Nous avons été protégés pendant le tremblement de terre

J'ai invité deux pratiquants du Falun Dafa et quelques vingt autres personnes dans un endroit distant d'une dizaine de kilomètres de la ville de Baishuihe pour y faire une visite guidée le 12 mai 2008. Nous les pratiquants avions l'intention de profiter de cette opportunité pour clarifier la vérité à nos amis.

Nous avons atteint notre destination à 11 heures du matin, uniquement pour apprendre que le "Happy Farm Stay" que nous avions réservé était dans l'incapacité de nous recevoir parce que le gouvernement local avait décidé d'exproprier le propriétaire. Le patron était indigné pour les 500 yuans par mètres carrés qu'on lui avait payé, ce qui n'était même pas assez suffisant pour acheter des meubles. Il nous a conseillé un autre "Happy Farm Stay" situé à un kilomètre de là.

Nous nous y sommes rendus sans trop réfléchir. Après déjeuner, nous avons décidé de tout d'abord nous reposer, puis de partir ensemble vers 14 heures. Nous, les trois pratiquants du Falun Gong, sommes restés au troisième étage afin d'étudier ensemble la Loi et de pratiquer les exercices. Après nous être reposés environ vingt minutes, nous avons ressenti une forte secousse. Ma première pensée a été que c'était un tremblement de terre. Tous les trois sommes sortis immédiatement du lit.

Sentant la terre bouger violemment et en entendant un énorme bruit de craquement, il m'était difficile de garder mon équilibre, et mon corps n'arrêtait pas de rebondir sur le sol. Nous n'étions ni effrayés ni pris de panique. Nous avons crié : "Falun Dafa Hao, Zhen-Shan-Ren Hao" ["Falun Dafa est bon, Authenticité, Compassion, Tolérance est bon"], croyant fermement que Maître nous protègerait. Environ dix secondes plus tard, les secousses ont diminuées. A ce moment là, j'ai dit : "Vite courons!"

En descendant les escaliers, nous avons vu le corridor et les escaliers jonchés de bris de verre, de ciment et de poussière. En arrivant dans le jardin, nous avons réalisé que la cuisine et la remise s'étaient écroulées. Seul le bâtiment dans lequel nous étions était resté debout. Les gens dans le jardin étaient en grande panique et ne savaient pas trop quoi faire. Nous les avons calmé en leur disant : "Ne vous en faîtes pas, tant que vous réciterez 'Falun Dafa Hao, Zhen-Shan-Ren Hao' ["Falun Dafa est bon, Authenticité, Compassion, Tolérance est bon"], Maître Li nous protègera." Graduellement, tout le monde s'est calmé. Une dame qui n'avait pas voulu m'écouter auparavant quand je lui ai clarifié les faits, m'a dit plus tard qu'elle aussi avait récité dans son coeur "Falun Dafa Hao" ["Falun Dafa est bon"].

Après un retour à la normale, nous sommes remontés à l'étage pour récupérer nos affaires. Les autres graduellement y sont retournés également eux aussi pour récupérer leurs affaires. Au deuxième étage, des morceaux de plaques de plâtre du faux-plafond d'une pièce étaient éparpillés sur le dessus d'un lit. Sur le sol, un gros morceau de plafond avait atterrit sur les bagages de l'un de nos compagnons. Nous ne pouvions pas les dégager. Les autres membres du groupe n'ont eu aucun problème. Un ami qui était au premier étage a eu son bras légèrement entaillé lors de la chute d'un poste de télévision. Il y avait deux autres personnes dont le dos et les poignets avaient été légèrement blessés. Rien n'a été cassé dans la pièce du troisième étage où nous étions, excepté deux tableaux qui étaient tombés du mur où ils étaient accrochés. Le dos et les jambes de la propriétaire ont été légèrement blessés. Elle a dit que le bâtiment ne s'était pas écroulé parce quelle avait utilisé, lors de sa construction quinze tonnes d'acier. Je l'ai appelé au téléphone le lendemain après-midi de mon retour chez moi. Elle m'a dit que les services de secours leur avaient demandé de se rassembler dans une école. Son bâtiment en fin de compte s'est écroulé après notre départ.

Immédiatement après le tremblement de terre, tout le monde commençait à s'éloigner de la zone sinistrée. Partout il y avait des scènes terribles, insoutenables au regard. Sur le chemin, nous avons vu des routes éventrées et des glissements de terrain partout. De nombreuses voitures et motos étaient écrasées et des cadavres jonchaient le bas côté de la route. Les blessés étaient transportés hors de la zone. Près de 100% des maisons s'étaient écroulées ou étaient carrément réduites en l'état de ruine, en danger d'écroulement à n'importe quel moment. Il était évident qu'ils ne pouvaient plus y vivre dedans. Partout on pouvait voir du bétail courir partout. Les survivants étaient assis ou debout le long de la route, regardant leurs maisons ne sachant que faire.

Nous étions à environ trente kilomètres de l'épicentre. L'endroit où nous étions avait été classé comme étant dans la zone la plus lourdement sinistrée, le secteur meizoseismal, mais tous les vingt personnes de notre groupe, étions sains et saufs.

Après être retourné a la maison, j'ai découvert que mes parents à Shenfa et leur maison allaient bien. Ils avaient tous démissionné du PCC. Aucune des maisons de mes amis à Qingchengshan n'avait été endommagée. Une mère et sa fille (des pratiquantes) de Dujiangyan étaient également sauves. La maison d'un homme, qui connait la vérité concernant Falun Dafa et qui vit dans la rue en face de celle menant à l'école Elémentaire de Juyuan (une des écoles qui a eu le nombre de morts le plus élevé et où il y eu le plus d'élèves blessés) ne s'est pas écroulée, bien qu'elle ne soit plus en état d'être habitée. Aucun membre de sa famille n'a été blessé. Il y avait une famille de disciples du Falun Dafa de Dujianyan. La dame travaille dans une crèche et ses enfants aussi fréquentent cette crèche. Les deux, sa maison et la crèche ne se sont pas écroulées et là aussi personne n'a été blessé. Toutes les maisons autour de cette zone se sont soit écroulées ou soit ont été gravement endommagées. Ma famille se faisait du souci pour moi quand est survenu le tremblement de terre, mais ma fille a dit a ses amis : "Ma mère serait la dernière personne pour laquelle je m'inquièterai." Bien qu'elle ne soit pas encore une pratiquante, elle croit fermement qu'un pratiquant a la protection de Maître.

Dans l'antiquité, dans le monde entier les gens considéraient les désastres naturels comme des avertissements venant du ciel. Quand survenaient des catastrophes, l'empereur ou le roi examinait leurs comportements pour trouver où ils avaient fait des erreurs.

Ces dernières années, il y a eu aussi de nombreuses catastrophes qui se sont produites dans le monde, spécialement en Chine. Nous avons eu des tempêtes de sable, le SRAS, la grippe aviaire, des catastrophes minières, des blizzards dans le sud de la Chine, la maladie des mains et des pieds et maintenant un séisme dévastateur; un désastre après l'autre. Ne devrions nous pas nous examiner nous-mêmes? Le Parti communiste chinois a non seulement échoué dans la mise en place d'un quelconque auto-examen, mais en plus il utilise le tremblement de terre comme excuse pour intensifier la persécution des disciples du Falun Dafa; de bonnes personnes qui croient en Authenticité, Compassion et Patience.

Date de l'article original : 14/6/2008

Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2008/5/31/179448.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.