Trois jours d'activités à Madrid, ont commémoré l'appel du 25 avril 1999 à Pékin

Les pratiquants de Falun Dafa d’Espagne ont organisé trois jours d'événements à Madrid du 23 au 25 avril pour marquer le 23 e anniversaire de l'appel du 25 avril à Pékin .


Ils ont recueilli des signatures sur Plaza del Callao dans le centre de Madrid le 23 avril. Avec la levée du port obligatoire du masque, l'Espagne est revenue à sa normalité pré-pandémique. Le centre-ville était bondé de gens profitant du temps chaud. De nombreuses personnes se sont arrêtées pour lire les panneaux d'affichage et ont signé la pétition pour mettre fin à la persécution du Falun Dafa par le Parti communiste chinois (PCC).






Les pratiquants ont organisé des activités à Madrid pour commémorer l'appel du 25 avril.


Francesco, un Espagnol de 28 ans étudiant le droit, a discuté avec les pratiquants et a filmé les panneaux informant sur la persécution et le prélèvement forcé d'organes par le PCC. Francisco a trouvé la persécution effrayante et déclaré qu’il est très difficile pour des Occidentaux d'imaginer que ces violations des droits de l'homme se produisent à l'autre bout du monde. Il s’est senti reconnaissant de vivre dans un pays démocratique, où chacun peut s'exprimer librement. Après avoir lu toute l’information disponible, il a signé la pétition pour mettre fin à la persécution.


Un autre jeune homme, qui étudiait la diplomatie, s'est arrêté et a lu l'information. Après avoir parlé avec des pratiquants et appris que la persécution avait toujours lieu en Chine, il a dit : « Je pensais bien connaître la perversité du PCC, mais je ne m'attendais pas à ce que ce régime soit si cruel qu'il persécute de bonnes personnes et utilise le prélèvement d'organes pour mettre fin à leurs croyances. De par mes études, j'ai fait beaucoup d'enquêtes approfondies, mais je n’avais aucune idée de cela (la persécution du Falun Dafa). »


Il a été visiblement ému après avoir appris comment les pratiquants de Falun Dafa sont persécutés pour l’exercice de leur croyance. Après avoir signé la pétition, il a déclaré : « Merci pour votre courage et vos efforts continus. Si un jour je deviens un diplomate important, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que cela ne n’arrive plus jamais.»


Mme Noelia travaille dans une multinationale. Son ami de Rome lui rendait visite. Ils sont passés devant la place et ont remarqué l’activité de clarification de la vérité des pratiquants . Noelia a été surprise et a dit : « Le monde entier devrait prêter attention à cette persécution et condamner ce crime terrible. Son ami Fabio a dit qu'il avait vu des activités similaires organisées par des pratiquants à Rome, mais qu'il n'avait pas signé la pétition. Il l’a signé cette fois-ci.


Événement devant l'ambassade de Chine




Rassemblement devant l'ambassade de Chine


Le 25 avril, les pratiquants ont installé des panneaux d'affichage et des banderoles près de l'ambassade chinoise. De nombreux passants et conducteurs de véhicules les ont salués avec le signe du pouce levé. Certains ont klaxonné pour montrer leur soutien.


Mme Virginia a dit qu'elle avait déjà vu des manifestations pacifiques de pratiquants. Elle était d'accord avec cela et s'opposait fermement au prélèvement d'organes : « C'est dommage que de tels crimes ne soient pas couverts dans les médias, la plupart des gens ne savent pas que cela a lieu. Les gens ont la liberté d'expression et la liberté de croyance. Elle a souhaité du succès aux pratiquants.


Mme Silvia et son amie ont signé la pétition. Ils ont estimé qu'une persécution aussi terrible ne devrait pas exister. Silvia a déclaré : « Le monde d'aujourd'hui manque d'humanité, beaucoup de gens ne considèrent que les intérêts économiques et ferment les yeux sur la souffrance humaine. Ils ont dit qu'une société sans dictature est une société libre.


Esteban (au milieu), Montse (à droite) et une collègue


Esteban et deux de ses collègues du Conseil des travailleurs (CCOO) sont passés devant l'ambassade et ont demandé plus d'informations. Esteban a déclaré : « La plupart des gens conviennent que le PCC est une dictature. Le PCC fait ce qu'il veut. La même chose est vraie pour la persécution du Falun Dafa. Le PCC ne se soucie pas de ce que le monde en pense. C'est pourquoi il est difficile de mettre fin à la persécution.»


