Attirer l’attention sur 23 longues années de persécution en Chine devant le Parlement finlandais à Helsinki

Les pratiquants de Falun Dafa se sont rassemblés devant le Parlement à Helsinki le 6 septembre 2022, afin d’attirer l’attention sur la persécution menée par le Parti communiste chinois (PCCP). Depuis que la persécution a commencé en juillet 1999, un grand nombre de pratiquants ont été détenus, torturés et tués pour leur foi en Vérité-Bonté-Tolérance. Certains ont été victimes de prélèvements forcés d’organes orchestrés par le PCC avec l’aval de l'État,


De nombreuses banderoles ont été déroulées sur la pelouse portant des messages tels que : " Falun Dafa est bon ", " Stop aux prélèvements forcés d’organes en Chine ", et " Rejetez le Parti communiste chinois & Faites cesser la persécution brutale". Des portraits de pratiquants ayant perdu leur vie sous la persécution en Chine ont été placés à côté du parterre de fleurs au bord de la route. De nombreux passants ont pris des dépliants, parlé aux pratiquants et signé la pétition.





Les pratiquants ont déployé des banderoles devant le Parlement à Helsinki, en Finlande


Après avoir parlé avec les pratiquants, les gens ont signé une pétition pour faire cesser la persécution du Falun Dafa en Chine.


C'était le premier jour où les parlementaires reprenaient leurs fonctions après la pause estivale. Un officier de police en service a déclaré qu'il y avait également des activités d'autres groupes, mais que les événements des pratiquants étaient toujours très pacifiques.


Soutien d’un membre du Parlement
Matti Semi, membre du Parlement (MP) depuis 2015 a vu les activités des pratiquants en se rendant au travail. Il s’est arrêté et est allé directement signer la pétition.


Alors qu’il parlait avec les pratiquants, une femme a demandé ce qui se passait. " Des prélèvements forcés d’organes ont lieu en Chine ", a répondu Semi.


"Que font-ils avec ? Les vendre pour de l’argent ? " a demandé la femme.


" Oui ", a dit Semi en acquiesçant de la tête.


La femme était sous le choc et a commencé à lire les documents.


Quand ils sont repartis, ils ont remercié les pratiquants et les ont encouragés à poursuivre leurs efforts.


Une violence au-delà de l’imagination

Une étudiante prénommée Lova est venue à vélo et après avoir parlé avec les pratiquants, a signé la pétition. Elle a dit que les principes de Vérité-Bonté-Patience sont des valeurs importantes et qu’ils s’appliquent à tout le monde. Spécialement durant la pandémie, les gens sont terrorisés et apeurés et ne pensent guère à cela.

Lova signant la pétition.


Elle a dit qu’il était honteux que le PCC puisse réprimer un groupe si pacifique et que seul un régime totalitaire pouvait faire de telles choses. Apparemment le PCC a peur que les gens puissent avoir une pensée indépendante et connaissent les faits. En fait, ces incidents apprennent aux gens que le PCC a menti et ils n’écouteront pas le régime.


Le prélèvement forcé d’organes, en particulier, est effectivement choquant. « Je ne sais pas quoi dire parce qu’autant de brutalité dépasse l’imagination », a-t-elle dit. « Mais je connais assurément la nature du PCC ». Elle a remercié les pratiquants pour avoir organisé une si grande activité et aider les gens à apprendre ce qui se passe en Chine.


Pire est la persécution, plus il y aura des soutiens

Mikael, un habitant d’Helsinki, a dit avoir reçu un dépliant d’un pratiquant lors du Festival du village mondial à Helsinki cet été. Après que sa femme et lui aient lu l’information, il a pris davantage de documents pour les lire.


Il ne pouvait pas comprendre pourquoi le PCC persécutait un groupe aussi pacifique que le Falun Dafa. Il s’est intéressé à la situation des droits de l’homme en Chine, a fait quelques recherches et a appris que ce qu’avait dit les pratiquants était vrai. Peu importe que ce soit les pratiquants de Falun Dafa, les Tibétains ou d’autres minorités ethniques, tous méritent la liberté. C’est pour cela qu’il a signé la pétition.


Mikael signe une pétition pour la fin de la persécution.


Il a espéré que davantage de personnes de la communauté internationale puissent y contribuer. Après avoir lu les bannières installées par les pratiquants et observé les exercices de groupe, il a déclaré que les efforts pacifiques des pratiquants pour dénoncer le régime totalitaire du PCC démontraient le pouvoir de la bonté. "Vous (les pratiquants) ne serez pas vaincus", a-t-il ajouté.


Considérant l’histoire, Mikael a dit : " Plus sévère est la persécution, plus les gens comprennent les faits et soutiennent la juste cause. Ce qui signifie que tandis que le PCC intensifie la persécution du Falun Dafa, de nombreuses personnes vont apprendre les faits et se positionner du côté des pratiquants innocents ".


En fin de compte, il a déclaré que le principe "Vérité-Bonté-Tolérance" était excellent et ce dont notre société a besoin.


Version anglaise :
Helsinki, Finland: Calling Attention to 23-Year-Long Persecution in China in Front of the Parliament House

Version originale :
Helsinki, Suomi: Aktiviteetti Eduskuntatalon edessä huomion kiinnittämiseksi 23 vuotta kestäneeseen vainoon Kiinassa

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.