Une détenue faisant face à des charges criminelles, libérée après être devenue une bonne personne en suivant les principes de Falun Dafa

J’ai été illégalement emmenée dans un centre de détention dans un canton voisin en 2001, période pendant laquelle j’ai été témoin du pouvoir divin deFalun Dafa.


Les gardes ont désigné une prisonnière comme chef de la cellule. Elle faisait toujours passer des moments difficiles aux nouvelles détenues, moi y compris, ainsi qu’à plusieurs autres pratiquantes de Falun Dafa. Elle nous maltraitait verbalement et physiquement. Nous récitions souvent des passages de Zhuan Falun et émettions des pensées droites ensemble. Elle nous surveillait souvent et malgré elle, elle écoutait les enseignements. Graduellement, elle est devenue plus aimable et a cessé d’agresser les nouvelles prisonnières


À la fin de l’année, le centre de détention a demandé à ce que chaque détenue écrive un rapport idéologique. La chef de cellule a écrit dans le sien : " Depuis que je connais les pratiquantes de Falun Gong, les principes qu’elles m’ont enseigné m’ont totalement changée. Je dirigeais la cellule avec violence. Après avoir écouté les enseignements du Falun Dafa, j’ai appris à traiter les autres avec gentillesse, à suivre les principes d’Authenticité-Bienveillance-Tolérance et à être une bonne personne. Falun Gong m’a enseigné comment me comporter." Elle n’avait pas beaucoup d’éducation et a demandé à d’autres de relire son rapport. Quelqu’un lui a rappelé : "Ton cas est en instance, ils n’ont pas encore décidé s’ils allaient t’inculper ou pas. Ce que tu as écrit pourrait avoir une influence négative sur ton sort." Elle s’est montrée déterminée : " Peu m’importe. Je dis la vérité. C’est vrai que Falun Gong m’a enseigné à être une bonne personne." Elle a rendu son rapport. Tout le monde s’inquiétait à son sujet.


Quelques jours plus tard, un garde est entré et a dit à la chef de la cellule : « Le gardien chef veut te parler." Chacun a eu peur pour elle. Elle a déclaré : " Ne vous inquiétez pas. Ce n’est pas une grosse affaire. "Elle est revenue trente minutes plus tard. A la minute où elle est entrée, elle a expliqué à chacun avec enthousiasme que son affaire était close et qu’elle pouvait rentrer chez elle. Chacun dans la cellule l’a applaudie.


Chacun savait que si elle avait été inculpée, elle aurait été condamnée à une peine allant de trois à sept ans de prison. Sa croyance en Falun Dafa et sa gentillesse ont résolu tous ses problèmes.


Dans ce centre de détention, chaque pratiquante se comportait bien et avec droiture, et clarifiait les faits sur la persécution à chacun. La plupart des détenues pouvait s’identifier avec Falun Dafa. Les gardes ont donné l’ordre de donner davantage d’eau et de nourriture aux pratiquantes. Les autres prisonnières avaient deux repas par jour, alors que les pratiquantes en avaient trois. La nuit, certains gardes de service leur demandaient de leur enseigner les exercices de Falun Dafa. Durant la journée, certains prenaient le temps de venir et de discuter avec les pratiquantes et de partager leurs compréhensions.


Version anglaise :
Inmate Facing Criminal Charges Released after Learning the Principles of Falun Dafa and Becoming a Good Person

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.