"Falun Dafa Hao !" m'a salué cordialement le directeur d'une chaîne de télévision

"Falun Dafa hao ! " m'a salué cordialement le directeur d'une chaîne de télévision

En 2000, huit pratiquants dans mon canton ont été détenus au commissariat après avoir fait appel au nom du Falun Dafa sur la place Tiananmen. Nos arrestations ont fait la une à l’échelle cantonale. Des représentants du Comité des affaires politiques et légal, du département de police, et de la station de télévision du canton sont venus m'interviewer. Ils ont essayé de me faire dire des mauvaises choses à propos du Falun Gong, ce que j'ai refusé de faire.


Après avoir été libéré du camp de travaux forcés, j'ai décidé d'expliquer les faits à propos du Falun Gong aux employés de la station de télévision en personne et de leur conseiller de ne pas participer à la persécution. J'ai apporté plusieurs CD avec des informations sur le Falun Gong pour les éditeurs et les journalistes que je connaissais. Je leur ai dit de ne pas rapporter de nouvelles négatives qui calomniaient le Falun Gong, et j'ai aussi montré au chef de la station comment l'auto-immolation sur la place Tiananmen avait été mise en scène.


Comme mon bureau est à côté de la station de télévision, je rencontre souvent le chef de la station. Nous sommes devenus de proches connaissances. Chaque fois que nous nous rencontrons, je lui parle des activités du Falun Gong à l'étranger. Il a progressivement compris les faits. Maintenant, quand il tombe sur moi, il me salue d'un cordial : "Falun Dafa hao ! (hao=bon)

Le directeur du bureau 610 m'évite

Pendant les deux premières années de la persécution, Wang, le chef adjoint de la section sécurité et politique du département politique local, a souvent arrêté et harcelé les pratiquants de Falun Gong. Le 23 décembre 1999, Wang et l'équipe de la police ont fait irruption dans ma maison et l’ont saccagée. Pendant cette période, beaucoup de pratiquants ont été arrêtés, détenus, persécutés et condamnés à des amendes. Leurs maisons ont été saccagées. Wang a été promu directeur adjoint du bureau 610 et il est devenu plus tard directeur du bureau 610.


Après ma libération du camp de travaux forcés, j'ai repris mon travail. Un jour, je suis tombé sur Wang au coin d'une rue. Il a arrêté sa moto et a dit: " Je suppose que vous ne pratiquez plus le Falun Gong. »" J'ai dit: "Pourquoi pas? Falun Gong est légal, votre persécution du Falun Gong viole la loi. Vous et votre famille iriez mieux si vous cessiez de persécuter le Falun Gong. "Il est parti déprimé.

Plus tard, quand le Falun Gong a été persécuté dans notre canton, nous avons publié leurs numéros de téléphone et coordonnées sur le site Minghui. Les jours sensibles lorsque Wang venait m'interrompre dans mon bureau, je l'ai dénoncé sur Internet et j’ai informé et clarifié les faits à sa femme. Il était un peu embarrassé.

Une fois, Wang m'a vu, il a menacé: "Si vous me dénoncez à nouveau sur Internet, je vous ferai arrêter et condamner à la prison! " J'ai dit:"Comment osez-vous encore persécuter le Falun Gong? N'avez-vous pas peur de la rétribution karmique? Vous savez le capitaine de la division de sécurité intérieure et le directeur adjoint du département de police ont eu un accident de voiture." J'ai ajouté: "Non seulement vous ne devez pas prendre part à la persécution, mais vous devez aussi faire amende honorable pour vos crimes et vous retirer du Parti communiste chinois pour garantir votre sécurité."Wang a dit : " Comment osez-vous me demander de me retirer du parti! "Il a fait demi-tour avec sa moto et est parti.


