Copenhague : Lettre ouverte au Premier Ministre du Danemark

23 septembre 2002

Cher Monsieur le Premier Ministre,

Nous vous remettons cette lettre, scellée avec les cœurs de plus d’un millier de pratiquants de Falun Gong de différents pays de divers pays d’Europe, d’Asie et d’Amérique du Nord. Nous nous sommes réunis à Copenhague pour montrer au peuple danois, aux 25 leaders de pays européens, asiatiques et du monde, quel genre de gens sont les pratiquants de Falun Gong, ce qu’est le Falun Gong et de permettre aux gens de prendre plus conscience de la persécution du Falun Gong en Chine.

Quel genre de gens sont les pratiquants de Falun Gong ?

Nous sommes des citoyens de tous milieux qui pratiquons le Falun Gong pour cultiver nos esprits et nos corps. Comme n’importe qui d’autre, nous étudions dans des collèges, des universités, des écoles, ou travaillons. Nous avons nos familles, nous sommes des pères et des mères. Nous aimons les gens – nous aimons la vie ! Cependant, les pratiquants de Falun Gong innocents en Chine qui sont tout comme nous sont persécutés brutalement pour leur croyance en Vérité-Bienveillance-Tolérance.

Pourquoi la persécution ?

On nous demande sans cesse “pourquoi le gouvernement chinois traite-t-il ainsi les pratiquants de Falun Gong ? » Ces persécuteurs peuvent nous considérer comme une menace. En Chine avant l’interdiction il y avait des dizaines de millions de gens faisant cette pratique. C’est beaucoup il est vrai ! Mais le Falun Gong est apolitique. Durant ces trois ans de persécution nous n’avons tenu que des appels pacifiques, en dépit des meurtres et de la torture largement répandus. Ces trois années d’histoire ont véritablement prouvé que nous sommes complètement pacifiques, nous ne représentons une menace pour personne ni pour aucun gouvernement. Aujourd’hui la raison pour cette persécution est limpide, les persécuteurs sont pervers, car ceux qui ont persécuté des personnes pacifiques doivent être mauvais.

La situation des pratiquants de Falun Gong en Chine ne fait qu’empirer

De plus en plus de rapports de torture nous parviennent de Chine. Tant qu’il serait difficile de tous les lire. En 1989, après le massacre de Tiananmen, tous les pays dans le monde condamnaient le gouvernement chinois. Bien que le régime de Jiang ne conduise pas des tanks sur la place Tiananmen ni ne tire sur les gens avec des fusils comme en 1989, la persécution des pratiquants de Falun Gong est très brutale, mauvaise et largement répandu. Actuellement le nombre des pratiquants dont nous savons qu’ils ont été torturés à mort s’élève à 480, et ce nombre augmente chaque semaine. On pense que le chiffre de morts serait en fait beaucoup plus élevé, et qu’il ne serait pas moindre que celui du massacre de Tianamen en 1989. Tous les pratiquants en Chine, presque cent millions, sont privés de leurs droits de croyance, de rassemblement et même de la vie et de la liberté. Si nous incluons les membres des familles des pratiquants de Falun Gong, le nombre de gens qui souffrent à cause de la persécution est immense.

La persécution s’est étendue à l’Europe.

De plus, cette persécution s’est étendue à l’Europe. Dans une récente compilation de cas, plus de 60 résidents et citoyens européens, ou les membres de leurs familles ont été persécutés par le régime de Jiang. Certains pays, comme l’Islande, ont même cédé à la pression et à l’attrait des échanges économiques et aidé Jiang à étendre sa persécution en interdisant l’entrée dans leurs pays aux pratiquants de Falun Gong ou en limitant les activités des pratiquants de Falun Gong dans leurs pays. C’est un signe dangereux que ces pays démocratiques sont allés contre leur engagement aux normes générales à propos des droits de l’homme.

L’échange nécessite un environnement de droits de l’homme positif

En Chine, de grandes sommes d’argent sont dépensées dans la persécution des pratiquants de Falun Gong. Si cette tendance continue, l’échange et l’investissement en Chine ne bénéficiera pas au peuple Chinois, et finalement ne bénéficiera pas non plus aux investisseurs. Avec un environnement de droits de l’homme aussi terrible, les intérêts des entreprises de vos pays en Chine ne peuvent pas être garanties. Le Haut Commissaire aux Droits de l’Homme des Nations Unies, Mme Mary Robinson, déclarait dans son article publié dans le Financial Times : « Avoir une politique solide de droits de l’homme et une stratégie d’exécution saine concerne la gestion du risque et l’assurance de la réputation. On ne peut pas nier que les droits de l’homme sont une question fondamentale. Nous avons besoin de voir plus d’entreprises adopter les principes des droits de l’homme et on doit pouvoir attendre d’elles qu’elles les mettent en action. »

Par conséquent, nous vous demandons poliment, en tant que dirigeant d’un pays pionnier dans le combat contre les violations des droits de l’homme, de prendre une position ferme contre la persecution du Falun Gong en Chine et de soulever aussi la question du Falun Gong dans les trois occasions suivantes ;

1. Pendant l’ ASEM, et d’appeler les pays participants à prendre les droits de l’homme comme condition préalable à toutes activités commerciales, culturelles et politiques. Les pratiquants de Falun Gong de différents pays de l’Union Européenne font également cela pour encourager les dirigeants de leurs pays à faire entendre leur préoccupation à propos de la persécution du Falun Gong à cette occasion.

2. Pendant la visite officielle de Zhu Rongji, et d’exhorter le gouvernement Chinois à arrêter la persécution du Falun Gong immédiatement. C’est la responsabilité de la Chine d’adhérer aux traités internationaux de droits de l’homme qu’elle a signés.

3. Au niveau de l’Union Européenne et d’encourager l’Union Européenne à prendre des mesures plus fermes et plus efficaces en insistant auprès de la Chine pour qu’elle améliore sa situation des droits de l’homme.

Nous joignons à cette lettre des documents à titre d’information
Sincèrement vôtres
Des pratiquants de Falun Gong d’Europe, d’Asie, d’Amérique du Nord à Copenhague

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.