Danemark : Les pensées droites et les actions justes des pratiquants de Dafa lors du Festival Culturel Asiatique

Afin d’accueillir le Sommet Europe-Asie (ASEM), mandaté par le Ministère des Affaires Etrangères du Danemark, une organisation quasi-gouvernementale, le “Centre Culturel danois de développement” (DCCD), a organisé un festival culturel intitulé « Commentaires Asiatiques ». L’objectif de cet événement était de présenter au peuple danois les cultures asiatiques avant le Sommet de l’ASEM grâce à une série de représentations traditionnelles asiatiques locales. Dès juin 2002, l’Association de Falun Dafa du Danemark a reçu une invitation pour participer à l’événement du Théâtre International des Københavns (KIT), une organisation qui appartient au DCCD et qui est responsable du bon fonctionnement de l’événement. A ce moment-là, les pratiquants avaient juste gagné le premier prix du spectacle des communautés lors du Festival d’Edimbourg du Royaume-Uni et étaient ensuite très heureux de participer à ce festival culturel..

Alors que les pratiquants étaient très occupés, vaquant à leurs préparatifs, l’Association de Falun Dafa du Danemark a soudain reçu une note du KIT disant que l’invitation avait été annulée. Les raisons invoquées étaient les suivantes : Quelques organisations chinoises s’opposaient à la participation du Falun Gong. Ils ont menacé le KIT, disant que si le Falun Gong assistait à l’événement, tous les artistes chinois se retireraient. Lors de conversations privées, les personnes responsables des organisations chinoises ont admis qu’elles avaient subi la pression du gouvernement chinois. Ils ont dit que s’ils faisaient leur spectacle sur la même scène que le Falun Gong, l’ambassade chinoise leur créerait de gros problèmes.

A priori, il semblait que nous rencontrions une grosse difficulté, mais en fait, ceci nous a donné une grande opportunité de clarifier la vérité car le Danemark est un pays où les droits de l’homme sont respectés et où le people valorise la liberté et la démocratie. Evidemment, la pression exercée par l’ambassade de Chine est contradictoire avec les principes respectés par les locaux. De plus, les gens se préoccupent plus de ce qui se passe dans leur propre pays. N’est-ce pas une bonne opportunité pour clarifier les faits sur le Falun Gong ?

Sans la moindre hésitation, nous avons rendu visite aux organisateurs et avons eu une longue conversation avec la personne responsable du KIT. Nous lui avons d’abord présenté les exercices de base du Falun Gong, et ensuite parlé de la persécution en Chine et expliqué l’importance du niveau moral des gens. L’organisateur a dit que le festival culturel est un événement essentiellement culturel basé sur les traditions, et qu’ils ne voulait pas être impliqué en politique. Nous avons répondu que le Falun Gong n’a absolument pas d’agenda politique et que nous n’avions aucune intention politique en joignant le festival. L’essence de la culture chinoise ancienne puise ses racines dans la cultivation-pratique du Falun Gong et nous espérions que notre participation donnerait l’occasion à plus de gens de connaître la beauté de la culture chinoise et la vérité sur le Falun Gong. Nous avons aussi dit qu’aucune raison en relation avec la présentation de cultures asiatiques ne pouvait être utilisée comme une excuse pour refuser qu’une organisation participe à l’événement, parce que peu importe que les croyances des gens diffèrent, leurs droits sont égaux. Nous espérions sincèrement pouvoir travailler avec l’organisateur du festival pour défendre l’essence pure de ce festival culturel. A ce moment-là, l’organisateur avait déjà réalisé que son excuse n’avait pas lieu d’être. Il a changé d’attitude et a commencé de penser à la façon de solutionner le problème.

Dans les mois qui suivirent, les pratiquants de Dafa de plusieurs pays européens ont utilisé plusieurs façons pour clarifier les faits aux gens impliqués à tous les niveaux des organisations concernées. Tout au long du processus, les gens auxquels les pratiquants avaient parlé étaient émus par les faits que nous avons expliqués. Ils ont donc pris l’initiative de nous fournir des informations et des suggestions et ont commencé à nous aider pour trouver des solutions. Mais par la suite, ils sont devenus un peu hésitants. En conversant avec eux, en leur écrivant des lettres et en exposant au public danois ce qui s’est passé, nous n’avons jamais cessé l’organisation des représentations de danse. En essayant de notre mieux pour demander l’autorisation de donner une représentation devant l’hôtel de ville, grâce aux informations obtenues par les organisateurs, nous avons aussi demandé la permission de danser au King’s new Square, une autre place dans le centre ville.

