La bonté de Cao Bin change le destin – Une histoire de la Chine ancienne à propos de la loi universelle de cause et d’effet

Cao Bin était un général de la Dynastie Song. Tôt dans sa carrière, un devin respecté, M. Chen Xiyi, dit que bien qu’ayant obtenu le succès prématurément dans sa vie, il n’aurait pas de chance dans ses vieux jours. Pour compenser, en menant l’armée à la bataille, il tuerait aussi peu de gens que possible.

Cao s’attachait à protéger l’innocent. Lorsqu’il menait les soldats pour occuper Suizhou dans la région de Shu (l’actuelle province de Sichuan), ses soldats voulaient tuer tout le monde dans la ville. Cao interdit strictement de tuer l’innocent. Lorsque les soldats capturèrent les femmes de leur ennemi, il ordonna que les femmes soient protégées dans un endroit sûr. Lorsque la guerre s’acheva, il donna l’argent nécessaire pour les renvoyer chez elles. Pour celles qui n’avaient pas de maison, il prépara une dot et arrangea des mariages qui leur conviennent.

Plus tard, Cao reçut l’ordre de conquérir la Chine du Sud, ce qui impliquerait inévitablement des tueries massives. Il dit qu’il était en mauvaise santé et prétendit ne pas être capable de mener à bien la tâche. Lorsque les autres généraux lui rendirent visite, Cao dit : » Ma maladie ne peut être guérie par la médecine. Si vous tous pouvez ma promettre, avec sincérité, que dans la guerre pour conquérir la Chine du Sud vous ne tuerez pas de gens innocents, alors ma maladie sera guérie. » Les généraux brûlèrent de l’encens et jurèrent au ciel qu’ils ne tueraient pas l’innocent.

La bonté de Cao lui valut le respect de tous ceux qui vivaient dans la Chine méridionale. Lorsque l’armée arriva, les résidents les accueillir avec de la nourriture et du vin. Cao remporta la bataille sans avoir besoin de tuer quiconque. Lorsque Cao revint à Beijing triomphant, tout ce qu’il prit avec lui dans son bateau étaient des livres et quelques vêtements.

Lorsque les devins virent Cao plus tard, ils dirent que le visage de Cao avait complètement change. Sa vie avait été prolongée et sa famille était prospère. Comme Chen l’avait prédit, Cao vécut jusqu’à l’âge de 69 ans et fur récompensé du titre de Conte Jiyang après sa mort. Il avait neuf fils, dont trois furent aussi de fameux généraux. Tous ses descendants vécurent dans la prospérité.

Le cousin de Cao Cao Han, lui aussi general en menant les soldats conquérir Jiangzhou, laissa les soldats tuer de nombreuses personnes innocents et piller leurs maisons. Cao Han mourut peu de temps après la bataille et ses descendants vécurent dans la pauvreté, nombre d’entre eux devinrent mendiants.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.