Des pierres qui peuvent prédire l'avenir

De nombreuses cultures ont des histoires de pierres qui annoncent des changements majeurs dans le cours de l'histoire ou qui sont porteuses de prophéties. Un exemple célèbre nous vient du roman classique chinois, Le rêve de la chambre rouge, où un morceau de jade magique a été trouvé dans la bouche du protagoniste Jia Baoyu à sa naissance. Ce jade était un vestige de la pierre à cinq couleurs que la déesse Nüwa avait utilisée pour rafistoler le Mur du Ciel il y a des lustres, et il était gravé d'une indication de la volonté du ciel.


Le recto du jade disait : " Ne perdez jamais, n'oubliez jamais ; la jeunesse et la prospérité se maintiendront. Au verso, on pouvait lire " Un pour frapper le mal, deux pour guérir la maladie, trois pour connaître la fortune et le malheur ". Le destin de Baoyu dans le roman réalise plus tard ces deux inscriptions.


Il existe d'autres pierres identifiées par des documents historiques qui ont été liées à des prédictions d'événements humains. Certaines de ces pierres ont atterri "accidentellement " sur terre, et d'autres ont été découvertes par hasard. En voici quelques exemples :


Comment le Sphinx d’ Egypte a décrété un changement de règne
Le Sphinx, qui se dresse sur le plateau de Gizeh au Caire, en Égypte, est considéré comme l'une des statues les plus célèbres au monde. Son origine exacte reste encore un mystère à ce jour. Certains archéologues suggèrent qu'il a été créé par les anciens Égyptiens pendant le règne de Khafré (2558-2532 avant JC), tandis que d'autres avancent que le Sphinx a été créé il y a entre 10 000 et 800 000 ans.


Une partie du Sphinx était autrefois ensevelie sous le sable ; durant ces temps, seule la tête humaine était visible au-dessus de la surface. La première tentative documentée d'excavation a eu lieu vers 1400 avant JC, et l'ensemble du processus a été gravé sur une stèle. Cette stèle est connue sous le nom de Stèle du Rêve et a été érigée entre les pattes avant du Sphinx par l'ancien pharaon égyptien Thoutmosis IV en 1401 avant JC, la première année de son règne.


Le Sphinx sur le plateau de Gizeh au Caire, Egypte.


Thoutmosis IV était le fils d'Amenhotep II, et n'était pas à l'origine le successeur choisi pour le trône. Selon l'inscription sur la stèle, un jour qu'il chassait, Thoutmosis se sentit fatigué et se reposa à l'ombre de la tête humaine du Sphinx (le bas du corps étant à l’époque encore enseveli dans le sable. Il s'endormit bientôt et fit un rêve.


Dans le rêve, Re-Harakhte, le dieu solaire incarné par le Sphinx, lui parlait comme un père à son fils. Il a promis de donner la royauté à Thoutmosis s'il dégageait le sable qui engloutissait le monument. Thoutmosis fît ce qu'on lui avait dit dans le rêve, et il est monté effectivement sur le trône d'Égypte sous le nom de Thoutmosis IV au cours de la 18e dynastie.


Le météore qui a prédit la fin de la dynastie Qin
Selon les archives du Grand Historien·Annales de Qin Shi Huang, un gros météore est tombé à Dongjun, une préfecture orientale de la dynastie Qin, en l'an 211 avant J.-C..L'empereur mourut et sa terre fut divisée.


" Le Premier Empereur " faisait référence à Qin Shi Huang, qui furieux a ordonné que le météore soit brûlé immédiatement.


Peu de temps après, alors que Qin Shi Huang était en tournée d'inspection, un homme tenant un morceau de jade s'est mis en travers du chemin de l'officier principal de l'empereur.
L'homme a dit: « S'il vous plaît, donnez ceci à Hao Chi Jun (Dieu de l'Eau).Au fait, le dragon ancestral mourra cette année.»


Le " dragon ancestral " était également une autre référence à Qin Shi Huang. Mais sans autre explication, l'homme a disparu sans laisser de trace.


Lorsqu'un fonctionnaire du ministère impérial a examiné le jade, il s'est avéré qu'il s'agissait du même morceau que Qin Shi Huang avait accidentellement laissé tomber dans une rivière huit ans plus tôt. Cependant, Qin Shi Huang n'a pas tenu compte des paroles de l'homme ; il pensait que comme c'était déjà la fin de l'automne, il n'y avait plus de temps pour que la prophétie prenne effet.


En juillet de l'année suivante, Qin Shi Huang est effectivement mort de maladie lors d'une autre tournée d'inspection. La dynastie Qin, dont Qin Shi Huang avait espéré qu’elle durerait éternellement, s'est effondrée quelques années plus tard en 206 avant Jésus-Christ..

