Question d’un MP à la Commission Européenne

Bruxelles, le 29 novembre 2002 – Récemment certains membres du parlement Européen ont présenté des questions à la Commission Européenne et demandé quelles informations la Commission a obtenues sur la question de l’Article 23, et quelles approches la Commission a adopté ou adoptera pour empêcher le gouvernement de Hong Kong de légiférer sur l’Article 23.
En septembre 2002, le gouvernement de Hong Kong a présenté la proposition de législation controversée pour mettre en œuvre l’Article 23 de la « Basic Law ». Cette proposition semble être soumise sous la pression directe du régime de Jiang Zemin. La législation telle qu’elle est proposée est bien plus sévère et de loin plus dure que les requêtes de la « Basic Law ». Une fois cette proposition appliquée, le gouvernement de HK devrai interdire toute organisation identifiée comme une menace à la sécurité nationale par le gouvernement central. Ceci affectera toutes les organisations dissidentes y compris les organisations de droits de l’homme, les organisations ou les personnages démocratiques, le Catholicisme et les pratiquants de Falun Gong. C’est certainement une violation du principe du « un pays deux systèmes » et de l’autonomie de Hong Kong. Cette législation exerce aussi de sévères restrictions aux médias de Hong Kong quant à la publication de toutes nouvelles concernant l’autorité centrale de Beijing.
Voici les questions posées par Olivier Dupuis, MEP à la Commission Européenne :
Quelles informations la Commission a-t-elle obtenue sur cette question ?
Quelles approches la Commission a-t-elle adoptées ou est-elle sur le point d’adopter pour empêcher le gouvernement de Hong Kong de légiférer sur l’Article 23 de la « Basic Law » ?
Spécifiquement parlant, quelles mesures la Commission a-t-elle déjà prises ou se prépare-t-elle à prendre pour presser le gouvernement de Hong Kong de maintenir la politique du « un pays deux systèmes » ?
Lorsque la chine a repris la souveraineté sur Hong Kong en 1997, le gouvernement chinois a promis de maintenir le « un pays deux systèmes » inchangé pendant 50 ans à Hong Kong, et a également promis de respecter les droits de l’homme élémentaires, en particulier de respecter la liberté d’expression, la liberté de religion et de croyance, la liberté d’assemblée, et la liberté de manifestation pacifique.


Traduit de l’anglais :
http://www.clearharmony.net/articles/200212/8634.html

Traduit du chinois :
http://www.yuanming.net/articles/200212/14842.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.