Winterthur, Suisse : "Ces persécutions vont nuire au monde entier et à des générations entières"

"Les exercices sont très paisibles et beaux, et ils m'aident à apprécier la nature dans cet environnement urbain ", a déclaré la kinésithérapeute Christa Krapf Fofana. " Je sais que cette énergie vient de l'intérieur. C'est pourquoi je ressens que le Falun Dafa est très puissant pour améliorer le moi intérieur d'une personne. " Attirée par la musique mélodieuse pendant que les pratiquants faisaient la démonstration des exercices et curieuse d'en savoir plus, Mme Fofana a arrêté son vélo pour discuter avec les pratiquants.

La kinésithérapeute Christa Krapf Fofana.


Les pratiquants de Falun Dafa ont organisé une journée d'information sur Grabenplatz à Winterthur, en Suisse, le 28 août 2021. Située à 19 km au nord-est de Zurich, Winterthur est la 6e plus grande ville de Suisse.


Plusieurs passants se sont arrêtés au stand des pratiquants et ont dit qu'ils avaient aimé les exercices et voulaient en savoir plus sur le Falun Dafa et la persécution. De nombreuses personnes ont signé la pétition demandant la fin des vingt-deux années de persécution de cette pratique spirituelle par le PCC (Parti communiste chinois) en Chine.

Des pratiquants présentent les exercices sur Grabenplatz à Winterthur, en Suisse, le 28 août 2021.


Les pratiquants ont continué à présenter les exercices et à parler aux gens malgré la pluie intermittente.


Le courage de s'exprimer
Mme Fofana a été surprise en apprenant que la persécution dure depuis juillet 1999. Elle a dit : " La brutalité, en particulier le prélèvement forcé d'organes, est presque inimaginable. Cette tragédie a bafoué la dignité humaine et violé les droits de l'homme. En outre, les atrocités ne nuisent pas seulement aux pratiquants, mais aussi à leurs familles et aux personnes qui leur sont liées. Ces persécutions vont nuire au monde entier et à des générations entières. "


Elle a remercié les pratiquants de révéler les faits et de sensibiliser les gens. " Les gens doivent savoir cela et dire quelque chose à ce sujet ", a-t-elle poursuivi, ajoutant qu'elle transmettrait également ces informations à d'autres personnes.


Un cinéaste : L'histoire montre que le communisme ne devrait pas exister
Malgré un orage inattendu, un flot continu de personnes s'est arrêté au stand. Elles ont parlé avec les pratiquants, lu les documents et signé la pétition. Certaines sont ensuite revenues avec leurs amis pour qu'ils puissent également signer la pétition. D'autres ont demandé où elles pouvaient apprendre les exercices.

Un orage inattendu n'a pas empêché les gens de vouloir en savoir plus sur le Falun Dafa et la persécution.

.



Plusieurs personnes ont signé la pétition pour mettre fin à la persécution..

" De telles violations des droits de l'homme sont trop barbares ! " s'est exclamé un cinéaste en signant la pétition. Il a ajouté : « Tout le monde devrait s'opposer à la persécution, tant à la détention de type camp de concentration qu'au prélèvement d'organes. Nous devons mettre un terme à ces crimes. "


Il a dit que la liberté de croyance devrait être respectée. " Aucun parti politique ou régime ne peut en priver les gens. Au cours des quatre-vingts dernières années, nous avons vu la vraie nature du PCC et l'histoire montre qu'en premier lieu le communisme ne devrait pas exister ", a-t-il expliqué.


" Le monde a besoin de gens comme vous "
Le charpentier Philipp Villanyi a reçu des documents sur le Falun Dafa dans le passé, il était donc au courant de la persécution en Chine. " Mais je ne savais pas que cette tragédie se poursuit encore et qu'elle est devenue si grave ! Le PCC est comme les nazis des temps modernes ", a-t-il dit. Après avoir signé la pétition, il a remercié les pratiquants pour leurs efforts. " Le monde a besoin de gens comme vous ", a-t-il expliqué. " J'espère que les gens ouvriront leur esprit et écouteront ce que vous dites."


Iris et Stephen étaient également au courant de la persécution. Ils ont tous deux signé la pétition et espèrent que les tragédies prendront bientôt fin. Ils espèrent également que davantage de personnes prêteront attention à cette question importante.


Mirjam Bouchama travaille comme aide maternelle dans une école. Elle et son amie Leanie Gerig, qui travaille pour un journal, entendaient toutes deux parler du Falun Dafa pour la première fois. " Regarder les pratiquants faire les exercices me rend très heureuse et calme ", a-t-elle dit, " Les pratiquants sont très dévoués. "


Elles ont eu du mal à comprendre pourquoi le PCC persécute le Falun Dafa. " Les pratiquants veulent simplement être de bonnes personnes et en bonne santé, mais ils ont été si mal traités ", a dit Mme Bouchama. " Cette persécution est trop vicieuse et cela doit cesser. " Toutes deux ont signé la pétition.


Alors que l'activité prenait fin, la pluie s'est remise à tomber. La propriétaire d'un magasin à proximité s'est précipitée et a longuement parlé avec un pratiquant. En signant la pétition, elle a expliqué qu'elle avait déjà reçu des documents sur le Falun Dafa et qu'elle voulait aider à mettre fin à la persécution.


Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.


Traduit de l'anglais
Version anglaise :
https://en.minghui.org/html/articles/2021/9/4/194918.html
Version chinoise :
https://www.minghui.org/mh/articles/2021/9/3/430380.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.