Détails sur la torture et la mort du pratiquant de Falun Dafa M. Wang

Jihua, de la ville de Zhucheng, province de Shandong (photo)
 

M. Wang Jihua, né le 9 juin 1964, était un résident du village de Tieshui, voisinage de Mizhou, ville de Zhucheng, province de Shandong. Parce qu'il croyait fermement en « Vérité, Compassion,Tolérance, » il a été plusieurs fois brutalement torturé par Cao Jinhui et d’autres officiers de police dans la sous-station de Xinghualu. Le 25 février 2004, il est mort à la maison avec des blessures sur tout son corps.

M. Wang était d'une pauvre famille. Il avait travaillé dur dans les petites mines de charbon quand il était jeune, ce qui avait nuit à sa santé et lui avait causé de nombreuses douleurs physiques. Les traitement médicaux avaient rendu sa famille encore plus pauvre mais il n'avait jamais guéri. Il avait commencé à pratiquer Falun Dafa en novembre 1995. Toutes les douleurs qu'il avait eues avant avaient disparu. Il s'était senti fort et en bonne santé. Les gens du village de Tieshui étaient témoin de ce changement. Beaucoup d'autres avaient commencé à pratiquer Falun Dafa après avoir vu son changement.

Après que JiangZemin et son régime aient commencé à persécuter le Falun Gong, M. Wang a été étroitement surveillé. Wang a été détenu dans un hôtel pendant 11 jours, à partir du 19 juillet 1999. Il était allé à Beijing pour faire appel pour Dafa, mais le bureau d'appel de Beijing avait changé d'endroit pour faciliter l'arrestation des pratiquants de Falun Dafa. Après avoir été arrêté à la maison, M. Wang avait été brutalement battu par Cao Jinhui, Zhu Wei, Yuan Wei et d’autres officiers de police de la sous-station de Xinghualu. Il avait été battu jusqu’à tomber au sol, battu à coups de pied, avec des bâtons en bois, électrocuté par des matraques électriques et fouetté avec des ceintures en cuir. Plusieurs officiers de police l’avaient piétiné avec leurs bottes, écrasant sa tête, ses mains et ses pieds contre le sol. Les morceaux sanglants de ses vêtements avaient été laissés sur le sol. Il s'était évanoui de douleur. La police avait versé de l'eau froide sur lui et puis continué la torture. À la fin, ils l'avaient enfermé dans un lieu de réunion dans le village et demandé à sa famille de lui envoyer de la nourriture chaque jour.

L'épouse de Wang Jihua, Lin Lianghua, est une femme de ferme au cœur de bonté. Quand elle a vu son mari, elle a été choquée. Wang Jihua était étendu sur une table, le sang coagulé avait collé ses cheveux ensemble et il était couvert de sang. Ses vêtements avaient collé à son corps et il ne pouvait pas du tout se lever. Cependant, Song Yuzhang, le secrétaire du village a été commandée par la police de demander à Lin Lianghua de payer 8.000 yuan pour la libération de son mari. Elle a emprunté de l'argent et emmené son mari à la maison après 30 jours de détention.

En mars 2001, deux officiers de police de la sous-station de Xinghualu et l'administration du village ont fait venir Wang Jihua au bureau du village pour une fausse raison. Il a été étroitement surveillé par deux personnes inconnues. Wang s'est échappé et il est devenu sans-abri et pauvre pour éviter d'être arrêté. Le 28 mai 2001, Wang a été arrêté dans la maison d’un pratiquant. Cao Jinhui, Zhu Wei, Wang Jun et d’autres officiers de police l'ont porté à l'hôtel de Guo-an, dans la ville de Zhucheng (cet endroit est une possession de la police et c’est devenu un repaire mauvais dans lequel les pratiquants de Falun Dafa sont torturés). D'abord, ils l'ont forcé à s'asseoir sur une chaise de fer (2) pendant plusieurs jours, et puis l'ont illégalement détenu au centre de détention de Zhucheng pour plus d'un mois. Ils ont refusé de le libérer et l'ont détenu au centre de détention de Xinghualu pendant plus de 20 jours. Wang Jihua s'est échappé avec des pensées droites et il est resté sans-abri et pauvre pour éviter une fois de plus d'être à tort arrêté.