Le samedi 21 septembre, dernier jour du festival de trois jours, qui marquait aussi l’apogée de l’événement, quelques douzaines de pratiquantes de différents pays européens habillées en jolies « fées célestes » et en costumes de la « dynastie Tang » sont venues au King’s New Square. Les pratiquants étaient tous conscients du sens de cette représentation. Les bannières richement colorées en arrière-plan accompagnées de la chanson « Falun Dafa est bon », les pratiquants ont gracieusement présenté plusieurs danses. Leur belle interprétation et le champ énergétique pur et droit ont attiré de plus en plus de gens. Au cours de la représentation et des démonstrations des exercices de Falun Gong, les policiers en service qui se tenaient sur les côtés n’ont pu s’empêcher de s’avancer pour dire bonjour aux pratiquants. Ils ont dit : « Vous êtes beaux ! vous êtes tellement pacifiques ! » Du plus loin que l’on pouvait regarder aux alentours, nous ne voyions sur les visages des gens que des sourires d’admiration et d’appréciation. Les visiteurs s’avançaient pour, de leur propre initiative, prendre des brochures de Dafa, et les lire attentivement. En regardant le ciel, on pouvait voir que le soleil était entouré d’une aura immense.

Cependant, la situation n’était toujours pas résolue car les pratiquants de Falun Gong n’avaient toujours pas l’autorisation d’assister au festival culturel. Nous avons rapidement pris la décision de nous séparer en deux équipes pour marcher sur les trottoirs pendant la représentation des danses. Accompagnée de bannières disant « Falun Dafa est bon ! » et « Vérité-Compassion-Tolérance » et de la chanson « Falun Dafa est bon », une équipe de pratiquants a marché sur le trottoir tout en dansant. A ce moment-là, nous avons vu deux policiers qui se tenaient à l’intersection, souriant en nous regardant danser sur le trottoir.

Les pratiquants marchaient et dansaient. Chaque fois, à la fin de leur danse, des spectateurs les applaudissaient chaleureusement. De nombreuses personnes faisaient des éloges « Oh ! Falun Dafa, c’est si beau ! ». Quelques personnes nous ont même suivis tout le long du parcours.
Lorsque les pratiquants ont atteint les intersections des passage-piétons, ils se sont arrêtés et sont restés immobiles. Ils ont ensuite dansé vers la place de l’hôtel de ville – point central du Festival Culturel Asiatique. Il n’y avait que quelques artistes chinois sur la scène. Il semblait que nous arrivions au moment de l’entracte. Nous avons marché et dansé autour de la place, dans une attitude sereine et pacifique pour montrer la vérité de Dafa aux précieux chinois.

Les pratiquants sont ensuite retournés au King’s New Square en marchant et dansant. Cet itinéraire s’est déroulé sur plusieurs heures, mais même les jeunes pratiquants n’ont pas dit « fatigué ». Vers 18h, nous avons terminé notre représentation au King’s New Square. Nous avons ensuite décidé d’aller ensemble jusqu’à la place de l’hôtel de ville.

Ainsi, accompagnées de bannières de Dafa et de musique mélodieuse, plus de 40 pratiquantes en « fées célestes » et costumes rouges de la « dynastie Tang » ont une fois de plus dansé vers la place de l’hôtel de ville – où se tenait le centre du festival culturel. Plus de 40 pratiquants ont présenté aux visiteurs les danses et les chants merveilleux sur la place de l’hôtel de ville. Afin de faire connaître la vérité de Dafa à plus de gens et soutenir la justice, les pratiquants maintiendront toujours des pensées droites et des actions justes.

Traduit de l'anglais
Version chinoise disponible à :
http://www.yuanmingeurope.net/articles/200210/12761.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.