Quinze membres du Parlement allemand condamnent la persécution du Falun Gong en Chine

À l'occasion du 22e anniversaire de la répression du Falun Gong par le Parti communiste chinois (PCC) en Chine, 15 parlementaires allemands, au niveau fédéral ou régional, ont publié des déclarations ou écrit des lettres condamnant les graves violations des droits de l'homme commises par le PCC à l'encontre des pratiquants du Falun Gong, notamment le prélèvement forcé d'organes.


Des lettres de soutien au Falun Gong ont récemment été reçues de la part de 15 membres du Parlement allemand au niveau fédéral et régional.


Le commissaire pour la liberté de religion dans le monde : Stop à la persécution


Déclaration du commissaire Markus Grübel


Markus Grübel, député de l'Union chrétienne-démocrate (CDU), est le commissaire du gouvernement fédéral pour la liberté de religion dans le monde. Dans une déclaration publiée le 19 juillet, il a exhorté le PCC à cesser immédiatement la répression des pratiquants de Falun Gong et d'autres groupes ethniques, religieux et culturels. Il a déclaré que chacun a sa propre liberté de croyance et que les droits de l'homme ne peuvent être maltraités ou violés.

" Jusqu'en 1999, la communauté [du Falun Gong] était largement acceptée par le gouvernement, mais elle a ensuite été perçue comme une menace et déclarée “ennemie de l'État”. Ses pratiquants sont également victimes de vastes campagnes de propagande, de rééducation, d'emprisonnement, de travail forcé et de torture. Les experts des droits de l'homme de l'ONU ont été extrêmement alarmés par les prélèvements forcés d'organes, qui sont pratiqués sur des minorités religieuses et ethniques emprisonnées, en particulier sur les pratiquants de Falun Gong ", écrit la déclaration.

M. Grübel a déclaré qu'au cours des dernières décennies, le PCC a discriminé et supprimé divers groupes, dont les Ouïghours, les pratiquants de Falun Gong, les Tibétains, les chrétiens et d'autres. Les violations des droits de l'homme à l'encontre de ces groupes vont de la surveillance et de l'arrestation systématiques à la détention de longue durée.

" Les droits de l'homme ont une validité universelle, indépendamment de la nationalité et de l'appartenance ethnique ou religieuse », poursuit M. Grübel. « La “sinisation” des religions et des cultures, c'est-à-dire l'adaptation forcée à l'idéologie socialiste, est une grave violation de la liberté de religion et de croyance. "


Le porte-parole de la CDU pour les droits de l'homme : La feuille de route du PCC menace le monde entier



Lettre de Michael Brand

Michael Brand, député, est le porte-parole de la Commission des droits de l'homme et de l'aide humanitaire de l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne. Dans sa lettre, il déclare que le PCC a essayé de saper les droits de l'homme, l'une des plus grandes réalisations de l'humanité, tant au niveau interne qu'au niveau externe. En déclarant que les droits de l'homme sont dépassés et en leur portant atteinte, le PCC a imposé son régime totalitaire au monde entier.

M. Brand a expliqué qu'en ce moment, il est vraiment solidaire de ceux qui sont persécutés, détenus et rééduqués. Il s'agit de groupes religieux et ethniques, ainsi que des pratiquants de Falun Gong. Il a déclaré que le PCC doit mettre fin à l'atrocité contre les pratiquants de Falun Gong. Tout en félicitant les pratiquants pour leurs efforts de protection des droits de l'homme, M. Brand souhaite qu'ils poursuivent leurs efforts. Il a dit qu'il est solidaire avec eux.


La vice-présidente du SPD chargée des droits de l'homme : Merci pour le travail acharné



Gabriela Heinrich, députée, vice-présidente du groupe parlementaire du Parti social-démocrate (SPD) chargé des Affaires étrangères et des droits de l'homme, a condamné les prélèvements d'organes perpétrés par le PCC et approuvés par l'État. « Les experts de l'ONU ont souligné qu'il existait des preuves que (le PCC) était à l'origine d'arrestations arbitraires et de prélèvements forcés d'organes sur les pratiquants de Falun Gong, et que cela concernait également les Ouïghours, les Tibétains, les musulmans et les chrétiens », a-t-elle déclaré.

Elle a discuté des questions relatives aux droits de l'homme avec la Chine par différents canaux à de nombreuses reprises. Mais aucune de ces questions n'a reçu de réponse de la part des représentants du régime du PCC. « C'est comme si toutes les discussions étaient tombées dans l'oreille d'un sourd. »

Dans sa lettre, Mme Heinrich a également remercié les pratiquants : « Surtout quand le Falun Gong est persécuté depuis vingt-deux ans, merci pour votre travail acharné. C'est extrêmement important. Même s'il y a des difficultés, je vous demande de persévérer. Même si ce n'est qu'une petite réalisation, c'est très important. Merci », a-t-elle écrit.


