Le Canada se montre préoccupé par la persécution du Falun Gong durant la réunion du Conseil des Nations Unies

La 23ème session du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies a eu lieu le 5 juin 2013. Durant le débat général sur la situation des droits de l’homme, la délégation canadienne s’est encore une fois montrée préoccupée par la persécution religieuse dans le monde, en particulier la persécution du Falun Gong en Chine.


La délégation du Canada a entre autres déclaré : "Le Canada est profondément préoccupé par l’accroissement de la persécution des communautés religieuses dans le monde entier." " Il est d’une extrême importance que chaque individu soit capable de pratiquer sa foi en toute sécurité." Falun Gong est parmi les huit communautés religieuses persécutées pour leur fois dans le monde.


Nullement découragé par les pressions du PCC, le Bureau de la liberté religieuse du Canada continue à se montrer concerné

The Globe and Mail , un journal diffusé à l'échelle nationale au Canada, a publié un article le 7 juin intitulé : “Le nouvel observateur de la liberté religieuse fait face à une bataille en puissance.” L'article révélait que Zhang Junsai, l'ambassadeur chinois au Canada, avait exprimé son mécontentement auprès du gouvernement canadien après que le Premier ministre canadien ait pointé la persécution religieuse en Chine, en février, lors de son annonce concernant la création du Bureau de la Liberté religieuse.


Andrew Bennet, Ambassadeur du Bureau de la Liberté religieuse, a déclaré lors d'une discussion avec Zhang Junsai qu'il serait ferme quant à la nécessité de parler ouvertement de la [liberté religieuse en ) Chine si nécessaire."


"S'agissant des droits humains et en particulier de la liberté de religion, nous continuerons à exprimer nos préoccupations dans ce domaine," a affirmé M. Bennet, selon The Globe and Mail , Je lui ai dit [à Zhang Junsai] à ce moment que je rencontrerai des groupes comme les Bouddhistes tibétains, le Falun Gong, les Chrétiens," a dit M. Bennet. "Je ne pense pas qu'il en ait été particulièrement satisfait."


M. Bennet a rencontré des membres de l'Association Falun Dafa du Canada à la mi-mai cette année afin d'en apprendre davantage concernant la persécution du Falun Gong par le régime communiste chinois.


Le Bureau de la Liberté religieuse du Canada préoccupé par la persécution du Falun gong : Continuera à en parler ouvertement

Le Premier ministre canadien Harper annonce l'établissement du Bureau de la Liberté religieuse


Le Premier ministre canadien Stephen Harper, a annoncé le 19 février 2013, l'établissement du Bureau de la Liberté religieuse au sein du Département des Affaires étrangères et du Commerce international. Dans ses remarques à la conférence de presse marquant l'ouverture officielle du nouveau bureau, le Premier ministre mentionnait la persécution du Falun Gong en Chine comme une des préoccupations du gouvernement canadien.


Le Premier ministre a spécifiquement mentionné la persécution religieuse en Chine. "En Chine, les Chrétiens exerçant leur culte en dehors des limites approuvées par le gouvernement sont contraints à la clandestinité et leurs leaders sont arrêtés et détenus, tandis que les Musulmans ouighours, les Bouddhistes tibétains, et les pratiquants de Falun Gong sont soumis à la répression et à l'intimidation."


"La liste, malheureusement, ne s'arrête pas là,"a-t-il dit. "Face à ces injustices et ces atrocités, le Canada ne restera pas silencieux."


Jason Kenney, Ministre de la Citoyenneté, de l'Immigration et du Multiculturalisme, a dit aux journalistes à la conférence de presse, comme souligné par le Premier ministre, que les pratiquants de Falun Gong en Chine, de même que les Chrétiens clandestins, les Bouddhistes tibétains et les Musulmans Ouighours sont des groupes ayant besoin de protection. Il a affirmé "Nous parlerons en leur nom.”


Le gouvernement a condamné publiquement la persécution par le PCC à de nombreuses occasions

Depuis que la persécution du Falun Gong par le Parti communiste chinois (PCC) a commencé en 1999, le Gouvernement canadien a soulevé les questions du Falun Gong et des droits de l'homme à de nombreuses occasions. À la 22ème session de la conférence des Nations Unies sur les droits de l'homme, tenue le 5 mars 2012 à Genève, le Ministre des Affaires étrangères John Baird a déclaré que le Canada condamne les actes flagrants contre les convertis et les membres de minorités religieuses dans différentes parties du monde, y compris la répression violente, la discrimination et les menaces, ainsi que les attaques visant les lieux de culte.

Le 23 janvier 2012, deux semaines avant la visite du Premier ministre Harper en Chine, le Ministre des Affaires étrangères du Canada, John Baird, a lors de sa visite au RU, exprimé son mécontentement du traitement épouvantable que le Parti communiste chinois infligeait aux groupes spirituels, et a publiquement condamné ceux responsables de la persécution du Falun Gong.


Traduit de l'anglais
Canada Expresses Concern Over the Persecution of Falun Gong During UN Human Rights Council Meeting

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.