Les Espagnols condamnent les crimes de prélèvement d’organes du régime chinois

L’après-midi du 24 novembre 2013, les pratiquants de Falun Gong d’Espagne ont tenu une activité sur la Puerta del Sol, dans le centre de Madrid, dénonçant les 14 ans de persécution continuelle du Falun Gong par le Parti communiste chinois (PCC). Ils ont recueilli des signatures pour une pétition appelant à la fin immédiate du crime de prélèvement d’organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant.


Les pratiquants de Falun Gong recueillent des signatures sur la Puerta del Sol au centre de Madrid pour la fin immédiate de la persécution par le PCC.
Des espagnols signent pour condamner le crime de prélèvement d’organes du PCC
Alors que la nuit était tombée et que les lumières avaient été allumées, un flot constant de gens ,continuaient à signer en soutien au Falun Gong


La Puerta del Sol est un endroit très populaire situé dans le quartier commercial le plus animé de Madrid et près de l’entrée d’un cinéma. Depuis 2006, suite aux premiers rapports de prélèvement d’organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant, les pratiquants espagnols s'y sont souvent retrouvés pour appeler à la fin des crimes contre l’humanité du PCC.


Discours et messages attirent largement l’attention

Des panneaux d’information en plusieurs langues et de grandes banderoles dénonçant le prélèvement d’organes à vif avaient été déployés sur la place. M. Carlos Iglesias, l’avocat dans le procès contre Jiang Zemin, a pris la parole à l’évènement, condamnant les crimes contre l’humanité du régime chinois commis dans la persécution du Falun Gong.

Les pratiquants informaient les passants à propos de la pétition initiée par DAFOH (Docteurs contre le Prélèvement forcé d’organes) appelant les gens à aider à mettre fin aux crimes du PCC.

De très nombreuses personnes, choquées par l’atrocité de prélèvement d’organes à vif sur des pratiquants de Falun Gong ont signé la pétition.

Après avoir signé son nom, M. Orlando, du Venezuela s’est empressé de demander plus d’informations. Il a dit qu’il connaissait plusieurs personnalités politiques et que le Venezuela avait signé nombre d’accords avec le gouvernement chinois, mais il croyait que son pays ignorait ces atrocités. Il a dit qu’il était crucial pour son pays d’apprendre ces faits et a pris des dépliants à l’intention de ses amis lorsqu’il serait rentré chez lui, afin qu’ils comprennent ce qu'est vraiment le PCC. Et le plus important ses amis impliqués dans la politique sauraient à quel genre de régime ils ont à faire.

Beaucoup de gens semblaient pressés, mais en apprenant les crimes hideux de prélèvement d’organes du PCC, ils s’arrêtaient net et venaient signer la pétition.

Parmi la foule des passants, certains étaient de jeunes étudiants, d’autres des familles voyageant pour le week-end. Lorsqu’une personne apprenait les faits, il appelait qui ses parents qui ses amis à venir signer. Certains ont vu la banderole de loin et sont venus tout droit signer la pétition. Il y avait par moment une longue de file de gens attendant pour signer.

Des touristes chinois quittent le Parti

Le 24 novembre marquait le neuvième anniversaire de la publication de la série d’éditoriaux ‘Neuf Commentaires sur le Parti communiste’ par le journal Epoch Times. Depuis leur publication, plus de 150 millions de gens ont quitté le PCC et ses organisations affiliées, se séparant du contrôle du pervers PCC et commençant une nouvelle vie.

Les pratiquants de Falun Gong ont rencontré de nombreuses personnes chinoises pendant leur activité sur la Puerta del Sol. Certains ont quitté le PCC et ses organisations affiliées après avoir compris les faits. Un touriste de Chine continentale qui passait a dit à un pratiquant : "Je sais déjà ce que vous me dîtes. Le Parti communiste est horrible. " Il a démissionné du Parti communiste chinois et de ses organisations affiliées. Ayant appris les faits, un autre jeune chinois a dit aux pratiquants "Vous êtes formidables !" Lui aussi a quitté le PCC ;

Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.