Sept pratiquants condamnés à de longues peines de prison lors d’un procès fantoche, l’avocat empêché d’assister à l’audience

La Cour de Jianyang dans la province du Sichuan a jugé sept pratiquants de Falun Gong le 18 octobre 2013. Les avocats des pratiquants ont été empêchés d'assister au procès. Le procès n’a duré que quatre heures au terme desquelles les pratiquants ont été condamnés à de lourdes peines. Mme Wang Hongxia a écopé d’une une peine de prison de 12 ans et Mme Ye Jianguo a pris onze ans et demi.


Des personnes présentes ont confirmé que le soi-disant procès n'était qu'une formalité et que le verdict était déterminé depuis longtemps déjà. Cette 'grosse affaire' a traîné pendant six mois. Elle montre toute l'illégalité, l'ignorance et l'impudence du système judiciaire, du parquet et du personnel des forces de l’ordre du Parti communiste chinois (PCC). Ils ont violé la loi dans leur pouvoir discrétionnaire: illégalement arrêté, torturé et interrogé des gens, fabriqué des preuves et privé les accusés de leur droit de se défendre.
Un fonctionnaire présent a admis en privé : "Le cas de Mme Wang et d'autres sont liés au Falun Gong, il est impossible de vraiment les reconnaître coupables. À la lecture des dossiers, ça ne différait guère des mises en accusation pendant la Révolution culturelle .


Des innocents arrêtés et inculpés

Les sept accusés sont des personnes innocentes remarquables, mais ils ont été arrêtés et condamnés à de longues peines prison. Les sept pratiquants sont Mme Wang Hongxia de Anyu, Mme Ye Jianguo de Longchang, Du Zhongxuan de Jiangjin dans la ville de Chongqing, et Wang Ying, Zeng Pingshu, M. Ma Daiheng et Diao Qixiu de Jianyang. La plupart des accusés ont entre soixante et soixante-dix ans.


Mme Wang Hongxia a été arrêtée et initialement détenue dans le centre de lavage de cerveau brutal de Xinjin pendant trois mois, puis transférée dans le moins notoire Centre de lavage de cerveau de Ererhu.
Les six autres pratiquants ont été détenus dans le centre de lavage de cerveau Ererhu pour quatre mois et demi. Ils y ont été torturés lors des interrogatoires. Certains ont été privés de sommeil pendant plusieurs jours et nuits consécutifs, et certains ont été menottés et suspendus. Les policiers de la Sécurité intérieure ont même menacé de les enterrer vivants ou leur casser les jambes si ils ne se "soumettaient" pas.


Mme Wang et M. Daiheng arrêtés et détenus

Mme Wang Hongxia, environ 50 ans, était professeur d'anglais à l'école des enseignants de Anyue. Elle était la principale accusée dans ce procès. Mme Wang suivait les principes de Falun Dafa : Vérité-Bonté-Tolérance et s’efforçait d'être une bonne personne.


Après avoir appris Dafa, la santé physique et mentale de Mme Wang s’est grandement améliorée. Toutefois, en raison de sa ferme croyance en Dafa, elle a été persécutée par le PCC pendant un certain nombre d'années. Elle a été emprisonnée à plusieurs reprises et envoyée trois fois dans des camps de travaux forcés, où elle a été torturée. Incapable de continuer à enseigner du fait de la persécution, elle a finalement gagné sa vie en vendant du thé.


Le bureau 610 et les agents de la sécurité nationale de la ville de Chengdu ont à nouveau arrêté Mme Wang à Shuangliujiujiang, ville de Chengdu, le 9 juin 2011.


M. Ma Daiheng, 76 ans, était résident de la ville de Jianyang. C’est un monsieur âgé très gentil,. Il était agriculteur et a aussi été enseignant quand il était jeune. Il souffrait auparavant de nombreuses maladies, mais il a retrouvé une bonne santé après avoir commencé à pratiquer le Falun Dafa. Il a suivi les principes de Vérité-Bonté-Tolérance. Les policiers de la sécurité intérieure de Jianyang ont fait irruption dans sa maison le 28 juillet 2012, l'ont arrêté et ont fouillé son domicile. Il a été emmené au centre de lavage de cerveau Ererhu.


La cour empêche les avocats de rencontrer les accusés

Les familles des sept pratiquants ont retenu des avocats pour défendre leurs proches. Le tribunal a averti les familles que chaque accusé ne pouvait avoir qu'un seul membre de famille assistant au procès. Les 16 et 17octobre, cinq avocats se sont rendus séparément au Centre de détention de Ziyang et ont essayé de rencontrer leurs clients avant le procès. Cependant, le Centre de détention avait été averti par les autorités de ne pas le permettre, affirmant qu'ils devaient avoir l'autorisation du département de police. Les avocats sont allés porter plainte au bureau de district de la ville.


Le procès a eu lieu le 18 octobre dans la ville de Jianyang. Le jour du procès, la ville était en état d'alerte. La circulation était bloquée bien au-delà du périmètre du tribunal. Des équipes spéciales avec des véhicules blindés avaient été dépêchées sur place, et la police photographiait les gens devant le tribunal.


Au cours du procès des sept pratiquants, les rues étaient bloquées, avec d’importantes forces de police déployées devant le tribunal


Le tribunal a ordonné que les avocats soient fouillés et on leur a dit qu'ils ne pouvaient pas entrer dans la salle d’audience avec leurs ordinateurs et leurs téléphones portables. Les avocats ont objecté et ils se sont vus empêchés d'entrer. Le tribunal a débuté la séance à 11h15 sans la présence des avocats. Lorsque les membres de la famille sont sortis pendant la levée d’audience pour s’enquérir de la situation, ils n'ont pas été autorisés à revenir dans la salle d'audience.


Le procès, avec sept accusés et 2.000 pages de dossiers, a abruptement pris fin cet après-midi, avec des condamnations à de lourdes peines. C'est encore un autre exemple tragique du honteux système judiciaire en Chine sous le CCP.


Parties impliquées dans la persécution:

Yang Zongkai (杨宗楷), chef du" Bureau 610 "de la ville de Jianyang: +86-28-27210610, 86-27214480, 8613982923297
Yan Yiquan (鄢 宜 权), chef de la division de sécurité intérieure: +86-28-27226655, 86-27263848, 86-13980382856 (mobile)
Li Yujuan (李玉娟), directeur adjoint de la cour de la ville de Jianyang: 86-18090627093


Parquet de Jianyang: +86-28-27227394, +86-28-27221377, +86-28-7212000
Version chinoise disponible
http://www.minghui.org/mh/articles/2013/10/21/非法阻律师出庭-四川简阳七人“大案”仓皇审结-281501.html

Version anglaise
Seven Practitioners Handed Long Prison Sentences in Sham Trial, Attorney Barred from Attending Hearing

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.