Le public de Bourg-la-Reine et d’Antony au sud de Paris, condamne la persécution du Falun Dafa en Chine - le maire envoie ses salutations fraternelles

Le 22 Août est la Journée internationale de commémoration des personnes victimes de violences en raison de leur religion ou convictions. Des pratiquants de Falun Dafa ont organisé des journées d’information à Antony et à Bourg-la-Reine pour commémorer 23 ans de persécution des pratiquants de Falun Gong en Chine par le Parti communiste chinois (PCC).


Antony et Bourg-la-Reine sont deux villes voisines, situées au Sud de Paris, avec une densité de population respectivement 6 fois et 11 fois plus grande que la région de l’Ile de France. Ces deux villes sont chargées d’histoire et se trouvent à côté du domaine historique de Sceaux, l’un des patrimoines les mieux préservés de l’époque de Louis XIV.


Les Antoniens condamnent les crimes contre l’humanité commis par le PCC

Les pratiquants ont installé un stand d’information juste à l’entrée du marché traditionnel d’Antony. En apprenant qu’un groupe d’habitants avait l’intention de manifester à l’occasion de la journée internationale de commémoration des personnes victimes de violences en raison de leur religion ou convictions (le 22 août), le Maire – adjoint d’Antony, Saïd AIT-OUARA, leur a envoyé une lettre exprimant toute son attention et transmettant ses "salutations les plus fraternelles".


Lettre du Maire Adjoint d'Antony AIT-OUARAZ


Nous étions en pleine période de vacances estivales, et pourtant, le stand d’information des pratiquants a largement attiré l'attention des antoniens faisant leurs courses dans leur marché habituel par un beau matin d’Août.


Stand d’information des élèves de Falun Dafa à Antony

Parmi ces passants, Madame Bertrand, de Nouvelle-Calédonie qui visitait sa famille cet été à Antony, est venue au stand des pratiquants de Falun Dafa. Elle avait fait la connaissance du Falun Dafa en Australie et pratiquait les exercices de Falun Gong dans un parc tous les samedis après-midi. Elle nous a raconté que, pendant qu’elle faisait les exercices, elle sentait un champ d’énergie très harmonieux et une chaleur bienveillante entourant son corps.

Madame Bertrand de Nouvelle - Calédonie et en vacances à Antony


Madame Bertrand a rapidement signé la pétition " End CCP " et a exhorté tout le monde autour d’elle à s’exprimer, y compris son mari. Elle a dit qu’elle était toujours contre la répression injuste des croyances religieuses. Dans le passé, elle s’est également exprimée et a écrit des lettres pour protester contre la torture des chrétiens chinois par le PCC.


Mademoiselle Gabaret est professeur de Français à Antony. Elle aime la culture traditionnelle chinoise et pratique le Tai-chi. Elle a été attristée par la persécution des pratiquants de Falun Dafa en Chine, et a dit qu’elle en parlerait autour d’elle afin que plus de gens connaissent la vérité. Elle a exprimé sa sympathie aux pratiquants de Falun Dafa. Elle leur a également laissé ses coordonnées, se disant prête à enseigner le Français gratuitement à ceux qui avaient fui la Chine et les aider à s’intégrer dans la vie en France.

Une professeur de français et pratiquante de Tai-chi


Monsieur Grosse est un directeur du centre de recherche CEA Saclay à la retraite. Ses enfants ont fréquenté les écoles d’ingénieurs les plus prestigieuses de la France et travaillent dans le monde entier. Il est venu plusieurs fois au stand d’information des pratiquants et leur a fait plusieurs fois le signe du pouce levé afin d’exprimer un total accord et une grande appréciation pour ce que les pratiquants faisaient. Il a dénoncé la surveillance du peuple pratiquée par le PCC : « Tout est contrôlé. Dès que vous traversez, vous avez une amande il n’y a plus de vie normale ». Monsieur Grosse a également dit que le gouvernement du PCC était de nature fasciste. Avant de partir, il a de nouveau remercié les pratiquants.


Monsieur Roger Grosse


Des habitants de Bourg-la-Reine émus et indignés en apprenant la cruauté de la persécution du Falun Gong en Chine

A Bourg-la-Reine, les pratiquants organisateurs ont installé un stand d’information dans la rue piétonne René Roeckel, juste à côté de l’entrée du marché traditionnel de la ville. Beaucoup de passants ont pris un moment pour lire l'information sur panneaux et affiches. Ils ont été pour la plupart bouleversés par la brutalité de la persécution des pratiquants de Falun Gong et la gravité des crimes contre l’humanité commis par le PCC.

Stand d'information à Bourg-la-Reine


Guy, un musicien qui joue depuis des années devant la statue de Saint Michel à Paris, était ému quand il a appris la vérité sur les violences que les pratiquants de Falun Gong en Chine subissent en raison de leurs croyances dans les valeurs universelles Authenticité-Compassion-Tolérance. Il a dit que la « liberté de conviction et de religion est fondamentale pour l’humanité ». A ce titre, il a condamné le PCC et souhaité que le fléau du prélèvement forcé d'organes en Chine soit stoppé en signant la pétition « End CCP ».

Guy,musicien et l'un des millions de signataires de la pétition "End CCP"


Thomas, impliqué dans une quinzaine d’associations locales à Bourg-la-Reine, a non seulement apporté sa signature à la pétition, mais en parlé également avec un grand nombre d'habitants qui le connaissent à travers ses activités associatives. Un responsable du club de pétanque de la ville, une ancienne magistrate à la Cour Européenne de Justice, un habitant d'origine bretonne qui aime bien voyager, etc., ont tous signé la pétition et condamné l'inhumanité du PCC;.

Le jeune poète Thomas est très impliqué dans la vie associative à Bourg-la-Reine


Diplômé dans plusieurs domaines comme les mathématiques, les droits, la science physique, et membre de la Société de Poètes français, Thomas a un projet de longue haleine pour devenir le maire de la ville de Bourg-la-Reine. Il a accusé le régime communiste chinois d’avoir « causé le malheur du peuple chinois en profitant de leur autorité… Sous prétexte de sécurité, ils ont mené des actions contre l’humanité, en persécutant des gens pour leurs seules convictions ; et pourtant, la liberté de conviction est inscrite dans la Déclaration des droits de l’Homme ».


Thomas a également exprimé sa reconnaissance envers les organisateurs pour l'avoir tenu au courant des faits. Par ailleurs, il a estimé que les activités de clarification des pratiquants pourraient être bénéfiques même pour le gouvernement chinois, s’il voulait diriger le pays vers le monde de demain où le respect de tous et les principes de démocratie seraient les piliers.


En résumé, à Antony comme à Bourg-la-Reine, beaucoup de gens ont exprimé leur soutien aux pratiquants de Falun Gong en Chine, victimes de la persécution perverse du PCC ; et en signant la pétition , ils ont souhaité qu'il y soit mis fin au plus vite.


Les gens signent la pétition "End CCP"

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.