Wang Jihua n'avait jamais oublié sa mission en tant que disciple de Dafa. En utilisant tous les moyens possibles, il avait toujours clarifié la vérité aux gens. Il leur avait dit que Falun Dafa est persécuté et que Falun Dafa est bon!

En janvier 2002, Wang a été dénoncé quand il était dans la maison d’un pratiquant de Falun Dafa dans le village de Dagaodongfu. Il a été encore brutalement torturé par les officiers de police Cao Jinhui, Zhu Pengde, etc... La police l'a condamné au camp de travail de Changle. Le camp de travail a refusé de l'accepter parce que son état physique était faible, dû à la torture de la police. Il a été alors envoyé au centre de détention de la ville de Zhucheng. Puisqu'il avait fermement gardé sa foi, les bandits l'ont cruellement torturé. Il a été envoyé au camp de travail de Wangchun, dans la ville de Zibo, province de Shandong en avril 2002.

Wang Jihua n'a jamais renoncé à sa foi dans le camp de travail de Wangchun. Seulement quelques jours plus tard, Song Yuzhang, le secrétaire du village a dit à son épouse, Lin Lianghua, que Wang Jihua était à l'hôpital 148 de Zibe. Lin Lianghua s'est dépêchée d'aller à l'hôpital. Wang était très pâle avec des blocs de sang dans ses cheveux et des blessures sur sa tête. Il y avait plusieurs grandes cicatrices sur sa tête et plusieurs contusions pourpres sur son front. Il avait seulement la peau et les os, était incontinent urinaire et fécal et était végétatif. Elle a demandé aux employés médicaux et à la police en civil autour d'elle pourquoi son mari mourait alors qu’il était très bien avant qu'ils l'arrêtent ? Ils n'ont pu lui répondre. Lin Lianghua a dû prendre son mari à la maison le 20 avril.

Les pratiquants de Falun Dafa ont pris des tours pour le soigner. Falun Dafa le sauvait de nouveau. Wang récupérait lentement. Il pouvait s'asseoir et se lever, bien que son temps de réponse était très lent. Il souffrait de maux de tête et de douleurs de jambe. Le mal ne le laissait pas tranquille. Environ à 20 h le 23 décembre 2003, deux officiers de police de la sous-station de Xinghualu sont venus pour le harceler et ils ont essayé de l'inciter à écrire un « rapport de garantie » (3). Wang a absolument refusé.

Le 24 février 2004, à une heure du matin, Wang était dans un sommeil profond dont il n'est pas sorti. Il a quitté ce monde à environ 16 h le 25 février 2004.

Lesbandits comme Cao Jinhui de la ville de Zhucheng ont torturé beaucoup de bons pratiquants de Falun Dafa. A cause d'eux, d’innombrables pratiquants ont été illégalement détenus, envoyés aux camps de travail et même torturés à mort. Mme. Yang Guizhen est morte sur un dispositif de torture appelé la « chaise de fer. » Mme. Ma Yanfang est morte dans un hôpital psychiatrique et maintenant, M. Wang est mort en raison de leur torture.

Nous avons soigneusement enquêté sur la façon dont Wang Jihua a été torturé à mort et nous avons soumis les noms de toutes les personnes impliquées dans cet incident et les preuves à l’ « Organisation Mondiale pour Enquêter sur la persécution du Falun Gong. »


(1) yuan: la devise chinoise, le salaire mensuel moyen d'un ouvrier urbain est 500 yuan.

(2) « chaise de fer »: un dispositif de torture fait de tubes de fer. La victime est retenue sur la chaise de fer avec les deux bras et jambes attachés pendant de longues périodes. Voir l'illustration sur http://fr.yuanming.info/articles/200304/6516.html

(3) « rapport de garantie »: un rapport pour déclarer qu’il ou elle est plein de regret d'avoir pratiqué le Falun Gong et garantit de ne plus pratiquer le Falun gong, ne pas aller à Beijing pour faire appel pour le Falun Gong et ne jamais s'associer avec les pratiquants de Falun Dafa.

Version anglaise disponible à:
http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2004/3/30/46565p.html
Version chinoise disponible à:
http://www.minghui.org/mh/articles/2004/3/24/70788.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.