"La vie a peu de prix aux yeux du Parti communiste chinois"

Face à la tragédie sans précédent, de nombreux Chinois se demandent: ‘’N’y a-il eu aucun avertissement avant le tremblement de terre? Pourquoi l’Administration des séismes n’a-t-elle publié aucun avertissement ? Avec toute la technologie utilisée aujourd’hui, n’était-il pas possible de prédire un tremblement de terre si important à l’avance ? Quelqu'un avait-il prédit celui-ci ?

Lors d’une conférence de presse organisée par le Département d’état de Chine le 13 mai 2008, deux journalistes ont posé des questions similaires à un porte-parole de l’Administration des Tremblements de terre de Chine et aux sismologues. Un journaliste du Lianhe Zaobao de Singapour (Quotidien chinois à Singapour) a demandé : ‘’Concernant un séisme si important, les fonctionnaires n’ont-ils reçu aucun pré-avertissement ?’’

Le chercheur Zhang Xiaodong, directeur associé du Centre de réseaux des séismes en Chine, n’a pas répondu directement à la question. Il n'a fait que déclarer : ‘’La prédiction des tremblements de terre est un défi dans le monde entier.’’

Un journaliste du Chengdu Economic Daily a posé la question de façon plus directe: ‘’Le Centre de réseaux des séismes en Chine n’avait t-il vu aucun signe avant coureur du séisme ? Que ce soit le comportement anormal de l’eau souterraine et des animaux, que mentionnent des citoyens comme vous et moi, ou les paramètres sur les mouvements telluriques, si ces paramètres n’avaient pas atteint le seuil auel il est nécessaire d'avertir d'un séisme, quelles sont donc les conditions justifiant un avertissement ? Cette fois-ci, y avait-il des signes avant-coureurs du tremblement de terre qui auraient pu être notés ? Quels signes ont été perçus ?’’

Zhang Hongwei, porte-parole de l’Administration des séismes de Chine a évité de répondre directement aux deux questions du journaliste du Chengdu Economic Daily. Zhang Hongwei a sutout parlé de la difficulté de prévoir les tremblements de terre.

Lorsque le journaliste du Lianhe Zaobao a révélé: ‘’ Nous avons eu un mot de sept employés de l’Administration des séismes du Sichuan, et leurs proches ont déclaré avoir observé des présages du tremblement de terre plusieurs jours avant qu’il ne se produise. Cependant, l’Administration a mis une interdiction sur ces informations, citant l’excuse de ‘’maintenir la stabilité sociale avant les Jeux Olympiques.’’ Zhang Hongwei a fermement répliqué ‘’Ce raisonnement n’est pas fondé’’ sans lancer d’enquête exhaustive sur la question.

A la fois le porte-parole Zhang Hongwei et le directeur associé du Centre de réseaux des séismes de Chine ont utilisé le même charabia confus pour refuser de reconnaître que certaines personnes avaient observé des signes du tremblement de terre à venir, et que quelques experts avaient soumis des avertissements au sujet du désastre d'un séisme imminent.

Sur un blog Internet, le 20 mai, il était manifeste que les fonctionnaires de l'administration des séismes embrouillaient encore les choses : Concernant l’accusation selon laquelle les fonctionnaires avaient fait quelque chose pour réprimer les prédictions sur le tremblement de terre, Che Shi, directeur associé de la division de prédiction et de surveillance des tremblements de terre de l’Administration des séismes en Chine a nié avoir reçu des avertissements préalables. Il l’a déclaré quand il a été interrogé par un journaliste du site Internet d’information sismologique de Chine. Le journaliste, cependant, a clairement indiqué que l’Administration des tremblements de terre de Chine n’avait pas effectué de prédiction à court terme sur le tremblement de terre imminent. Les fonctionnaires ont ajouté que depuis le début 2008, l’Administration des séismes avait reçu vingt-six alertes potentielles concernant des prédictions à court terme de séismes imminents, mais qu'aucune n'était correcte.

