souffert d'une grave crise d'éruption cutanée. En apparence, c'était de l’eczéma. J'en avais derrière les oreilles et sur les aisselles. Je savais que c'était directement lié à la luxure parce que les rougeurs apparaissaient après que j'aie cédé à l'attachement. J'ai fini par avoir recours à des moyens ordinaires sur les parties qui étaient visibles afin de ne pas donner une mauvaise impression aux personnes dans la société. Cela veut dire que l'attachement a commencé à affecter ma vie dans la société ordinaire.

J'ai aussi souffert d'un karma de pensée soutenu qui rendait difficile l'étude du Zhuan Falun. Souvent, je le lisais juste pour la forme. Début 2006, afin de m'assimiler au Fa, j'ai commencé à mémoriser le livre. Le progrès était lent, mais j'ai commencé à remarquer des changements.

Ensuite, lors du Fahui du Canada 2007, un pratiquant a partagé son expérience de gérer la luxure et le désir. Après avoir lu l'éditorial de Minghui de 2004 : Au sujet de la relation entre les membres du sexe opposé et au sujet du mariage, il est arrivé à la compréhension qu'il devait mémoriser tous les passages du Fa liés à la luxure afin d'avoir une compréhension profonde de la question. Après avoir mémorisé, il a remarqué des améliorations. Son processus de gérer l'attachement était si pénible qu'au cours de son partage, il a pleuré. Les pratiquants autour de moi pleuraient aussi. C'était très touchant.

Après avoir lu l'éditorial de Minghui et avoir compris son importance, j'ai décidé que c'était aussi ce que je devais faire. J'ai trouvé toutes les citations du Fa sur la luxure et je les ai mémorisées, paragraphe par paragraphe. Cela a pris un certain nombre de mois, mais après avoir accompli cela, je me suis senti plus calme. J'ai senti qu'une certaine pression avait été enlevée et que j'avais une compréhension plus profonde du point de vue de la cultivation. Bien que j'étais toujours incapable d'éliminer l'attachement, il était réduit et j'ai arrêté de regarder les images. Les rougeurs derrières mes oreilles se sont déplacées, mais maintenant, elles couvraient tout mon dos.

Ces quelques dernières années, j'ai senti que mon étude du Fa ne suffisait pas. Je ne pouvais pas m'éveiller à la raison pour laquelle je continuais de peiner. J'ai alors essayé d'émettre la pensée droite pendant des périodes prolongées pour éliminer la luxure. Bien que la pression se soit temporairement relâchée, elle est revenue peu de temps après. J'ai essayé de distinguer quelles pensées étaient moi et lesquelles ne l'étaient pas – en me confrontant au karma de pensée, je disais : « Ce n'est pas moi. » Mais ma volonté a fini par céder.

Un jour, je me suis assis pour émettre la pensée droite pour éliminer activement le karma de pensée. Au lieu de diminuer la pression, elle a au contraire augmenté au point que je me suis levé et j'ai cédé à l'attachement. J'étais stupéfait. Après dix ans de pratique, je n'avais toujours pas passé la première épreuve. En regardant en arrière, je vois que mes pensées droites étaient faibles par manque d'enracinement dans le Fa. Mais à cette époque, cela me faisait me sentir inférieur et remettre en question mon aptitude à pratiquer Dafa et à sauver les gens.

Le point tournant est arrivé quelques mois plus tard, alors que je lisais le brouillon d'un article en mai 2011. Ce pratiquant avait fini par partager lors du Fahui de l'année dernière, mais j'aimerais partager un extrait révisé du brouillon original (avec la permission de ce pratiquant) comme la formulation avait eu un effet particulier sur moi :

" Un jour, j'ai reçu un appel inattendu d'un pratiquant que je n'avais jamais rencontré, qui voulait me demander conseil sur un projet pour lequel il travaillait. À la fin de cette conversation, il a commencé à parler de la luxure et du chemin pour l'éliminer. Le pratiquant a expliqué que, selon sa compréhension, la véritable cultivation commence lorsque nous abandonnons l'attachement à la luxure. Pas avant cela. Dans le Fa, le Maître dit :

