M. Hua Lianyou de Tianjin proteste contre une nouvelle arrestation suivie d’une peine de prison, par une grève de la faim

Nom : Hua Lianyou (滑连友(有))
Genre : masculin
Âge : inconnu
Adresse : Tianjin
Profession : livreur de journaux
Date de la dernière arrestation : 24 avril 2012
Dernier lieu de détention : Prison de Binhai (滨海监狱)
Ville : Tianjin
Persécution endurée : condamnation illégale, injections forcées/administration de médicaments, emprisonnement, torture, gavage de force, domicile saccagé, détention

Les pratiquants de Falun Gong, M. Hua Lianyou et sa femme, Mme Tian Zongli, ont été arrêtés le 24 avril 2012. Ils ont fait une grève de la faim le 23 mai pour protester et résister à la persécution. Alors que M. Hua était malade et à l'hôpital, il a été condamné à sept ans de prison. Il a ensuite été transféré de la prison de Binhai à l'hôpital de Xinsheng. La femme de M. Hua, Mme Tian, est à présent détenue au Centre de détention de Beichen, à Tianjin

Les membres de la famille de M. Hua sont allés lui rendre visite à l'hôpital de Xinsheng le 25 décembre. Il était très amaigri, alité, mais encore conscient et parfaitement lucide. La famille a demandé aux autorités de la prison de le libérer, mais on leur a répondu que la libération pour raison médicale n’était accordée que pour quelqu’un à l’article de la mort.

Une bonne personne a été persécutée pendant plusieurs années

Depuis que M. Hua et sa femme Mme Tian ont commencé à pratiquer le Falun Gong en 1997, ils en ont bénéficié énormément, physiquement et mentalement. M. Hua souffrait avant de protubérances des disques lombaires et a été guéri après trois jours de pratique du Falun Gong. Le couple suit les principes de Dafa Authenticité-Bienveillance-Tolérance, et élève sans cesse leur xinxing. M. Hua a déjà été frappé deux fois par une voiture et a même eu un os fracturé, mais il n'a demandé aucune indemnisation aux propriétaires de la voiture. Ils ont été très reconnaissants à M. Hua et à Dafa. M. Hua leur a aussi donné des livres de Dafa. Il a continué à étudier le Fa et à faire les exercices à la maison et son os fracturé a guéri en un mois.

Le travail du couple était de livrer les journaux dans un kiosque à journaux. Comme ils portaient une attention particulière à leur travail et qu'ils étaient très responsables, leur patron était très satisfait. Quand les policiers du poste de Tonglou du district Tianji Hexi ont arrêté le couple le 22 février 2001, ils venaient juste d'être nommés « Travailleurs de pointe » à leur travail et venaient juste de recevoir leurs récompenses. Après que M. Hua ait été arrêté, son patron appelait fréquemment sa famille demandant quand est-ce qu'il allait revenir, puisqu'il était vraiment difficile de trouver de bons employés qui étaient attentifs à leur travail et qui étaient responsables et fiables comme lui.

À cette époque, leur enfant avait 11 ans. Avec ses deux parents arrêtés, la grand-mère a emmené l'enfant avec elle et est allée aux postes de police, devant les Cours et le Parquet pour demander la libération du couple. Partout où ils sont allés, ils ont marché. Comme la grand-mère était âgée, elle a développé des problèmes douloureux aux jambes et aux pieds. La fille du couple était d'ordinaire première en classe, mais l'arrestation et la persécution de ses parents a été un gros choc pour elle et ses notes ont vite descendu. Aussi à ce moment-là, son enseignante, qui ne connaissait pas la vérité, a dit à ses élèves en classe de l'isoler. L'enseignante a dit que la fille de M. Hua était mentalement malade et qu'elle ne la laisserait pas venir en classe.

Sans prévenir la famille, la Cour a, par la suite, abusé de la loi et a condamné illégalement M. Hua à cinq ans de prison et Mme Tian, à quatre ans. Ils ont été détenus séparément à la première prison de Tianjin et à la prison pour femmes de Tianjin. Quand la grand-mère a questionné les autorités de la Cour, leur réponse a été : « Il n'y a rien que nous puissions faire. » M. Hua avait été soumis à de la torture sévère en prison et a souffert de désordres mentaux quand il a été libéré en 2006. Il criait et hurlait sans raison et il buvait de l'eau sale utilisée pour laver les chaussures. Il est resté dans cet état pendant environ six mois avant de graduellement devenir mieux. On soupçonne que les autorités carcérales l'avaient persécuté en lui administrant des médicaments qui endommagent le système nerveux.

