Un homme de 77 ans gravement malade purgeant 8 ans et demi pour ses convictions meurt après s’être vu refuser une libération conditionnelle médicale

Nom : Han Junde
Nom chinois : 韩俊德
Sexe : Homme
Âge : 77 ans
Ville: Baoding
Province : Hebei
Profession: N/C
Date du décès : 14 avril 2022
Date de la dernière arrestation : 30 août 2019
Lieu de détention le plus récent : Prison n° 5 de Jidong


La prison n° 5 de Jidong dans la province du Hebei a informé la famille de M. Han Junde le 14 avril 2022 que le résident de la ville de Baoding, province du Hebei était décédé à 10 h 35 ce jour-là.


M. Han Junde

La mort de M. Han est survenue moins de trois ans après qu’il ait été admis en prison pour une peine de huit ans et demi pour avoir fabriqué des objets en calebasse sculptés selon le principe du Falun Gong - "Vérité-Bonté-Patience".


Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.


Après que M. Han a été emmené à la prison, les gardes lui ont ordonné à plusieurs reprises de plaider coupable et de renoncer au Falun Gong. Comme il refusait d'obtempérer, ils l’ont privé de ses droits de rencontrer, d'appeler ou d'écrire à sa famille.


La famille de M. Han a appris plus tard qu'il avait développé une grave anémie suite aux maltraitances en prison. Il était devenu aveugle d'un œil et devait être déplacé dans un fauteuil roulant dans la prison. La famille avait demandé une libération conditionnelle médicale pour lui, mais le bureau de justice du district de Jingxiu a rejeté leur demande, même après que le médecin ait déterminé qu'il était qualifié.


La famille de M. Han avait demandé à la prison depuis mars 2021 de lui procurer un traitement médical. Ils ont proposé de payer les frais médicaux à condition que la prison fournisse des informations opportunes sur sa situation. La prison a pris l'argent mais a refusé d'informer la famille de son état ou de permettre à M. Han de les contacter. Lorsque l'épouse de M. Han, Mme Fu Gui, est allée à la prison pour s'enquérir de son état et demander à le voir le 26 avril, Huang Liansheng, le directeur de la prison, l'a intimidée.


La prison a appelé Mme Fu le 20 août 2021, lui disant que bien que M. Han soit admissible à la libération conditionnelle pour raisons médicales, il n'y avait aucun moyen pour eux de le libérer s'il refusait toujours de renoncer au Falun Gong. Ils ont dit qu'ils avaient reçu des instructions de leurs supérieurs stipulant que même si M. Han avait une urgence médicale, tant qu'il ne renonçait pas au Falun Gong, la prison ne serait pas tenue responsable - ce serait sa propre faute pour ne pas avoir renoncé au Falun Gong.


Alors qu'il examinait sa demande de libération conditionnelle pour raisons médicales, le Bureau de la justice du district de Jingxiu a appelé Mme Fu le 23 août 2021. Ils ont également exprimé leur intention de refuser sa libération conditionnelle pour raisons médicales, affirmant que Mme Fu pourrait avoir une influence négative sur la "transformation" de M. Han. Ils ont également déclaré que son comité résidentiel leur avait dit qu'elle ne vivait pas dans sa propre maison. Mme Fu a fait valoir qu'elle vivait maintenant chez sa fille, car il n'était pas pratique de vivre seule. Elle a demandé ce que cela avait à voir avec la demande de libération conditionnelle médicale de M. Han.


Mme Fu a soumis une demande au Bureau de l'administration pénitentiaire de la province du Hebei le 30 août 2021, les exhortant à assurer la sécurité de M. Han. Elle a déclaré que sa libération conditionnelle devrait dépendre de son état de santé. L'article 7 de la loi sur les prisons indique clairement que M. Han a le droit de plaider non coupable et que ce droit doit être protégé. La prison n'était pas en mesure de le forcer à plaider coupable et il était illégal pour elle d'accorder ou de refuser sa libération conditionnelle médicale en fonction de son abandon ou non du Falun Gong.


M. Han a été hospitalisé vers le début de 2022, après être tombé gravement malade. Il portait un tube de drainage après avoir été libéré.


M. Han a été emmené à l'unité de soins intensifs de l'hôpital Xiehe de la ville de Tangshan le 5 avril 2022. Il était incapable de respirer par lui-même et a été mis sous ventilateur.


Le président de l'hôpital de la prison, Jiang, a dit au fils de M. Han que l'hôpital Xiehe était désigné comme une zone d'accès restreint pendant la pandémie. La famille n'était pas autorisée à lui rendre visite et l'hôpital de la prison n'était pas autorisé à le ramener. Jiang a dit qu'il ne savait pas combien de jours M. Han pouvait vivre. S'il mourait, l'hôpital de Xiehe congèlerait son corps pour que la famille puisse le voir après la pandémie.


Lorsque la famille de M. Han a de nouveau demandé sa libération conditionnelle pour raisons médicales, Jiang a dit que cela devait être décidé par l'hôpital des travailleurs de Tangshan et que trois médecins devaient parvenir à la même conclusion. Mais en raison de la pandémie, la plupart des médecins ont été envoyés pour traiter les patients atteints de COVID-19, ne laissant aucun effectif,pour évaluer son état. Même si les médecins soutenaient la libération conditionnelle médicale, elle devrait encore être approuvée par le bureau de l'administration pénitentiaire.


L'épouse de M. Han, Mme Fu, a appelé Jiang le 9 avril. Il a raccroché avant qu'elle n'ait fini de parler et a refusé de répondre lorsqu'elle a rappelé. Elle a été dévastée d'apprendre la nouvelle de la mort de son mari cinq jours plus tard.


Après le début de la persécution, M. Han a été détenu et harcelé à plusieurs reprises par les autorités pour avoir défendu sa foi. Il a été condamné à trois ans de travaux forcés en 2000 et a été licencié de son emploi en septembre 2001 alors qu'il était encore en détention. Il a été contraint de vivre loin de chez lui pendant sept mois pour éviter de nouvelles arrestations après avoir été libéré du camp de travail local en 2003. Sa femme et ses deux filles vivaient dans la peur. Sa mère, alors âgée de 80 ans, a été tellement traumatisée par cette épreuve qu'elle est devenue grabataire.


Des articles connexes sont disponibles dans la version anglaise :

Version anglaise:
Critically Ill Man, 77, Denied Medical Parole While Serving 8.5 Years for His Faith, Dies Months Later

Version chinoise:
河北保定市韩俊德老人被迫害致死

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.