[…] passer cet obstacle est le premier pas. (Zhuan Falun)

"Ce pratiquant a partagé qu'il avait perdu son Falun et tous ses mécanismes de gong en regardant très brièvement de la pornographie. Il a senti le Falun littéralement se briser dans son corps. Il s'est senti si mal qu'il s'est déterminé à le récupérer. Cela lui a pris plus d'un an de cultivation diligente et ardue et d'abstinence de tout comportement sexuel et de mauvaises pensées pour le retrouver.

"Il avait été très diligent à éliminer son attachement à la luxure pendant plus d'un an et finalement, il a senti qu'il était revenu sur le chemin. Ensuite, deux semaines avant un événement de Dafa, il a dévié et a à nouveau regardé des choses sales. Deux semaines plus tard, il a vu le Maître. Il a senti que le Maître secouait la tête en le regardant comme s'il savait exactement ce qui s'était passé. Ce pratiquant a ensuite fait l'expérience de la compassion du Maître.

"Plus tard la même année, Shen Yun est venu dans sa ville. Il a expliqué qu'au moment où le rideau devait se lever, il s'est assis et a commencé à émettre la pensée droite pour aider à guider le public et éliminer les interférences pendant le spectacle. Il a vu que dans les autres dimensions, personne ne pouvait le voir, sauf le Maître.

"Le pratiquant a pu voir que ses pensées droites étaient de vraies particules qui sortaient en direction du public. Il a ensuite vu qu'avec ses pensées étaient emmêlées des particules noires et collantes – certaines étaient à l'image de parties d'un corps de femme et d'autres images trop dégoûtantes à mentionner. Il a aussi vu que le Maître voyait ces particules sales qui étaient aussi envoyées vers les spectateurs.

"Le pratiquant a ensuite senti que le Maître émettait une forte énergie pour aider à nettoyer le pratiquant et ses pensées. Le pratiquant a dit que cela avait pris quatre jours pour que tout soit finalement éliminé de son corps et de son esprit. Le quatrième jour, lorsque Shen Yun partait, il a senti que le Maître lui pardonnait. Une fois que cela s'est produit, tout dans son corps et tous ses mécanismes de gong ont été réparés et ont recommencé à tourner.

"Il se sentait si reconnaissant, parce qu'il avait perdu son Falun et tous ses mécanismes de gong juste en regardant quelque chose de sale et cela lui avait pris un an de cultivation diligente et ardue et d'abstinence pour les retrouver.


"Six mois plus tard, il a de nouveau échoué. Lorsqu'il a vu le Maître la fois suivante, le Maître ne l'a même pas regardé."



J'ai fixé avec insistance la dernière phrase : le Maître ne l'a même pas regardé.


Je suis resté assis là, l'esprit vide pendant quelques instants. Ma première pensée a été : « Je dois me débarrasser de cela, maintenant ! »

J'ai pensé en moi-même : « Pourquoi cela se produit-il encore ? Pourquoi, malgré tous mes efforts, est-ce que je continue à céder à cet attachement ? »


À cet instant, je me suis souvenu de ce passage du Fa :

Question : Maître, je trouve que certains élèves accordent beaucoup d’importance à la « pensée droite » mais ils négligent le comportement droit, pendant les échanges on ne parle presque pas de comment faire avec droiture. Je voudrais demander comment mesurer la relation entre la pensée droite et le comportement droit ?

