Défiant la tyrannie du PCC 5145 chinois ont signé la pétition pour secourir le pratiquant Hua Lianyou

Le pratiquant de Falun Gong M. Hua Lianyou du district de Beichen à Tianjin a fait une grève de la faim pendant un an et quatre mois pour protester de la persécution par les autorités chinoises. Bien que sa vie soit en danger, il est toujours détenu dans la prison Binhai à Tianjin. Plus tôt cette année, ses amis et les membres de la famille ont recueilli 2.815 signatures à Tianjin et dans les environs appelant à sa libération immédiate. Récemment, 2.330 autres personnes ont signé la pétition, le total atteignant 5,145 personnes jusque là.


Troisième série de signatures pour secourir le pratiquant de Falun Gong Hua Lianyou (une partie)


M. Hua était comptable pour l'usine CRT de Tianjin. Auparavant, il avait beaucoup de problèmes de santé, mais après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong, sa santé s'est améliorée. Parce qu'il a suivait les principes de Vérité-Bonté-Tolérance, M. Hua était populaire partout où il allait. Son lieu de travail a fait l'éloge de sa personnalité et de sa performance au travail, et lui a décerné des récompenses.


M. Hua a été arrêté en avril 2012 pour ses convictions. Il a tenu une grève de la faim pendant un an et quatre mois pour protester contre la persécution. Lorsque sa vie était en danger, il a été détenu à l'hôpital Ciji et à l'hôpital Xinsheng (également connu sous le nom de prison Kangning) à Tianjin. Il a récemment été renvoyé dans la prison Gangbei. Un médecin de la prison a dit qu'il pouvait mourir à tout moment.


Malgré son mauvais état physique, M. Hua a récemment été battu par d'autres détenus, et violemment gavé quand il était à l'hôpital Xinsheng et dans la prison Gangbei. Sa famille a porté plainte auprès du Bureau de la justice et du Bureau des prisons à Tianjin, en demandant que les responsables de ces violences soient punis.


La prison Gangbei est tristement célèbre pour avoir torturé et tué des pratiquants de Falun Gong. Les pratiquants Li Xiwang et Zhu Wenhua y ont été tués, et le pratiquant Ren Dongsheng a été torturé jusqu'à l'effondrement mental, sans explication donnée à sa famille. Les côtes de Wu Dianzhong ont été brisées, et sa situation a été cachée jusqu'à l'expiration de sa peine de prison .


En juillet 2013, lorsque M. Hua était en grève de la faim depuis plus d'un an dans la prison de Gangbei, sa famille est devenue très inquiète quant à son état physique. La prison a refusé de le libérer, affirmant qu'ils attendraient jusqu'à ce "qu'il soit vraiment en train de mourir. "


Les amis et la famille de M. Hua ont alors commencé à demander de l'aide à la communauté, et ils ont rapidement obtenu une réponse positive. En un court laps de temps, 2815 personnes ont signé des pétitions appelant les autorités à libérer cet homme de bien.


Le Parti communiste chinois (PCC) a très peur des voix de justice de la communauté. À la fin août, ils ont arrêté les pratiquants Li Yuanyong, Zhao Zhiyan, et Cai Baohua dans le district de Beichen, Tianjin,. Ils ont également harcelé d'autres pratiquants dans ce quartier en visitant leurs maisons et en les menaçant s'ils recueillaient des signatures pour M. Hua.


Mais les gens n'ont pas eu peur. Au lieu de cela, ils ont comparé la compassion des pratiquants avec la perversité du PCC, et 2.330 autres personnes ont été inspirées à signer l'appel de la pétition pour le sauvetage de M. Hua. Certaines se sont courageusement exprimées ouvertement .


Un jeune couple a déclaré: "Nous allons signer. Nous avons lu les dépliants de clarification assez souvent. Nous savons ce qui se passe ".


Un homme de 80 ans qui avait déjà quitté le PCC a été heureux de signer la pétition et a dit : " Je sais que vous êtes tous de bonnes personnes! Le PCC est si pervers! Aujourd'hui, aucun des fonctionnaires du PCC n'est bon ! Les fonctionnaires et la police sont ligués avec des éléments criminels et il en ont peur . Ils ne persécutent que les bonnes personnes. Le PCC n'en a plus pour longtemps."


Un homme de 60 ans a dit que c'était aussi sa conviction . Il a dit : "Je sais que le Falun Gong est bon. Tout le monde sait ce qu'est le PCC. Vous devriez être plus prudent. Je m'inquiète pour vous."Il a ensuite signé son nom et ajouté son empreinte digitale.


Une famille de quatre personnes prenait un repas lorsqu'un pratiquant s'est approché d'eux avec la pétition. La mère a dit : " Arrêtez de manger. Il est plus important de sauver les gens." Tout le monde dans la famille a signé son nom et a laissé son empreinte digitale.

De plus en plus de gens signent les pétitions appelant à la justice. Si les autorités de Tianjin et de la prison Gangbei ignorent ces voix et continuent à persécuter les pratiquants de Falun Gong innocents, davantage de gens vont s'impliquer pour demander leur libération.


Articles correspondants:

http://fr.clearharmony.net/articles/a114928-Les-500-jours-de-greve-de-la-faim-de-M-Hua-Lianyou-son-epouse-privee-de-ses-droits-de-visite.html

http://fr.clearharmony.net/articles/a111633-M-Hua-Lianyou-de-Tianjin-proteste-contre-une-nouvelle-arrestation-suivie-d’une-peine-de-prison-par-une-greve-de-la-faim.html


Version anglaise :
Défiant la tyrannie du PCC 5 145 chinois ont signé la pétition pour secourir le pratiquant Hua Lianyou

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.