Le météore qui a prédit le sort de Qin Shi Huang


La culture traditionnelle chinoise vénérait le concept d'interaction entre le ciel et l'homme, une vision qui considérait les événements majeurs du monde humain comme des réactions aux changements cosmiques.


Par exemple, une chute de météores était généralement interprétée comme de mauvais présages par les astronomes impériaux. Selon les archives historiques, une pluie de météores s'est produite avant la mort de Zhou Yu (175-210 après JC), un général militaire et stratège bien connu servant sous le chef de guerre Sun Ce et son jeune frère Sun Quan à la fin de la dynastie des Han Orientaux de la Chine. Avant la mort de Zhuge Liang, un météore est tombé la nuit précédente. Zhuge Liang (181-234 après JC) était reconnu comme le stratège le plus accompli de l'époque. Avant sa mort, Zhuge Liang aurait déploré : "La vie et la mort sont décrétées par le destin. Je ne peux pas éviter le désastre."


Il y a eu une rare pluie de météores le 8 mars 1976 à Jilin, en Chine, et trois hauts dirigeants chinois sont morts cette année-là. Il s'agissait de Mao Zedong, fondateur de la RPC et président du Parti communiste chinois (PCC) ; Zhou Enlai, premier ministre de la RPC; et Zhu De, l'un des dix maréchaux de l'Armée populaire de libération et président du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale.


Le 28 juillet de la même année, un tremblement de terre dévastateur a eu lieu à Tangshan, tuant au moins 240 000 personnes.


La même année, la navette spatiale américaine Challenger a explosé 73 secondes seulement après avoir décollé, tuant les sept membres d'équipage à bord.


La " Pierre du grognement de cochon" qui déclenche des alertes
La " Pierre du grognement de cochon", également connue sous le nom de "Pierre d'alertes" est située au fin fond de la chaîne des Monts Taihang à Linzhou, dans la province du Henan. Cette pierre violacée mesure trois mètres de haut, trois mètres de large, deux mètres d'épaisseur et occupe environ quatre mètres cubes d'espace.


En regardant la pierre de face, on distingue clairement deux yeux, très semblables à ceux d'un cochon, l'un fermé et l'autre ouvert. Ajoutez à ce visage de cochon la couleur et la texture de la pierre, et la pierre semble ressembler à un cochon.

La Pierre du grognement de cochon située dans la montagne Taihang, province du Henan


Ce qui est mystique n'est pas son apparence de cochon, mais le fait qu’elle a grogné ou crié chaque fois qu'un événement majeur se profilait à l'horizon. Selon les habitants, la pierre a crié avant que l'armée mandchoue ne passe le col de Shanhai en 1644 et avant que l'Alliance des huit nations n'envahisse le nord de la Chine en 1900. Elle a continué à grogner pendant plus d'un mois avant que les Japonais n'envahissent la Chine en 1937. La pierre a également crié fort avant que le Parti communiste chinois ne prenne le pouvoir en 1949, avant la destructrice Révolution culturelle de 1966, le grave tremblement de terre de Tangshan en 1976 et avant l'épidémie de SRAS en 2003. La hauteur de son cri varie de l'aigu au grave.


La Pierre du grognement de cochon a crié de temps en temps ces dernières années, et les anciens de la région pensent que c'est une indication d'un autre événement majeur à venir.


La Pierre des caractères cachés du Guizhou
En juin 2002, Wang Guofu, alors secrétaire du Parti du village, est tombé sur une énorme pierre lors d'un projet de nettoyage. La pierre mesure sept mètres de long et trois mètres de haut, avec six caractères clairement visibles inscrits sur la surface : " Le Parti communiste chinois périra ".


Chaque caractère a une taille d'environ un pied carré, le caractère pour "périr" étant plus grand que les autres. Le site où la pierre a été découverte était isolé et n'a pas été touché par les humains pendant des siècles.


Les experts en géologie de l'université de Guizhou ont conclu, après une enquête minutieuse, que la pierre s'est formée naturellement il y a environ 270 millions d'années, sans aucun signe de manipulation humaine. Elle faisait partie d'un bloc rocheux qui est tombé de la falaise de la vallée de la rivière Lanma il y a 500 ans et s'est brisé en deux morceaux. Les caractères "Le parti communiste chinois périra" sont imprimés sur la surface révélée après la cassure

Billet d'entrée au Géoparc national du canton de Zhangbu dans le district de Pingtang, province du Guizhou, portant une photo de la pierre


Au cours des 71 dernières années, le PCC a dirigé la Chine par la violence, la tromperie et une répression impitoyable, et causé la mort de 80 millions de personnes à travers ses différents mouvements politiques. Il prône la philosophie de la lutte et l'athéisme au mépris du ciel, de la terre, de la nature et de l'humanité. Il brasse la fausseté, la méchanceté et la lutte, détruisant complètement la culture traditionnelle chinoise et les valeurs universelles. Il a fait de la Chine une société moralement en faillite.


