Joseph Ma compose des sons célestes après avoir miraculeusement survécu à une maladie pulmonaire

Le compositeur classique Joseph Ma trouve l'inspiration après avoir miraculeusement survécu à une maladie pulmonaire.
 

En 2016, Berklee College of Music a reçu une candidature d’étudiant qui contenait une nouvelle symphonie intitulée ‘Under Master's Guidance’(Sous la conduite du Maître). Le compositeur était un jeune professeur de musique chinois nommé Joseph Ma et qui voulait prendre un nouveau départ et trouver une liberté artistique en Amérique.


Ma a été accepté dans le programme compétitif de musique de film de Berklee, et quelques mois plus tard, il est arrivé à l'école de renommée mondiale où il a été accueilli en larmes par des professeurs qui avaient été émus par sa symphonie. "Ce morceau semble venir du ciel. Vous devez composer davantage." lui a dit l’un d’entre eux.


Le compositeur classique Joseph Ma s'est remis d'une maladie pulmonaire potentiellement mortelle grâce à la foi et à des exercices traditionnels chinois. C’est avec un nouveau souffle qu’il s'est alors consacré à créer une musique magnifique..


Des miracles entre la vie et la mort

Il y a neuf ans, Joseph Ma étudiait l’éducation musicale en Chine, et il était tellement stressé qu'il fumait deux paquets de cigarettes par jour. La pression de l'école et la recherche constante d'une inspiration créatrice l'épuisaient. Un jour, M. Ma a eu une forte fièvre et une toux intense. Les médicaments les plus simples n'ont rien donné et il est allé de mal en pis, jusqu'à ce que son colocataire contacte finalement sa famille.


"Mes parents m'ont emmené à l'hôpital. Le résultat de l'examen était une pneumonie lobaire, avec 75 % de mes poumons touchés." Le médecin lui a dit qu'il n'y avait pas de traitement définitif pour sa maladie, qui tue 60 % des patients. Tout ce qu'il pouvait faire était de maintenir sa vie grâce à des perfusions de glucose par voie intraveineuse, tandis que son propre système immunitaire combattait.


Le diagnostic a plongé Ma dans le désespoir. Même en respirant doucement, il ressentait une douleur intense dans ses poumons. Il avait l'impression d'être en train de mourir. "Ma petite amie, qui est devenue plus tard ma femme, est venue me rendre visite à l'hôpital avec sa mère. Elle m'a dit tranquillement de réciter Falun Dafa Hao, Zhen-Shan-Ren Hao


Le Falun Dafa est persécuté dans la Chine communiste, mais la petite amie de M. Ma et sa famille pratiquent toujours cette foi interdite. Bien que la pratique ne vise pas explicitement à guérir les maladies, les témoignages de pratiquants attestant de miracles de santé en adhérant aux exercices et aux enseignements ne manquent pas. Dans son état désespéré, Ma a décidé de suivre le conseil de sa petite amie et a récité jour et nuit " Falun Dafa Hao, Zhen-Shan-Ren Hao ".


"Une nuit, alors que j'étais presque endormi, j'avais tellement mal que j'étais paralysé. Soudain, Tout à coup, je me suis senti plein d'énergie. J'ai vu de petits scintillements de lumière, puis une roue géante aussi haute qu'un immeuble de deux étages qui tournait dans l'air. Elle émettait un son puissant en tournant. Plus tard, j’ai appris qu’il s’agissait du Falun, faisant référence à un concept spirituel du Falun Dafa qui peut être traduit par "roue de la loi".


M. Ma s'est senti poussé à tendre la main vers la roue géante et a constaté que sa main la traversait. Son corps entier l'a ensuite traversée. "J'ai ressenti une chaleur sans précédent, comme la sensation de la vie qui revient à toutes choses au printemps. Je me sentais très à l'aise et calme." Soudain, le Falun a disparu et M. Ma s'est réveillé. Il a lentement ouvert les yeux et constaté que ses poumons ne lui faisaient plus mal. Il pouvait à nouveau respirer.


Une semaine plus tard, Joseph Ma est sorti de l'hôpital. Il s’est mis à la pratique de Falun Dafa avec sérieux, et lorsqu'il est retourné à l'hôpital pour une visite de contrôle, le médecin n'en revenait pas. Les poumons de M. Ma s'étaient complètement régénérés. Le médecin a dit : "Vous avez des poumons d’un blanc laiteux et sains. C'est vraiment incroyable !"

Joseph Ma s'efforce d'insuffler de bonnes pensées à son jeu, passant son temps libre à méditer et à étudier des textes spirituels.


La musique de Joseph Ma

Avant de pratiquer Falun Dafa, Joseph Ma, comme beaucoup de personnes nées dans les années 1980, aimait la musique pop. Il a monté un groupe au collège et écrit des chansons d'amour insipides, comme il le dit lui-même. Après avoir frôlé la mort, cependant, les goûts de Ma se sont ouverts à la musique classique. "J'ai écouté Mozart, Beethoven et Haydn, ainsi que des instruments classiques chinois comme le pipa et le guzheng. J'ai découvert que la musique classique pouvait éduquer les gens et transmettre des messages profonds. Mes goûts ont changé naturellement."