Sa collègue Montse a déclaré : « Davantage de personnes doivent s'impliquer dans ce type d'activité en faveur des droits de l'homme. Ce n'est qu'alors qu'elle obtiendra plus d'attention. Bien que les médias grand public ne fassent pas ce qu'ils devraient, tout le monde doit s'unir et faire tout ce qu'il peut. C'est une guerre et vous avez notre soutien absolu.»


Maria a été profondément attristée lors qu’elle a vu sur les panneaux la torture subie par les pratiquants de Falun Dafa en Chine. Elle a dit : « C'est terrible. Les gens sont persécutés en raison de leurs croyances. C'est terrible.» Elle a dit qu'elle n'avait jamais entendu parler du Falun Dafa auparavant, mais que la persécution doit être condamnée.


Démonstration d'exercices dans le parc royal du Retiro



Les pratiquants font la démonstration des exercices de Falun Dafa.
Les gens apprennent les exercices.


Le temps était chaud et ensoleillé le 24 avril. Les pratiquants se sont rassemblés à l'entrée principale du Parc Royal pour présenter le Falun Dafa. Le Parc Royal est une attraction touristique célèbre et de nombreux bus s'y arrêtent.


Alors que les pratiquants faisaient la démonstration des cinq séries d'exercices, de nombreux passants ont été attirés par la musique apaisante et se sont arrêtés pour regarder. Certaines personnes ont demandé à les apprendre. Certains ont dit qu'ils ressentaient un champ d'énergie fort et paisible. Les gens étaient curieux que dans un environnement aussi bruyant, les pratiquants puissent pratiquer et méditer si calmement. De nombreuses personnes étaient heureuses de recevoir l’information à propos du Falun Dafa et ont dit qu'elles iraient sur Internet pour lire les livres. Certains ont demandé où ils pouvaient apprendre les exercices.


Contexte : Qu'est-ce que l'appel du 25 avril ?

Le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) a été présenté pour la première fois au public par M. Li Hongzhi à Changchun, en Chine, en 1992. La discipline spirituelle est maintenant pratiquée dans plus de 100 pays à travers le monde. Des millions de personnes ont adopté les enseignements - basés sur le principe de Vérité, Bonté, Patience et cinq exercices doux - et ont constaté une amélioration de leur santé et de leur bien-être.

Les 23 et 24 avril 1999, des fonctionnaires de police à Tianjin, une ville près de Pékin, ont agressé et arrêté des dizaines de pratiquants qui s'étaient rassemblés devant le bureau d’un magazine pour discuter des erreurs dans un article récemment publié qui attaquait le Falun Dafa. Au fur et à mesure que la nouvelle des arrestations se répandait et que davantage de pratiquants se renseignaient auprès des fonctionnaires, on leur a dit qu'ils devaient porter leurs appels à Pékin.

Le jour suivant, le 25 avril, quelque 10 000 pratiquants de Falun Dafa se sont spontanément rassemblés au Bureau central des appels à Pékin, comme le leur avaient ordonné les fonctionnaires de Tianjin. Le rassemblement était pacifique et ordonné. Plusieurs représentants du Falun Dafa ont été appelés pour rencontrer le Premier ministre chinois, Zhu Rongji, et les membres de son équipe. Ce soir-là, les inquiétudes des pratiquants trouvé leurs réponses. Les pratiquants arrêtés à Tianjin ont été relâchés et tout le monde est rentré chez lui.

Jiang Zemin, ancien dirigeant du PCC, a perçu la popularité croissante de la discipline spirituelle comme une menace pour l'idéologie athée du PCC et a émis un ordre d'interdire le Falun Dafa le 20 juillet 1999.

Minghui.org a confirmé la mort de milliers de pratiquants due à la persécution au fil des ans ; le nombre réel serait pense-t-on largement plus élevé. Davantage ont été emprisonnés et torturés pour leurs convictions.

Il existe des preuves concrètes que le PCC approuve le prélèvement d'organes sur des pratiquants détenus, qui sont assassinés pour approvisionner la lucrative industrie des greffes.


Version anglaise:
Madrid, Spain: Three Days of Activities Commemorate 1999's April 25 Appeal
Version chinoise:
西班牙学员纪念“四·二五”和平上访

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.