Le Maître : On ne peut pas dire de cette façon. Lorsque vous voyez quelqu’un qui n’a pas un comportement droit, en fait c’est parce que ses pensées droites ne sont pas suffisamment fortes. Parce que la pensée dirige l’action d’une personne, lorsque votre pensée droite est suffisante, votre comportement sera certainement droit, lorsque la pensée droite n’est pas suffisante le comportement ne sera pas droit. (« Enseignement de la Loi et explication de la Loi lors de la Conférence de Loi du New York Métropolitain » - 20 avril 2003)

Je me suis rendu compte que la raison pour laquelle je ne réussissais pas cette épreuve était que j'essayais d'arrêter ce comportement, mais pas la pensée. Mon émission de pensées droites avait été inefficace parce que j'essayais de m'empêcher moi-même d'avoir un comportement inapproprié. Mes efforts étaient dirigés pour essayer d'éliminer l'attachement, plutôt que de former des pensées droites. D'où viennent les pensées droites ? Du Fa.

Je me suis dit : « Voici ce que je vais faire : je vais mettre tout de côté et recommencer à mémoriser toute la section au sujet de la luxure dans le Zhuan Falun. Quand je commencerai à avoir des pensées de luxure ou des pensées négatives, je réciterai le Fa et je n'arrêterai pas jusqu'à ce que les pensées soient éliminées. Je n'arrêterai pas jusqu'à ce que je comprenne ce Fa de toute la profondeur de mon être. »

J'ai passé la semaine suivante à mémoriser de nouveau cette section. Lorsque le karma de pensée est venu, j'ai immédiatement arrêté ce que j'étais en train de faire et j'ai commencé à réciter le Fa. La pression a fini par diminuer, j'ai poursuivi ma journée et le processus s'est répété. Parfois, les vagues de karma de pensée étaient immenses et cela me prenait une demi-heure pour réciter deux fois le passage dans son entièreté. Mais je n'ai pas faibli. Même si ce n'était qu'une petite pensée, je commençais à réciter au moins un paragraphe. La fois suivante, je reprenais où je m'étais arrêté. J'ai fait cela encore et encore et encore.

Alors, quelque chose s'est produit : j'ai commencé à passer l'épreuve. Après deux mois de récitation intensive du Fa sans faiblir, j'ai finalement senti que ma cultivation avait une base solide. Les bénéfices ont été immédiats : environ 80 % du karma de pensée que j'avais subi depuis le début de ma cultivation a été enlevé. Les attaques de karma de pensée se sont arrêtées et ne se sont plus jamais produites. J'ai regardé dans le miroir et découvert que deux-tiers des rougeurs dans mon dos avaient disparu. J'ai ressenti la libération de cet attachement, quelque chose que je n'avais pas senti depuis l'enfance. C'est une chose merveilleuse.

Encore plus important, réciter le Fa a apporté de grandes améliorations pour moi du point de vue de la rectification du Fa. Plus précisément, j'ai trouvé que mon approche de tous les problèmes étaient devenus de plus en plus rationnels. Lorsque je travaillais sur des projets de clarification de la vérité dans le passé, je ne pouvais pas m'y consacrer totalement mentalement. Un pratiquant m'a même dit directement : « Tu n'es pas dévoué. » J'en étais conscient, mais j'avais trop de pensées distrayantes et contradictoires. Quelques mois après avoir récité le Fa, je suis soudain devenu plus clair et plus décidé pour me dévouer à ce sur quoi je travaillais.

En quelques mois, le chemin s'est ouvert et j'ai été embauché dans une entreprise gérée par un pratiquant, où je pouvais assister avec les compétences que j'avais développées bien plus tôt que prévu. Récemment, le chemin s'est à nouveau ouvert lorsqu'on m'a donné une nouvelle opportunité que je n'aurais pas pu prévoir.

J'ai aussi été capable de coopérer bien mieux dans l'environnement d'un pratiquant, en termes de ce dont le groupe a besoin plutôt qu'en termes de mes propres besoins. Cela veut dire qu'éliminer l'attachement a aidé à éliminer les pensées distrayantes qui m'empêchaient d'avoir le maximum d'effet dans les tâches de clarification de la vérité.