Cependant, les faits indiquent le contraire. De plus, ‘’le mot des sept employés de l’Administration des séismes e du Sichuan,’’ comme indiqué par le journaliste du Lianhe Zaobao Li Shihui, chercheur honoraire du laboratoire clé d’ingénierie de géomécanique de l’Académie des Sciences, a révélé sur Internet le soir même du séisme que le simologue Geng Qingguo avait fait des prédictions fiables au sujet du tremblement de terre de Wenchuan.

En 2006, se basant sur la relation entre la sécheresse et les tremblements de terre, Geng a prédit qu’un séisme d’une magnitude supérieure à 7 se produirait dans la région d'Aba ( province du Sichuan). Les 26 et 27 avril 2008, les membres du ‘’Comité spécial pour la prédiction des désastres naturels,’’ dirigé par la Société de Géophysique de Chine, ont, après discussion, soumis leurs découvertes en écrivant et prédisant que : ‘’D’ici un an, entre mai 2008 et avril 2009, il serait à nouveau nécessaire de prêter attention à la possibilité qu’un tremblement de terre de magnitude 6-7 puisse se produire dans la région sud de l’agglomération Lanzhou, et prés des régions bordant les provinces du Sichuan, de Gansu et de Qinghai.’’ La prédiction écrite a été soumise à l’Administration des tremblements de terre de Chine le 30 avril 2008, dans une lettre confidentielle. De plus, Geng Qingguo prenant en considération la combinaison de forts orages magnétiques a clairement proposé : ‘’La zone de danger d’un tremblement de terre de magnitude 7 ou plus devrait se situer aux alentours du 8 mai (à plus ou moins 10 jours).’’ Les trois éléments importants pour la prédiction du tremblement de terre –magnitude, temps, et l’endroit- ont été clairement établis dans cette prédiction.

Le 14 mai, Yang Rui, le présentateur du ‘’Tremblement de terre du 12 mai de Wenchuan’’, un programme anglais sur Canal 9 de CCTV (Télévision Centrale de Chine), a appelé un expert pour des commentaires. L’expert était M. Chen Yiwen, conseiller du Comité Spécial pour la prédiction des désastres naturels, sous la direction de la Société de géophysique chinoise. Chen, a répondu en anglais que l’Administration des séismes en Chine, devait sans équivoque être tenue pour responsable !

Des membres du Comité spécial pour les prédictions des désastres naturels ont soumis trois prédictions à court-terme à l’Administration des tremblements de terre, concernant la probabilité d’un fort séisme dans la zone de Wenchuan. Le 3 mai 2008, Chen a personnellement envoyé une autre prévision au sujet de la possibilité d’un fort tremblement de terre dans la région de Wenchuan à l’Administration des tremblements de terre de Chine. Selon Chen, il y aussi d’autres personnes qui ont fait des prévisions sérieuses au sujet d’un possible séisme dans la région de Wenchuan. Cependant, ces avertissements scientifiques sérieux ont été ignorés.

Ce même jour, Boxun News, un site Internet basé hors de Chine, a publié un article: ‘’Informations choquantes: Le tremblement de terre a été prédit de manière fiable, mais le gouvernement a décidé de ne pas émettre d’avertissement de tremblement de terre.’’

L’article déclarait : ‘’Selon une information révélée en privé provenant de quelques experts de l’Administration des séismes en Chine, qui ont risqué leurs vies en révélant cette information, avant que le séisme ne se produise, certains experts de l’Administration des séismes en Chine ont fait des prédictions plutôt fiables au sujet de ce séisme au cours de leurs procédures de travail établies. Ils ont aussi rapporté cette prédiction au département d’état et ont demandé aux fonctionnaires du Département d’état d’émettre un avertissement de tremblement de terre. L’information disponible sur Internet montre clairment que la section de prise de décision du régime chinois, avait fait une évaluation complète au sujet de dommages possibles d’un séisme de magnitude 6 dans la région du Sichuan. L’évaluation laissait savoir que ne pas émettre d'avertissement de tremblement de terre était plus bénéfique au régime que d’émettre l’avertissement, et que le régime pouvait supporter la perte en vies et en biens en n’émettant pas d’avertissement pour un tremblement de terre de magnitude 6.’’

