Culture traditionnelle : Rechercher la punition comme moyen d'autodiscipline


Huang Fuji vivait sous la dynastie Sui (581-618). Son père est mort lorsqu'il avait trois ans. Son grand-père, M. Wei Xiaokuan, a alors commencé à l'élever et à l'éduquer.


Un jour, le petit Fuji s'amusait à jouer aux échecs avec ses cousins. Lorsque Wei Xiaokuan l'apprit, il pensa qu'ils perdaient leur temps au lieu de bien étudier et voulut donc les punir sévèrement. Cependant, il eut pitié du petit Fuji, étant donné qu'il était encore très jeune et qu'il était également orphelin. Il a donc décidé de le laisser partir et n'a pas puni le petit garçon.


Après avoir entendu cela, le petit Fuji a dit : "Je suis élevé par mon grand-père, sans mes parents pour me discipliner. Si je ne peux pas me discipliner strictement et m'encourager à être fort, comment pourrai-je accomplir de grandes choses quand je serai grand ?". Ainsi, il a demandé à quelqu'un d'utiliser un bâton pour le frapper trente fois.


Même quand M. Huang Fuji était si jeune, il pouvait déjà être strict avec lui-même et être assez courageux pour reconnaître ses erreurs et les corriger. Lorsque M. Wei Xiaokuan a vu cela, il a été ému aux larmes. Plus tard, M. Huang Fuji est devenu un officier célèbre de la dynastie Sui jouissant d'une excellente réputation.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.