Promouvoir Falun Dafa dans une prison irlandaise

Des pratiquants de plusieurs régions d’Irlande ont suggéré de faire connaître Fa (principes du Falun Gong) dans une prison. A l’origine, un des pratiquants avait des notions restrictives sur les prisons et se demandait si c’était le meilleur endroit pour promouvoir le Falun Dafa. Ces notions incorrectes s’évanouirent bien vite lorsque ce pratiquant eut l’opportunité d’assister à une conférence donnée par le dirigeant de la plus grande prison d’Irlande. Lorsque celui-ci apprit que nous voulions introduire cette merveilleuse pratique dans sa prison, il a voulu nous donner l’opportunité car c’était un homme bienveillant qui s’occupait du bien-être de ses prisonniers.
D’abord, nous avons fait une campagne d’affichage sur quelques semaines. Lorsque nous sommes revenus pour changer les affiches, les gardes paraissaient très surpris car ils n’avaient jamais vu les prisonniers s’intéresser à quelque chose. Nous avons été confrontés à de nombreuses difficultés tout au long, et ces difficultés ont permis à de nombreuses personnes d’entendre parler de la pratique.
Après l’exposition des affiches, nous avons voulu faire une présentation, mais une fois de plus, nous avons rencontré de nombreuses difficultés. Nous devions demander des jours de congé à nos employeurs pour y aller, et on nous disait à notre arrivée que nous n’avions pas d’autorisation, et nous devions donc rentrer à la maison. La semaine suivante, on nous disait que le personnel de la bibliothèque n’était pas au courant de notre venue et que nous devions revenir la semaine suivante. Après trois ou quatre semaines de tribulations, nous avons donc décidé que nous n’allions réessayer qu’une fois, puisqu’il y avait de nombreux autres projets en cours sur lesquels nous pouvions travailler, et que ceci nous faisait perdre beaucoup de temps. Ce jour-là, deux pratiquants devaient y aller, l’un deux devait amener le matériel pour la présentation, l’autre était là pour assister. Cependant, tout s’est passé différemment : le pratiquant qui devait amener le matériel a été retenu par son travail et n’a pas pu s’y rendre. Le second pratiquant, après bien avoir réfléchi, s’est décidé à y aller, même s’il n’avait pas de matériel à disposition, même pas un seul prospectus. A son arrivée, on lui a dit que tout était prêt et qu’il devait se rendre à la bibliothèque. A son arrivée à la bibliothèque, le téléphone n’arrêtait pas de sonner car de plus en plus de prisonniers voulaient y assister. A la fin, la petite salle était pleine de 20 pratiquants et trois gardes. Ils écoutèrent attentivement la présentation orale que fit le pratiquant sur le Falun Dafa en Irlande, dans le monde et bien sûr sur la persécution. A la suite de cela, le groupe posa de nombreuses questions et apprit ensuite quelques uns des exercices. A la fin de la présentation, 5 à 6 personnes demandèrent plus de livres afin qu’ils puissent les étudier.
Lorsqu’un autre pratiquant a entendu que tant de gens dans des circonstances difficiles étaient prêts à apprendre la pratique, il a fait don de 10 livres à la bibliothèque et ces livres n’ont pas passé un seul instant sur les étagères. Les prisonniers ont dit qu’ils allaient bien étudier les livres et que nous en discuterions la semaine suivante. Lors de la deuxième semaine, ils durent inscrire leur nom sur une liste (parce que la salle était tellement pleine la semaine précédente) et de nombreuses personnes furent refusées parce qu’elles ne s’étaient pas inscrites. Grâce à notre persistance et malgré les difficultés à diffuser la grande loi (Dafa signifie grande loi) dans cette prison, beaucoup de gens ont connu le Falun Dafa et la vérité sur la persécution.

Des pratiquants irlandais.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.