Il y a trente-deux ans, 240 000 personnes ont perdu instantanément leurs vies dans le tremblement de terre de Tangshan ! Les autorités ont alors déclaré que c’était un séisme soudain, imprévisible et inévitable. Lorsque l’écrivain de Tangshan, Zhang Qingzhou a publié un livre ‘’L’avertissement de Tangshan – l’histoire de ne pas émettre un avertissement à l’avance, lors du tremblement de terre du 28 juillet 1976,’’ nous avons découvert que de nombreux sismologues avaient prédit avec fiabilité le tremblement de terre et soumis un avertissement de risque élevé qu’un ‘’fort séisme était sur le point de se produire’’ aux autorités du PCC.

Cet énorme désastre s’est produit parce que même alors les nombreuses entités politiques étaient trop occupées à préserver leurs positions politiques et n’ont pas émis d’avertissement de tremblement de terre. Le comté Qinglong, éloigné de 65 kilomètres du centre ville de Tangshan, est devenu la seule exception à avoir échappé au péril – parce que les dirigeants locaux, au risque de perdre leur statut politique, après avoir été informés du tremblement de terre imminent par les sismologues, ont prévenu les citoyens de tout le comté du séisme à venir et les ont évacués. Personne dans ce comté n’est mort lors du tremblement de terre de Tangshan, ce qui été appelé le ‘’Miracle de Qinglong.’’

Si le régime du PCC avait été capable d’agir comme les dirigeants du comté de Qinglong, et avait émis un avertissement, s'il avait organisé à temps l'évacuation de la population de Tangshan, 240 000 personnes n’auraient pas perdu la vie. Plutôt que de dire que tant de vie ont été perdues dans une calamité naturelle, il est plus juste de dire que beaucoup d’entre eux sont en réalité décédés dans le désastre de main d'homme provoqué par le régime !

Malheureusement, ce qui s’est produit avec le tremblement de terre du Sichuan cette année, peut être considéré comme un 'remake' des actes irresponsables des fonctionnaires lors du tremblement de terre de Tangshan.

Malgré que les fonctionnaires de l’Administration des tremblements de terre de Chine aient fermement insisté sur le fait qu’ils n’avaient reçu aucun signe d’avertissement ou de prédictions du séisme, que le tremblement de terre de Sichuan était imprévisible et s’était produit soudainement, tel n'est pas notre avis Plusieurs experts ont noté l’existence de preuves pointant la probabilité d’un tremblement de terre sur le point de se produire, et avaient soumis leurs découvertes à l’Administration des tremblements de terre de Chine et autres sections concernées du gouvernement.

Le régime communiste était pleinement conscient qu’il y aurait un tremblement de terre dans la province du Sichuan, mais craignant que l’émission d’un avis de séisme puisse affecter sa soi-disant ‘’stabilité sociale’’, les fonctionnaires n’ont émis aucun avertissement. Les autorités ont simplement pris des mesures préventives dans les régions limitées entourant les installations nucléaires.

Si les fonctionnaires au pouvoir avaient montré courage et inquiétude envers leurs concitoyens, et avaient été capables d’agir comme les fonctionnaires du Comté Qinglong, des décennies plus tôt, donnant priorité aux vies et aux biens des personnes, plutôt qu'à la stabilité du pouvoir du PCC, la mort de tant de personnes aurait pu être évitée !

Les avertissements et les évacuations auraient grandement réduit le nombre de mort ! Sauver simplement les survivants et pleurer les pertes en vie est inadapté.


Date de l’article original : 14/6/2008


Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2008/6/3/179572.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.