La véritable amitié requiert la droiture

M. Zhang Qianzai était un érudit à Luling dans la Province de Jiangxi pendant la Dynastie Song du Sud (1127 – 1279). Dans la Chine ancienne, on avait souvent un surnom utilisé à la place du nom donné afin de symboliser son caractère. En plus, les érudits choisissaient souvent un nom de plume pour eux-mêmes afin d'exprimer leurs aspirations ou leurs caractéristiques. Le surnom de M. Zhang était Yifu, et son nom de plume était Yi'e, ce qui veut dire "Un aigle de mer."

M. Wen Tianxiang (1326 – 1283) est connu comme l'un des plus célèbres symboles de loyauté et de patriotisme en Chine. Il venait également de Luling. Zhang et Wen étaient de bons amis dans leur jeunesse. En fait, Wen avait été promu Premier Ministre et était devenu très puissant. Beaucoup de ses vieux amis cherchaient à le contacter ou faire utilisation de son pouvoir après qu'il eut été promu. Wen a nominé plusieurs fois Zhang Qianzai afin qu'il soit un fonctionnaire, mais Zhang a toujours décliné l'offre
.
Quand Kublai Khan (1215 – 1294), petit fils de Gengis Khan et Khagan de l'Empire Mongol, a conduit l'armée mongol pour envahir Song, Wen a dirigé les forces Song dans la défense. Quand Wen fut capturé par Kublai Khan et se trouva face à un danger imminent; Zhang fit ce qu'il put afin d'aider. Wen fut escorté à la ville de Jizhou, et Zhang lui rendit visite secrètement. En larmes, il lui dit: "Premier Ministre, vous allez être envoyé dans la ville de Yanjing (à présent Beijing). Je viendrai avec vous."

Wen Tianxiang fut envoyé au nord et emprisonné là, et Zhang Qianzai s'installa dans une maison près de la prison. Il venait à la prison tous les jours pour apporter de quoi manger à Wen. Il fit cela pendant trois ans sans interruption. Il a également osé faire sortir de la prison des poèmes de Wen.

Wen fut exécuté, et Zhang risqua sa vie afin de dissimuler son corps et l'enterrer. Il s'enquit partout afin de touver Mme Wen, et traversa toutes sortes d'épreuves et de difficultés afin de récupérer pour elle les cheveux, les dents et les manuscrits de Wen.

Plus tard, les gens ont utilisés la phrase: " Les amis qui sont prêt à mourir les uns pour les autres – c'est Yi'e, dont l'amitié a duré un millier d'années" afin de désigner leurs amis qui estimaient l'amitié et la droiture.

A côté de la droiture, quels autres principes sont nécessaires dans une relation amicale? M. Wang Yangming, un érudit réputé pendant la Dynastie Ming (1368 – 1644) a dit: "Il est très important d'être modeste et humble en se faisant des amis. Les amis devraient être modestes et avoir l'esprit ouvert, sincère et respectueux, tolérant et pardonnant, avec moins de critiques et plus d'éloges et d'encouragements sincères." Dans "La Norme de Conduite" (ou "Shi Fan"), il est dit: "Même si une personne a des insuffisances dans sa nature et ses actes, il a forcément des points forts. Si nous prêtons seulement attention à leurs insuffisances et aucune attention à leurs points forts, alors il est difficile de rester ensemble même pour une courte période de temps. Si nous prêtons attention aux points forts des autres, et n'accordons aucune pensée à leurs insuffisances, alors nous pouvons aller ensemble toute la vie."


Version chinoise disponible sur http://minghui.ca/mh/articles/2006/9/23/138478.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.