Coopérer avec le corps entier pour sauver les êtres vivants

Un pratiquant A m’a raconté l’histoire suivante:

Le pratiquant A est sorti clarifier la vérité avec plusieurs autres pratiquants. Ils ont rencontré une personne en train de pêcher. A s’est approché du pêcheur pour lui apprendre la vérité à propos de Falun Dafa. Après quelques phrases, A s’est impatienté après le pêcheur et est parti. Après quoi, le pratiquant B y est allé et a parlé au pêcheur pendant environ une heure. Le pêcheur non seulement en est venu à comprendre la vérité, mais il s’est aussi exclamé qu’il voulait étudier la Loi.(Fa)

Le pratiquant A dit à B : “Tu es formidable. Je n’ai pas cultivé aussi bien que toi. »

Le pratiquant B répondit : “Ne dîtes pas ça je vous prie. Ce qui s’est passé est que tu as commencé la « clarification de la vérité, » et je l’ai fini. Nous pratiquants sommes un seul corps. Tu as fait le travail de terrain, et nous avons bien coopéré mutuellement pour sauver un être humain de plus. »

Bien que j’ai cultivé sans être capable de voir quoi que ce soit dans d’autres dimensions, j’ai une foi ferme en la Loi. Ma compréhension de cet événement est que, bien que le pratiquant A n’ait pas continué la clarification de la vérité, il l’a commencée, sa gentillesse, son esprit droit, et ses capacités supra normales ont eu quand même un bon effet. Ce qu’il a dit portait une puissante énergie, qui a diminué les facteurs mauvais derrière le pêcheur, rendant plus facile au pratiquant B de continuer habilement la clarification de la vérité.

Nous voyons d’après cet événement que bien des « accomplissements » des pratiquants sont le résultat du dur travail du corps entier et non pas celui d’une seule personne. Un autre exemple, voici quelques jours ma femme a persuadé quatre collègues de se retirer du PCC (Parti communiste chinois). Avant leur retrait, ils avaient souvent entendu les faits de deux autres pratiquants. A cause du travail de base fait par ces deux pratiquants, il fut beaucoup plus facile à ma femme de les persuader. Leur retrait n’était pas le résultat des seuls efforts de ma femme, c’est seulement qu’elle avait terminé le travail. Ces deux pratiquants avaient pavé la voie pour elle.

Un autre pratiquant m’a dit : “J’ai persuadé quelqu’un de se retirer dup CC. J’apprécie vraiment qu’un certain pratiquant ait déjà parlé à cette personne de se retirer du Parti et des Neuf commentaires. Mon tour venu ça a été très facile. »

Ces scénarios démontrent l’importance de la coordination des pratiquants comme un seul corps. Pour le travail de Dafa, qu’il soit petit ou grand, nous devrions juste le faire. Même une toute petite chose, un mot rapide, ou remettre un simple dépliant n’aura pas été fait en vain. Si un pratiquant fait un petit peu, et un autre pratiquant fait un petit peu, ce qu’ils ont fait combiné ensemble, de plus en plus de gens pourront apprendre la vérité et se retirer du PCC avec un esprit clair.


Le 24 août 2005
Date de l’article orignal: 2/9/2006
Version chinoise disponible à:
http://www.minghui.org/mh/articles/2006/8/25/136403.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.