Depuis 1999, afin de maintenir sa persécution du Falun Gong et des principes de Vérité, Bonté et Patience, le PCC a dirigé le pays par le biais d'une corruption étendue à tous les niveaux. Il utilise ensuite cette corruption pour inciter à une violence excessive contre les gens ordinaires, se plaçant au-dessus de la loi et de l'ordre.


Pendant plus de 21 ans, le PCC a utilisé toutes sortes de moyens cruels pour persécuter les pratiquants de Falun Gong, y compris la diffamation, l'emprisonnement, la torture, le harcèlement financier, le prélèvement d'organes et d'autres moyens. Il a maintenant utilisé des moyens similaires pour réprimer le grand public, notamment les Ouïghours, les résidents de Hong Kong et les Mongols. Le règne tyrannique du PCC a suscité une indignation et un ressentiment généralisés.


The Epoch Times a publié ses Neuf commentaires sur le Parti communisteen novembre 2004, qui ont exposé les mensonges et l'histoire de violence du PCC avec de nombreux faits et preuves. Le 12 janvier 2005, The Epoch Times a publié une déclaration solennelle, soulignant que "la fin du Parti communiste est proche, et que les dieux vont régler leurs comptes avec ce démon", et a lancé en même temps le mouvement des "Trois retraits" (retrait du PCC, de la Ligue de la jeunesse communiste et des Jeunes pionniers). À ce jour, plus de 382 millions de personnes ont quitté les trois organisations du PCC.


Une stèle qui indique le chemin de la sécurité
Liu Bowen (1311-1375), un sage renommé de la dynastie Ming, a un jour décrit une prophétie dans son inscription sur le monument de la montagne Taibai. La stèle contenant la prophétie a émergé lors d'un tremblement de terre, et le contenu de la prophétie a commencé à circuler parmi les gens ces dernières années.


L'inscription prédisait non seulement une pandémie à grande échelle, mais offrait également aux gens un indice sur la façon de rester en sécurité. Elle est ainsi considérée par beaucoup comme une voie de salut.


La stèle de Liu Bowen indiquait que la catastrophe se produirait dans une année Gengzi. 2020 est une telle année.


" Si vous demandez quand ce malheur éclatera / septembre, octobre prendront part au fléau", disent deux lignes de la prophétie.


Dans la prophétie, Liu énumère également dix tragédies qui se produiraient chaque année, parlant de "corps abandonnés à la pourriture / Le passage du sanglier au rat est lourd de tragédies".


Le début de 2020 est la fin de l'année du sanglier et le début de l'année du rat.


Il a également indiqué avec précision l'origine et la propagation de la maladie dans sa liste de dix tragédies : « Huguang rencontre le troisième désastre ; / Dans toute la Chine, des cris se font bientôt entendre.»


Huguang fait référence à la région de Chine qui comprend Wuhan, Hubei.


À la fin de l'inscription, Liu Bowen a donné aux gens la clé du salut – Vérité, Bonté, Patience – à travers une énigme, disant que seuls ceux qui embrassent la bonté peuvent être sauvés.


Il y a eu de nombreux cas depuis le début de la pandémie, dans lesquels des personnes infectées par le COVID-19 (virus PCC) se sont complètement rétablies en récitant « Falun Dafa est bon ; Vérité-Bonté-Patience est bon ( Falun Dafa Hao ; Zhen-Shan-Hao ). De nombreux tels cas ont été rapportés sur Minghui.org.


Épilogue
Le coronavirus mortel (virus PCC) attaque actuellement l'humanité avec des mutations rapides et des implications dévastatrices. Le divin a offert aux gens de précieux conseils depuis les temps anciens pour rester bon et intègre, et a averti les gens de la calamité lorsque la moralité humaine se détériore à un niveau dangereux.


La prophétie de Liu Bowen et la Pierre du caractère caché nous envoient toutes deux un message clair : il faut se tenir à l'écart du PCC en ce moment critique de l'histoire et discerner le bien du mal. De nombreuses histoires et expériences personnelles ont prouvé que les phrases " Falun Dafa Hao ; Zhen-Shan-Hao " peuvent aider les personnes qui les récitent.


Il pourrait être judicieux de s'en souvenir, car si ces histoires sont une preuve, les messages provenant des pierres s'avèrent plus souvent justes que faux.


Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l'article et un lien vers l'article original.


Version anglaise:
Stones That Can Predict the Future

Version chinoise:
传达命运的石头们

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.