Les personnes qui ont assisté aux changements de M. Ma s’inquiétaient. Ils pensaient que son inspiration créatrice allait s'épuiser. Mais après avoir affronté la mort et embrassé une pratique spirituelle, M. Ma a senti qu'il avait découvert un sens plus profond à la musique. Sa créativité musicale est devenue claire, et il sentait souvent comme une source de musique s’écoulant en lui lorsqu'il composait. Lorsqu'il s'est inscrit au Berklee College of Music, il a terminé la symphonie Sous la conduite du Maître en seulement deux jours. "Mon inspiration semblait venir du ciel. Il aurait normalement fallu au moins une semaine pour composer un tel morceau".


Ma appelle ce morceau de musique le deuxième miracle de sa vie. "Après être venu à l'étranger, je ne me suis jamais inquiété des obstacles causés par les différences de cultures ou de nationalités. Si quelqu'un ne connaît pas la langue, il ne peut pas comprendre les autres. En revanche, tout le monde peut comprendre la musique, quels que soient le sexe, l'âge ou la nationalité. N'est-ce pas magique ?"


La période comprise entre 1700 et 1850 est reconnue comme l'âge d'or de la musique classique occidentale, et les pièces créées à cette époque ont ému et inspiré des auditeurs de presque tous les milieux et de toutes les cultures pendant plus de trois cents ans. Aucune de leurs significations ou de leur vitalité n'a été perdue. En fait, les interprétations contemporaines ont un pouvoir encore plus grand car elles comportent des couches de sens supplémentaires qui se sont développées à travers les traditions musicales au cours des années écoulées.


Vivant aujourd'hui aux États-Unis, Joseph Ma est reconnaissant d'avoir trouvé la liberté créatrice dont il n'aurait jamais rêvé en Chine.


La musique classique conserve son éclat
Aujourd'hui, la musique classique est toujours aussi fraîche et vivante, grâce aux nouvelles générations qui l'interprètent et la jouent. Au cours du XXe siècle, cependant, la musique a commencé à changer. Les compositeurs se sont laissés aller à leurs émotions primaires pour manipuler les jeunes publics. La divinité a progressivement quitté les arts.


"Heureusement, il y a des gens qui restaurent la culture divine traditionnelle", dit M. Ma. "J'ai entendu [un enregistrement de] la musique de Shen Yun Performing Arts lorsque j'étais en Chine, et cela me semblait si beau. Habituellement, lorsque des instruments traditionnels chinois sont joués avec des instruments occidentaux, ils sont soit recouverts, soit mis en évidence. Leurs fréquences sont différentes. Mais Shen Yun a réussi à faire cohabiter parfaitement ces deux styles d'instruments complètement différents. C'est un miracle."


Alors que la musique occidentale a atteint son apogée il y a trois cents ans, l'âge d'or de la musique chinoise a eu lieu il y a plus de mille ans, sous la dynastie Tang. "La Chine a d'abord adopté la gamme pentatonique avec la méthode de soustraction et d'addition des tierces. Il y a cinq notes au total : gong, shang, jue, zhi et yu. Chaque note correspond aux cinq éléments que sont le bois, le feu, la terre, le métal et l'eau, ainsi qu'aux cinq organes principaux du corps : le foie, le cœur, la rate, les poumons et les reins." Dans la Chine ancienne, les gens considéraient la musique comme faisant partie de la médecine. Ils pensaient que la bonne musique dégageait une énergie positive et bienveillante capable d'harmoniser l'environnement, d'améliorer la santé des auditeurs et d'illuminer naturellement leur état d'esprit et leur comportement.


Comme tant de personnes qui abandonnent le poids de l'autoritarisme pour une nouvelle vie de liberté, Ma a entrepris ses études comme un poisson dans l'eau. Sa vie difficile l'a incité à travailler plus dur que ses camarades, et il a obtenu son diplôme de quatre ans en seulement deux ans et demi, ce qui est rare dans une école connue pour sa rigueur.


Grâce à ses études et à sa pratique, Ma a appris la rigueur et la dignité du système musical traditionnel. Il éprouve de la gratitude pour la liberté d'expression qu'il vient de trouver. "Après mon arrivée à Berklee, j'ai ressenti pour la première fois l'extase d'un environnement créatif libre. Vivre sous le régime du parti communiste chinois était étouffant. La condition des musiciens chinois est vraiment épouvantable. Ils ne peuvent pas créer une musique qui exprime vraiment leur esprit. La seule chose qu'ils peuvent faire est de travailler pour la gloire et la fortune en faisant plaisir aux autorités."


Aujourd'hui, lorsque M. Ma compose de la musique pour sa carrière naissante dans l'industrie, il a le sentiment que chaque note a une vie propre. Chacune a sa hauteur, sa longueur, sa force, et une personnalité complète. Une fois assemblées, les notes créent une image dans l'esprit de l'auditeur. Des arrangements différents expriment également des histoires, des contextes et des émotions différents. "La bonne musique doit être comme un bon film ou un bon roman. C'est une histoire émouvante racontée par le compositeur. Je crois que la musique est un pont entre Dieu et les êtres humains. J'ai besoin de me corriger de temps en temps afin d'être un bon messager. Je veux seulement apporter au monde la plus belle et la plus émouvante des musiques."


Version anglaise ;
https://magnifissance.com/arts/performing-arts/joseph-ma-musician/

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.