Des droits inaliénables

Margarete Bause, députée, est membre du Parlement de l'Alliance 90/Les Verts et porte-parole du parti pour les droits de l'homme et l'aide humanitaire. Elle a dit qu'il y a eu des rapports sur la torture que les pratiquants de Falun Gong subissent pour leur croyance depuis juillet 1999, y compris le prélèvement forcé d'organes. " À l'heure actuelle, des dizaines de milliers de personnes sont toujours portées disparues ", a-t-elle dit.

La grave persécution du Falun Gong montre la soif de pouvoir du PCC pour contrôler les gens, a-t-elle ajouté. Même après cette répression impitoyable, le régime n'a pas réussi à vaincre le Falun Gong, ce qui montre la force de la résistance non violente. Elle a ajouté que de nombreuses personnes dans le monde entier reconnaissent les droits des pratiquants de Falun Gong et travaillent à l'objectif de mettre fin à la répression.

Mme Bause a déclaré que la liberté de croyance et la liberté d'expression sont les droits inaliénables de chacun. Les nations démocratiques comme l'Allemagne ont la responsabilité de protéger et de sauvegarder les droits de l'homme dans le monde entier.


Pas de quête politique

Jürgen Braun

Jürgen Braun est député du parti Alternative pour l'Allemagne (AfD) et porte-parole de la commission des droits de l'homme et de l'aide humanitaire de ce parti. L'ancien dirigeant du PCC, Jiang Zemin, a lancé la persécution en juillet 1999, jurant de "diffamer leur réputation, de les mettre en faillite financièrement et de les détruire physiquement ", a-t-il écrit dans une lettre. Depuis lors, le PCC a systématiquement éliminé les pratiquants. Des dizaines de milliers d'entre eux ont été détenus, torturés et assassinés. La situation perdure encore aujourd'hui.

La répression des pratiquants pacifiques de Falun Gong montre la nature totalitaire et brutale du PCC, a ajouté M. Braun. Lui et d'autres responsables condamnent ces actions et ont exhorté la Chine à respecter les conventions sur les droits de l'homme auxquelles elle a participé. Plus précisément, la Chine doit respecter les droits fondamentaux de ses citoyens, y compris ceux de la religion et de la liberté d'expression.


À l'ordre du jour de la politique étrangère de l'Allemagne

Bettina M. Wiesmann, députée de la CDU,


Bettina M. Wiesmann, députée de la CDU, a écrit une lettre le 17 juillet pour saluer le rassemblement des pratiquants à Berlin. "C'est tout simplement merveilleux pour ceux qui ont la possibilité d'être ici ! Et comme ce serait merveilleux si les gens pouvaient se rassembler librement comme cela en Chine ", a-t-elle déclaré. " La persécution des pratiquants de Falun Gong par le Parti communiste chinois est intolérable. Cela devrait être à l'ordre du jour de la politique étrangère de l'Allemagne de mettre fin à cette persécution. Nous ne devons pas cesser de condamner les violations des droits de l'homme [par le Parti communiste chinois] et de plaider pour que la situation prenne fin. "

" Mes collègues [parlementaires], Michael Brand, Martin Patzelt et Michael Gahler, se tiennent fermement à vos côtés. Ce n'est pas un hasard si Michael Gahler a également été la cible du totalitarisme de Pékin cette année. Cela ne diminue en rien l'engagement de mes collègues de l'Union chrétienne-démocrate à soutenir la liberté de culte dans le monde entier et à s'opposer à la persécution des minorités religieuses ", a-t-elle poursuivi.

" Vous répandez tous de bonnes choses dans le monde. Je suis très heureuse que vous ayez choisi la porte de Brandebourg pour votre activité, qui n'est pas seulement au centre de l'Europe, mais qui a aussi une signification historique centrale. C'est ici que l'Allemagne, qui avait été divisée pendant plus de quarante ans, a été réunifiée de manière impressionnante et que la population est-allemande a été libérée pacifiquement du totalitarisme socialiste ", a-t-elle expliqué. " Authenticité, Bienveillance et Tolérance, avec ces valeurs, vous êtes réunis ici à Berlin aujourd'hui. J'espère que ceux qui sont en exil à l'étranger pourront un jour retourner en Chine sans la crainte de la persécution. Je souhaite à tous ceux qui sont ici aujourd'hui une journée de succès et de paix. Merci beaucoup pour vos efforts ! "


Pacte international relatif aux droits civils et politiques de l'ONU

Sebastian Brehm, député de la CDU


Sebastian Brehm, député de la CDU, a déclaré dans sa lettre : " Au nom de tous les membres du Bundestag allemand qui soutiennent [les pratiquants de Falun Gong], je voudrais vous adresser mes sincères salutations. Nous demandons à la Chine [le PCC] de respecter la Déclaration universelle des droits de l'homme des Nations unies.