Un ancien camarade de classe était à la tête du Comité des affaires politiques et légales du canton. En me rendant au troisième étage pour lui clarifier les faits, je suis tombé sur Wang, qui allait sortir. Il a été surpris et a demandé: " Que faites-vous ici? " Je lui ai dit que je voulais voir le secrétaire du parti. Il a dit : "Il est dehors pour affaires " Je voulais entrer pour émettre des pensées droites. Wang a dit : "Nous avons une réunion, nous ne recevons personne. " Il ne voulait pas me laisser entrer


Parce que les pratiquants à l'intérieur et à l'extérieur de la Chine dénoncent les mauvaises actions des autorités et clarifient les faits, les autorités n'osent pas persécuter ouvertement les pratiquants de Dafa autant qu'avant. Maintenant, quand Wang me voit en public, il passe rapidement sans me regarder dans les yeux.

Le propriétaire d'un magasin:" Je vais vous aider à distribuer les dépliants du Falun Gong "

Les pratiquants de Dafa doivent bien faire les trois choses. Bien que je ne les fasse pas assez bien, je les ai intégrés dans ma vie quotidienne. Distribuer des imprimés et clarifier les faits sont devenus partie intégrante de ma routine quotidienne. Chaque jour sur le chemin du travail et en rentrant à la maison, je remplis souvent mon petit sac à dos d'imprimés afin de pouvoir les distribuer ou les coller sur les deux côtés de la rue chaque fois que cela est possible. J'ai distribué des documents d'information à presque tous les magasins de la région. Ces deux derniers mois, j'ai distribué des imprimés à quasiment tous les magasins dans ma capitale de canton. Certains propriétaires de magasins ont appris à me connaître.


Le propriétaire d'une épicerie voulait des impriméschaque fois qu'il me voyait. Il disait: "Avez-vous quelque chose de nouveau à lire pour moi, une brochure, un journal ou un CD? Je tiens à les lire, et après, je les passerai à quelqu'un d'autre. Vous pouvez être assuré que je ne dirais rien à la police, mais vous devez être prudent pour votre propre sécurité! "


Je l'ai remercié et lui ai demandé de quitter le Parti pour ses parents et amis pour leur sécurité et leur tranquillité d'esprit!

Un villageois demande des informations à propos de quitter le PCC

Après l'impression de nouvelles brochures d'information, nous avons commencé à les distribuer dans les villages environnants chaque week-end. En les livrant, les villageois semblaient les attendre impatiemment les faits et vouloir être sauvés.


Dans un village, un compagnon de pratique et moi distribuions des brochures de porte à porte. Un grand sac à dos rempli de brochures a été rapidement vidé. Comme nous quittions le village, un villageois nous a sidéré. Il nous a rattrapés et a demandé : "Avez-vous encore la brochure à propos de démissionner du Parti communiste chinois!" Nous avons été très émus par ce qu'il a dit. Cela a réchauffé nos cœurs.


Il y avait un soleil brûlant cet après-midi-là. Nous étions fatigués et affamés après la distribution de tous les dépliants. Nos pieds étaient endoloris après une marche de plusieurs kilomètres, donc nous nous sommes assis dans la rue, attendant qu’une voiture vienne nous chercher. Nous avons attendu et attendu, mais personne n'est venu. Je pensais qu' aussi longtemps que nous considérions clarifier les faits et sauver les êtres comme notre première priorité, le Maître demanderait certainement à quelqu'un avec une relation prédestinée de venir nous chercher. À ce moment, un grand camion s'est arrêté et est venu nous chercher. Sur le chemin, nous avons expliqué les faits concernant le Falun Gong au conducteur et nous l'avons aidé à quitter le Parti.


En marchant sur le chemin de la rectification de Fa, aidant le Maître et sauvant les gens en leur parlant du Falun Gong et de la persécution, plus nous avançons, plus cela se passe en douceur et plus nous devenons clairs d'esprit !


Version anglaise :
A Television Chief's Greeting: “Falun Dafa Is Good!”

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.