Je rencontre encore occasionnellement du karma de pensée, mais c'est maintenant très différent. Je traverse des périodes où il y en a peu et d'autres périodes où il y en a plus. En récitant le Fa, j'ai développé un champ droit autour de moi, de sorte que si une pensée de luxure pénètre ce champ, elle paraît immédiatement étrangère. Je peux la reconnaître tout de suite et si elle est forte, je commence à réciter. Si elle est faible, je peux simplement reconnaître que ce n'est pas moi et elle est éliminée. Cela n'était pas possible avant, mais en récitant le Fa, ma conscience de ce qui est moi et ce qui ne l'est pas a augmenté.

J'ai vu des pratiquants abandonner la cultivation, quitter l'environnement de groupe et lutter dans leur cultivation, tout cela à cause de l'attachement à la luxure. C'est dangereux. Pour les pratiquants en Chine, nous savons que garder cet attachement peut conduire à l'arrestation, l'emprisonnement et la persécution. Pour les pratiquants hors de Chine, l'attachement se manifeste au travers d'autres tribulations – pour moi, c'était une grave pression mentale et des attaques de karma de pensée. Mais il est possible de les surmonter.

J'ai maintenant une compréhension plus profonde de ce que veut dire éliminer un attachement. C'est une pensée. C'est une substance. La détermination et les pensées droites basées sur le Fa enlèvent cette substance. Je crois maintenant véritablement qu'il est possible de surmonter tout attachement.

J'aimerais brièvement partager comment j'ai réussi à mémoriser le Fa. J'utilise l'« approche du musicien ». Plutôt que de commencer du début d'un paragraphe pour aller à la fin, je commence par la dernière phrase d'un paragraphe. Une fois que j'ai mémorisé cela, je vais à la pénultième phrase et je récite jusqu'à la fin. Ensuite, je vais à l'antépénultième phrase et je récite jusqu'à la fin et je recommence jusqu'à ce que j'aie mémorisé le paragraphe entier.

En utilisant cette méthode, chaque fois qu'une nouvelle phrase est mémorisée, le passage devient de plus en plus familier à l'approche de la fin du paragraphe. Cela aide à construire la confiance. Je partage cela pour encourager les autres, parce que j'ai rencontré au début des problèmes de mémorisation.

En réalité, toute méthode de mémorisation est bonne. En plus de la section traitant de la luxure, j'ai appris par cœur « La conscience principale doit être forte », les deux paragraphes traitant de surmonter l'addiction à la cigarette et les quelques premiers paragraphes de « Pourquoi le gong ne s'accroît pas malgré la pratique des exercices » – au total plus d'une dizaine de pages du Zhuan Falun. Je les connais aussi bien que je connais Lunyu.

J'ai découvert que cela a été très bénéfique, car il y a des moments où je n'ai pas accès au livre, mais je peux toujours réciter le Fa. En plus d'avoir éliminé la luxure, j'ai réussi à réduire les attachements au confort et au divertissement, comme lire les informations, naviguer sur Internet, etc. au point que je consacre la majeure partie de mon temps aux trois choses.

Cela fait deux ans et demi que j'ai traversé cette tribulation. Pour moi, réciter le Fa a fait toute la différence. Si j'avais su combien cela était efficace, j'aurais mis tout de côté et travaillé sur cela il y a des années. Chaque seconde en a valu la peine. Je sais que le but est d'émerger de nos attachements pour devenir complètement altruiste et dépourvu d'ego. Mais cela demande de passer par un processus et c'est ce qu'il m'a fallu pour franchir ce pas important.

Je vais terminer par un passage du Fa qui nous est familier à tous :

La Loi peut briser tous les attachements, la Loi peut briser toutes les perversités, la Loi peut briser tous les mensonges, la Loi peut affermir la pensée juste. (« Éliminer les interférences » dans Points essentiels pour un avancement diligent II)

Merci Maître. Merci compagnons de pratique !

Heshi



Version anglaise :
Reciting the Fa Is All-Powerful: How I Eliminated Lust After 11 Years of Cultivation

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.