"Les mesures prises à l'encontre des groupes spirituels tels que le Falun Gong ont violé toutes les obligations en matière de droit international que la Chine a assumées en signant la Déclaration universelle des droits de l'homme ", a-t-il poursuivi. " Le comportement des dirigeants du Parti communiste chinois est barbare et inhumain, et cela doit être clairement enregistré. Les arrestations arbitraires, le travail forcé, la torture et le vol d'organes humains sont autant de crimes contre l'humanité qui doivent être traduits en justice."

M. Brehm a également appelé le gouvernement chinois " à respecter les normes internationales et le Pacte international relatif aux droits civils et politiques de l'ONU que la Chine a signé, à mettre immédiatement fin à la persécution du Falun Gong en Chine, et à libérer tous les pratiquants de Falun Gong et autres prisonniers de conscience qui sont emprisonnés. Le PCC doit mettre fin à l'acte de vol d'organes ". En tant que membre de la Commission des droits de l'homme, il a dit qu'il ferait de son mieux pour atteindre cet objectif.

Enfin, M. Brehm a exprimé sa gratitude envers les pratiquants de Falun Gong pour leur contribution, leur dévouement et leur engagement envers la paix et les droits de l'homme. Il a encouragé les pratiquants à continuer à utiliser toutes leurs forces pour défendre les valeurs de paix, de liberté, de démocratie et de droits de l'homme.


Travailler pour la liberté et les droits des pratiquants de Falun Gong


Lettre de Mme Bubendorfer-Licht

Sandra Bubendorfer-Licht, députée, a déclaré dans sa lettre : " Au cours des vingt-deux dernières années, les pratiquants de Falun Gong en Chine ont été persécutés, arrêtés et soumis aux tortures les plus cruelles dans les prisons et les camps de travail. Le Falun Gong est une tradition qui intègre des croyances spirituelles, des principes de vie et des méthodes de méditation.

" Pour le Parti libéral-démocrate du Bundestag allemand, la protection des droits de l'homme et de la liberté de religion est notre priorité absolue. La persécution de ceux qui aspirent à la liberté et à la démocratie et qui ne veulent que leur liberté personnelle et leurs droits de l'homme me rend très triste. En tant que personne qui aspire à la liberté et à la démocratie, je suis stupéfaite de la façon dont le gouvernement chinois persécute les droits de l'homme, et je condamne fermement ce comportement.

" La détention de prisonniers politiques, en particulier le prélèvement d'organes à vif, est une chose à laquelle notre société libre et démocratique doit s'opposer fermement. Pour l'Union européenne (UE), notamment du point de vue des relations économiques avec la Chine, nous ne pouvons pas rester silencieux sur ce point. Ceux qui sont menacés aujourd'hui en raison de leurs convictions ont besoin du soutien de nos libéraux-démocrates. L'UE doit résolument, et sans exception, fixer une limite avec elle, signaler un tel comportement et lui imposer des sanctions. La religion et la liberté d'expression sont les valeurs fondamentales des idéaux démocratiques, la pratique du Falun Gong devrait donc être libre et légale. »

La Chine est le deuxième plus grand partenaire commercial de l'Allemagne et de l'Union européenne. « Il est maintenant temps pour les gouvernements de l'Union européenne et de l'Allemagne d'adopter une position plus ferme à l'égard des violations des droits de l'homme par le gouvernement chinois. Nous ne pouvons plus rester les bras croisés », a-t-elle écrit.

" Nous, libéraux-démocrates, continuerons à consacrer toute notre énergie à la protection des droits de l'homme dans le monde entier, et nous nous opposerons à toutes les organisations et à tous les pays qui violent les valeurs démocratiques ou les droits de l'homme ", a écrit Mme Bubendorfer-Licht. "Mon cœur est avec les personnes qui sont persécutées en Chine. Mes collègues du groupe de travail sur les droits de l'homme du Parti libéral-démocrate du Parlement allemand et moi-même allons travailler dur pour la liberté et les droits du Falun Gong. "


Pas de compromis sur les droits de l'homme

Gülistan Yüksel, membre du Parlement pour le SPD

Lettre de Mme Yüksel

Gülistan Yüksel, membre du Parlement pour le SPD, a déclaré que le gouvernement allemand avait soulevé à plusieurs reprises la question de la violation des droits de l'homme et du prélèvement forcé d'organes lors des discussions avec la Chine. En particulier, Bärbel Kofler, de la Commission des droits de l'homme et de l'aide humanitaire, a publié une déclaration exhortant le PCC à garantir les droits de l'homme des pratiquants de Falun Gong et des autres citoyens.

Citant les propos de Frank Schwabe, rapporteur de l'Assemblée sur les droits de l'homme et l'État de droit dans le Caucase du Nord, Mme Yüksel a dit que les droits de l'homme ne peuvent être compromis et que le sujet est toujours sur la table. Enfin, elle a également remercié les pratiquants pour leurs efforts constants sur cette question importante.


Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.


Traduit de l'anglais

Version anglaise :
15 German Parliament Members Condemn Persecution of Falun Gong in China

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.