La prison de Jilin : décrite par les détenus comme "l'enfer sur terre "

Au cours de ces derniers quatorze ans, le Parti communiste chinois a brutalement persécuté la paisible cultivation-pratique du Falun Dafa (Falun Gong). Des centaines de milliers de pratiquants de Dafa ont été emprisonnés, envoyés dans des camps de travaux forcés et des centres de lavage de cerveau et pus de 4000 décès sous la torture ou les mauvais traitements ont été documentés – toutefois, compte tenu de la censure de l’information en Chine, le nombre réel serait beaucoup plus élevé.


Les pratiquants emprisonnés sont soumis à des sévices physiques et psychologiques, dont la torture, dans un effort pour les forcer à abjurer leur croyance. Cet article révèle quelques-uns des crimes perpétrés sur les pratiquants dans la prison de Jilin, province du Jilin, au nord-est de la Chine. La gravité et la dépravation des crimes commis dans la prison de Jilin lui ont valu le surnom de « l'enfer sur terre. »

Mauvais traitements et humiliations sexuelles

Dans la prison de Jilin, les pratiquants de Dafa sont fréquemment soumis à des passages à tabac par les gardiens de prison et les détenus criminels, incités par le personnel de la prison leur faisant miroiter des réductions de peines s'ils participent à la persécution des pratiquants. En plus des coups brutaux, les pratiquants sont soumis à des mauvais traitements et des humiliations sexuelles inhumaines dans le cadre d'une stratégie systématique pour briser leur volonté et les forcer à renoncer au Falun Dafa.

1) Le "secteur nu "

Le " secteur nu " dans l'unité de surveillance de la prison est un exemple des méthodes viles d'humiliation et de torture de l'institution. Les pratiquants qui sont devenus handicapés suite à la persécution et les détenus souffrant de troubles mentaux sont détenus dans le " secteur nu ". De temps en temps, ils sont emmenés dans la salle d'eau où ils sont placés sous des " douches" munies d'un tuyau d'arrosage à haute pression. Après cela, ils reçoivent une serviette avec des brisures de métal pour se sécher. Les gardiens de prison appellent cela sans honte "prendre un bain cosmétique. "


Certains pratiquants ont perdu la capacité de prendre soin d'eux-mêmes en raison de la persécution dans la prison de Jilin. Afin de simplifier le processus d'aller aux toilettes pour ces pratiquants, les gardiens ne leur permettent pas de porter de vêtements. Ils sont laissés nus dans le "secteur nu"c toute l'année, forcés de vivre comme des animaux. La chambre n'est pas nettoyée et à cause de la saleté, ils développent des poux, la gale et d'autres infections. Les gardiens de prison viennent généralement une fois tous les 6 jours pour vérifier les pratiquants qui sont incarcérés dans le " secteur nu ".

Le pratiquant de Falun Gong M. Yang Guang a été emmené à la prison de Jilin en 2002, où il a été torturé de nombreuses fois et est en conséquence devenu invalide. Il a été incarcéré avec des détenus souffrant de maladies mentales. Ils ont été détenus dans le" secteur nu " toute l'année et ont reçu de la nourriture de mauvaise qualité.

2) Agression sexuelle

Une autre méthode routinière d'humiliation et de torture validée par la prison de Jilin implique l'agression sexuelle, dont le pincement des organes génitaux et l'insertion d'un manche à balai dans l'anus de la victime. En outre, de nombreux pratiquants ont été dépouillés de leurs vêtements et soumis à des chocs électriques.

3) Drogues et viol

Le 17 avril 2008, lors d'un repas, les codétenus du pratiquant de Falun Gong M. Zhang Wenfeng, détenus dans la salle 509 de la troisième unité de surveillance, lui ont donné de la nourriture mélangée avec des médicaments. Le lendemain matin, M. Zhang souffrait d'un écoulement de l'anus et de douleurs dans le cou. Il soupçonnait avoir été drogué et agressé sexuellement par les détenus Xie Guochen et Zhang Hui qui l'avaient déjà menacé : « Si tu ne nous écoutes pas, nous allons te droguer et te violer. » M. Zhang Wenfeng a dénoncé l'incident au gardien de prison Chai Hongjun. Chai Hongjun a ignoré le rapport de M. Zhang et n'a rien fait à ce sujet. Au lieu de cela, il a déplacé M. Zhang vers l'unité de surveillance stricte où il a été sévèrement maltraité pendant un mois et demi.

Un matin, à la mi-septembre 2008, M. Zhang se sentait fiévreux. Il pouvait à peine bouger les yeux et il était très faible. Il a roulé sa manche et a vu des marques d'aiguille sur son poignet droit. Il s'est alors rendu compte qu'il avait reçu des injections de drogues par ses compagnons de cellule alors qu'il dormait la nuit.

Les pratiquants de Dafa de la prison de Jilin ont subi des injections forcées de substances inconnues qui endommagent le système nerveux central et le cerveau. M. Xin Yanjun a reçu des injections de drogues qui ont endommagé son cerveau et ont provoqué son incapacité mentale. M. He Yuanhui a également reçu des injections de substances inconnues qui ont causé une maladie mentale au point qu'il refusait de porter des vêtements et de manger. Il est devenu émacié et a développé une toux aggravée et des difficultés respiratoires.

Version anglaise :
Jilin Prison: Described by Inmates as "Hell on Earth"

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.