Mme Liu Sujun, enceinte de sept mois est forcée à avorter et illégalement condamnée au travail forcé

Mme Liu Sujun, pratiquante de Falun Gong, vivant dans le comté de Luannan dans la province de Hebei, a été persécutée ces six dernières années. Menottée et suspendue par ses menottes, attachée au >Lit du mort, brutalement gavée, électrisée avec des matraques électriques. En mai 2001, le camp de travail et les gens du Bureau 610 du comté de Luannan ont emmené Liu Sujun, alors enceinte de sept mois, l’ont fait admettre dans un hôpital pour lui faire subir un avortement forcé. Le 25 novembre 2005, Liu Sujun a été arrêtée au travail par les exécuteurs du "610 " du comté de Luannan. Elle est encore détenue dans le centre de détention du comté de Luannnan. Voici son histoire :

Liu Sujun avait 39 ans et en but à la persécution depuis le 20 juillet 1999. Elle est allée plusieurs fois à Pékin demander justice et a été détenue au Centre de détention du comté de Luannan, où elle a été torturée à répétition. Menottée et suspendue, ligotée, attachée au "lit de la mort ", violemment gavée, et électrisée à la matraque électrique. En décembre 2000, elle est retournée demander justice à Pékin et a de nouveau été détenue au Centre de détention de Luannan. En janvier 2001, elle a été illégalement condamnée à deux ans de travail forcé et envoyée au Camp de travail de Kaiping dans la ville de Tangshan.

Au camp de travail, elle a fait une grève de la faim pour résister à la persécution et les gardes l’ont sauvagement gavée. Pendant longtemps elle est restée attachée à une chaise dans l’auditorium. Une fois où elle résistait au gavage forcé, les gardes l’ont traînée par terre par les cheveux sur une vingtaine de mètres. Puis ils l’ont battue jusqu’à ce que son visage soit couvert de contusions qui étaient encore visibles plusieurs jours plus tard. Une nuit en mars, LIu Sujun et une autre pratiquante ont été attachées à une porte condamnée. Les gardes ont ouvert la fenêtre pour les exposer au froid glacial en plein hiver. Liu Sujun a eu des convulsions et ses jambes et ses pieds ont enflé. Son estomac a aussi enflé, mais on lui a refusé examen et traitement médicaux.

En mai 2001, les autorités du camp de travail ont découvert que Liu Sujun était enceinte de sept mois. Des agents du camp de travail et du "Bureau 610 " du comté de Luannan l’ont emmenée à l’hôpital et lui ont fait subir un avortement forcé. En septembre 2001, Liu Sujun a été emmenée au Camp de travail forcé de Kaiping, où elle a été privée de sommeil pendant plusieurs jours et nuits. Des collaboratrices ont tenté de lui faire subir un lavage de cerveau et utilisé diverses méthodes afin d’essayer de la faire renoncer à sa croyance en Authenticité, Compassion, Tolérance.

Un jour d’octobre 2003 vers 1h de l’après-midi, Liu Sujun a été arrêtée chez elle par des agents du « Bureau 610 » du comté de Luannan, qui ont aussi mis sa maison à sac. Elle a été condamnée à deux ans de travail forcé et envoyée de nouveau au Camp de travail forcé de Kaiping. En octobre 2004, elle a quitté le camp grâce à ses pensées droites, mais la police l’a arrêtée le soir du même jour. Elle a été renvoyée au camp de travail, où les gardes l’ont sauvagement passée à tabac. Le garde Yan Hongli et d’autres ont forcé Lu Sujun à s’agenouiller mais elle n’a pas pu, alors ils l’ont électrisée au bâton électrique et enfermée dans une pièce à côté de la section éducation du camp. Les murs dans la chambre sans fenêtre sont couverts d’épais panneaux de polystyrène expansé. La porte a un petit carré qui s’ouvrait pour la remise des repas, dans la pièce il y a un seau d’aisance sous le lit et la puanteur est insupportable. La lumière reste allumée 24 heures sur 24 et la détenue n’a aucun moyen de savoir l’heure. Deux anneaux de métal sont fixés au sol. Des photos sanglantes, immenses et terrifiantes sont affichées partout du plancher au plafond.

Après que son terme au camp ait expire, Liu Sujun a été détenu à l’Université Textile de la ville de Tangshan qui est un centre de lavage de cerveau pendant encore trois mois. Peu après qu’elle soit retournée du camp de travail en novembre 2005, elle a encore une fois été arrêtée, cette fois sur son lieu de travail. Les fonctionnaires qui l’ont arrêtée étaient u « Bureau 610 » du comté de Luannan. Sa maison a été mise à sac et les malfaiteurs ont pris son ordinateur et d’autres objets personnels. Elle est encore détenue au Centre de Détention du comté de Luannan.

Secrétaire du Comité des Politiques et des Lois du comté de Luannan: 86-315-4122721
Section d’approbation des arrestations à la Procurature (Procuratorate) du Comté de Luannan: 86-315-4122523
Procurature du Comté de Luannan: 86-315-4122162
Tribunal du comté de Luannan: 86-315-4122829
Standard principal des services de police du Comté de Luannan: 86-315-4122301, 86-315-4122259


date de l'article original : 12/30/2005

Version chinoise :
http://www.minghui.ca/mh/articles/2005/12/25/117267.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.