Promouvoir le Falun Dafa au Festival International de la Rose de Tralee, en Irlande

Le festival annuel de la Rose de Tralee est l'un des plus grands et des plus anciens festivals d'Irlande et attire chaque année environ 200 000 touristes d'Irlande et du monde entier. Les pratiquants de Falun Dafa ont participé au festival les 20 et 21 août 2022 afin de présenter la pratique et de parler aux gens de la persécution en Chine.

De nombreuses personnes ont signé une pétition pour mettre fin à la persécution du Falun Dafa en Chine.


Mike, un pratiquant occidental, a présenté le Falun Dafa aux gens qui lisaient l’information affichée. Une famille du Royaume-Uni a demandé pourquoi une persécution aussi cruelle avait lieu. Mike leur a dit que c'était le fait du régime totalitaire du Parti communiste chinois (PCC).


" Les Chinois sous son règne n'ont aucune foi et ne croient pas en l'existence des dieux. Le Falun Dafa enseigne aux gens à être gentils et honnêtes en suivant le principe de Vérité-Bonté-Patience. Le PCC a très peur de ces vertus traditionnelles donc il ne permet pas aux gens d'y croire et de pratiquer les exercices de Falun Dafa ", a expliqué Mike.


De nombreuses personnes ont signé la pétition et accepté les petites fleurs de lotus faites par les pratiquants.


Un pratiquant chinois a rencontré deux touristes de Pékin qui visitaient l'Irlande. Le jeune homme a dit qu'il avait autrefois reçu un dépliant de Falun Gong à Hong Kong et qu'il savait que ce que les pratiquants disent au sujet de la persécution brutale est vrai. Il a dit qu'il n'aimait pas le Parti communiste mais qu’en tant qu'individu, il se sentait impuissant face à lui. Après avoir appris l'importance de quitter le Parti, il s'est retiré de la Ligue de la Jeunesse et des Jeunes Pionniers, deux organisations de jeunesse affiliées au PCC.

Version anglaise:
Ireland: Promoting Falun Dafa at Rose of Tralee International Festival

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.