Eléments d’enquête: Pour trouver un foie compatible à l’hôpital du sud-ouest de Chongqing il ne faut guère plus de dix jours d’attente

Après que les faits sur les crimes de génocide du Parti communiste chinois (PCC) qui prélève des organes sur des pratiquants du Falun Gong vivants et qui incinère leur corps pour détruire les preuves aient été exposés, l’Association Falun Dafa et les sites Web de Minghui/Clearwisdom ont fondé le 4 avril 2006, « la Coalition pour Investiguer sur la Persécution du Falun Gong en Chine » (CIPFG) afin de collecter des preuves un peu partout à travers la Chine. Ci-dessous quelques éléments d’enquêtes collectés récemment. Nous espérons que les gens qui détiennent des informations continueront à nous aider à exposer comment les camps de travail, les prisons, les hôpitaux ont collaboré dans la persécution du Falun Gong, afin de mettre fin à la persécution.

Elément d’enquête: Il ne faut guère plus de dix jours d’attente pour recevoir un foie compatible à l’hôpital du sud-ouest de Chongqing

Chen Shiying, du comté de Pengshui, dans la ville de Chongqing a été greffée d’un foie à l’hôpital du sud-ouest de la ville (hôpital de l’armée). Elle n’a attendu qu’un peu plus de dix jours pour qu’on lui trouve un foie. On a suspecté que le foie venait d'un pratiquant du Falun Gong.

Elément d’enquête: Sept hôpitaux de la province du Liaoning ont reçu l’autorisation d'effectuer des greffes d’organes humains

Selon un journaliste de l’Agence de presse Xinhua, Yu Xinchao qui a rapporté de Shenyang le 24 juillet, le département de santé de la province du Liaoning a d’abord organisé un premier examen “d’experts” dans les hôpitaux désireux de se lancer dans les transplantations d’organes humains. Les demandeurs acceptés ont été ensuite évalués par un groupe d’experts du Ministère de la Santé. Finalement, sept hôpitaux de la province ont reçu l’autorisation de faire des transplantations d’organes humains.


Les hôpitaux sont : le Premier Hôpital de l’Université Médicale de Chine, l’Hôpital Shengjing de l’Université Médicale de Chine, l’Hôpital n°2 de l’Université Médicale de Dalian, l’Hôpital de l’Amitié de Dalian, L’Hôpital Général du groupe Angang, l’Hôpital Général de la Zone Militaire de Shenyang et l’Hôpital n° 463 de l’Armée de la Libération du Peuple Chinois.

Elément d’enquête: Le Ministre de la Justice et le Département de Police de la province de Heilongjiang ont décidé de mettre en place un « incinérateur pour ‘prisonniers malades’ »


Le 8 juin 2007, nous avons appris que le Ministère de la Justice du PCC et le Département de Police de la province du Heilongjiang ont décidé de mettre en place un « incinérateur pour ‘prisonniers malades’ » à l’intérieur de la prison de Songbin dans la commune de Minzhu, district de Daowai dans la ville de Harbin. Le projet est tenu extrêment secret..


Une fois le plan terminé la structure sera de 13,5 mètres de long et 10,5 mètres de large. Il y aura un puits souterrain de 2,25 mètres de profondeur. Il y aura aussi une chambre d’autopsie, une morgue, un incinérateur, une salle de traitement d’eau et des bureaux. L’architecte de cette structure vient du Cabinet de Harbin, l’agence de construction est encore inconnue.

Le projet rappelle le camp de concentration de Sujiatun où des pratiquants du Falun Gong ont été incinérés après que leurs organes ont été prélevés.


Ce projet de mise en place d’un incinérateur dans la prison de Songbin dans la commune de Minzhu, district de Daowai, ville de Harbin semble avoir le même but que le camp de concentration de Sujiatun. Nous espérons que le personnel des organisations de justice de la communauté internationale aideront à enquêter sur cette affaire.


Elément d’enquête: L’hôpital général du Bureau des Mines du groupe de Tiemei de Liaoning peut trouver un rein compatible en quelques semaines

Bai Yuxiang, male, 30 ans passés, employé à la Mine de Dalong à la Zone de Ventilation, Mine de Dalong, dans la Corporation de l’Industrie de Charbons de Tiefa (Groupe de Tiemei) était un résident de la commune de Daming, ville de Diaobingshan. En 2004, Bai Yuxiang a dépensé plus de 20 milles yuans pour une greffe de rein à l’hôpital général du Bureau des mines. A cette époque, les employés de la Mine ont donné chacun 30 yuans pour la transplantation. Il a fallu seulement quelques semaines pour trouver un rein compatible. Il est dit que le rein venait d’un prisonnier exécuté mais personne ne sait qui était le prisonnier. Bai Yuxiang a survécu une année avant de mourir.

Version chinoise disponible à :http://www.minghui.org/mh/articles/2007/7/30/159698.html
Traduit de l'anglais le 04/08/07

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.