De nouveau arrêté et condamné à sept ans de prison

M. Hua et Mme Tian ont été arrêtés de nouveau le 24 avril 2012 par des policiers du poste de police de Jiarongdao du district de Hongqiao et leur domicile a été saccagé. La police a confisqué des effets personnels tels que des livres de Dafa, un ordinateur et une imprimante. On dit qu'ils suivaient des ordres en provenance du poste de police de la ville.

L'avocat de M. Hua est allé à l'enceinte du poste de police de Beichen le 20 juin pour, suivant les procédures requises, rencontrer M. Hua. Il a découvert qu'il était, à ce moment-là, à l'hôpital Ciji du district Tianjin Xiqing du premier centre de détention du village de Cao. Quand l'avocat a vu M. Hua dans l'après-midi, il a découvert que M. Hua faisait déjà une grève de la faim depuis près d'un mois. Il y avait un tube gastrique inséré dans son nez pour le gaver de force (maintenu en place par un ruban adhésif à l'endroit où le tube était inséré dans son nez.) M. Hua, afin de protester et résister à la persécution, avait commencé une grève de la faim le 24 mai et demandé à être libéré immédiatement. Il a été soumis au gavage de force plusieurs fois par jour.

La Cour de Beichen, manipulée par les fonctionnaires du Parti, a illégalement fait un procès à M. Hua le 11 septembre 2012, après qu'il ait été en grève de la faim pendant près de cinq mois, à ce moment-là, à l'hôpital du centre de détention. Avant le procès, les autorités du système de la sécurité publique du district de Beichen ont travaillé en collusion avec les avocats de la défense du bureau juridique local et ont saisi tous les dossiers et les documents que les avocats avaient photocopiés. Ils ont aussi menacé le bureau d'avocat comme quoi ils mettraient fin à leur contrat avec l'avocat, dans une tentative de l'empêcher d'assister à l'audience pour défendre M. Hua. Les fonctionnaires du Bureau 610 du district de Beichen, la Cour, le poste de police et le comité des résidences de la communauté sont aussi allés voir la fille de M. Hua. Ils l'ont menacée et l'ont piégée et lui ont dit qu'ils pourraient aider à trouver un avocat. Alors que deux autres avocats de la défense venant de Pékin et engagés par la famille de M. Hua allaient assister à l'audience le matin du 11 septembre, les fonctionnaires de la Cour sont passés par un stationnement souterrain et ont tenu un procès à huis clos à l'hôpital de Zhuoyan Ciji. Sous les lois des communistes, les soi-disant Cours « pleines de dignité » et les agences de l'État avaient peur à un tel point qu'ils n'ont pas osé informer le public de l'audience. Toutes les choses qu'ils ont faites au cours de tout ce processus étaient immorales. Ceci est vraiment triste, ridicule et honteux.

Ce n'est que le 9 octobre que la famille a reçu une note à propos de M. Hua qui avait été condamné à sept ans de prison, et l'entrée en vigueur était le 14 septembre 2012. Une décision du jugement avait été rendue trois jours après le procès illégal, mais la famille avait été avertie plus de 20 jours après, quand la période d'appel était écoulée.

Dans le courant des mois de septembre et octobre 2012, le Comité central des affaires politiques et législatives du Parti communiste de Chine a contrôlé la police de diverses régions pour qu'ils persécutent d'innocents pratiquants du Falun Gong. En même temps, certains endroits tels que les camps de travaux forcés et les prisons ont commencé une autre série de « transformation » dans une tentative de forcer les pratiquants de Falun Gong à renoncer à leur croyance. Ils ont utilisé diverses méthodes pour torturer les pratiquants du Falun Gong, et en conséquences, beaucoup d'entre eux ont été blessés, rendus invalides et certains sont mort.

Personnes responsables de la persécution de M. Hua :

Xu Burong, directeur à la prison de Tianjin Binhai : +86-22-62071018 (Bureau)
Li Guoning, directeur adjoint à la prison de Tianjin Binhai : +86-22-62071078 (Bureau), +86-13920446469 (Tel. portable)
Liu Feng, directeur du centre de détention du district de Beichen : +86-22-26817434 (Bureau)
Dong Ping, directeur de l'enceinte du département de police du district de Beichen : +86-22-26392185 (Bureau), +86-13502028888 (Tel. portable)
Wang Cunyong, de la division de la sécurité intérieur de Beichen : +86-13920780868 (Tel. portable)
Le poste de police du district Beicang de Beichen : +86-22-26390326 (Bureau)



Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2013/1/15/137116.html
Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2012/12/28/267081.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.