Des parlementaires du Jura suisse condamnent la persécution en Chine lors de l'activité du Falun Gong

Les pratiquants de Falun Gong en Suisse se sont réunis place de la Gare au centre-ville de Delémont le 23 juillet 2021 pour dénoncer la persécution du Falun Gong en Chine. Delémont est la capitale du Jura, une région francophone de la Suisse. Pierre-André Comte et Nicolas Maître, élus du Jura, sont venus apporter leur soutien en appelant à la fin de la persécution. Les passants ont également appris les atrocités.


Delémont est la quatrième étape de la tournée des pratiquants dans la région francophone du pays pour sensibiliser à la persécution. Des événements similaires ont eu lieu à Genève, Neuchâtel et Lausanne.


Delémont, dans le nord-ouest de la Suisse, est juste de l'autre côté de la frontière avec la France. La région a une longue histoire et est connue pour son industrie de machines de précision, notamment le couteau suisse Wenger.

Les pratiquants font la démonstration des exercices sur la Place de la Gare, au centre-ville de Delémont.


Un élu du Jura : je ferai de mon mieux pour informer les gens de la persécution
L'élu Nicolas Maître a dit qu'il se sentait très tranquille en voyant les pratiquants faire les exercices. Il a dit qu'il trouvait inconcevable et inacceptable que des gens soient persécutés pour avoir suivi cette pratique.

L'élu Nicolas Maître


Il a également dit qu'il soulèverait une résolution parlementaire dans la région francophone à propos du Falun Gong et appellerait les gens à prêter attention à cela, exerçant finalement une pression sur le Parti communiste chinois (PCC). Il a également dit qu'il ferait de son mieux pour informer les gens de la persécution et inciter les autres pays à prendre des mesures.


Un élu du Jura : cette persécution est inacceptable
Pierre-André Comte est député du Jura. Il a dit que c'était la première fois qu'il voyait des pratiquants faire la démonstration des cinq exercices. "Je viens en tant que membre du Parlement du Jura afin d’exprimer mon soutien personnel aux pratiquants de Falun Gong. Cette pratique que je vois aujourd'hui est complètement pacifique. ... [la] méditation assise qui a lieu sous mes yeux indique qu'il n'y a aucune raison d'empêcher les gens de pratiquer cette cultivation.


Pierre-André Comte, député du Jura


"Je suis bouleversé et choqué par la répression du PCC. C'est barbare et doit être condamné partout dans le monde", a-t-il poursuivi. "Je pense que même si la Chine est une nation puissante, elle doit quand même assurer que chaque individu et chaque organisation puisse dire : 'Non, ce n'est pas acceptable'. Partout dans le monde, chaque pays doit protéger les droits de l'homme. La violation de ces droits est totalement inacceptable."


Selon lui, les pays démocratiques et l'ensemble de la communauté internationale n'accepteront pas que des personnes soient dépossédées de tout simplement du fait de leur croyance, notamment le prélèvement d'organes forcé. M. Comte a dit que c'était totalement barbare, que cela ne pouvait être toléré et devait être dénoncé.


Il a également dit aux pratiquants que leur groupe parlementaire pourrait à nouveau discuter de la question. Si le Parlement du Jura peut adopter une résolution en faveur du Falun Gong et de ses pratiquants, ce sera un résultat positif et proactif.


Il a dit : " Quand les gens s'appuient sur des valeurs humaines telles que Vérité, Bonté et patience comme principes, ils ne peuvent être une menace pour quiconque politiquement. Ces croyances devraient motiver chacun d'entre nous, en particulier les dirigeants de notre pays."


"Vérité, Bonté, Patience est tout à fait juste "

Rosemarie et Sonia ont accepté les interviews de correspondants de Minghui.


Rosemarie (à gauche) et Sonia (à droite) ont trouvé que le prélèvement forcé d'organes était "scandaleux ".


Rosemarie pense que tout ce que les pratiquants de Falun Gong font pour arrêter la persécution est très courageux : " Je suis vraiment émue. Ce que vous faites ici est merveilleux. Sonia a dit : " Vérité, Bonté, Patience est tout à fait juste."


Interrogée sur le prélèvement d'organes sur des pratiquants détenus, Sonia partageait le point de vue de Rosemarie. Elle a dit : " C'est épouvantable ! Les gens vivent pour l'argent. La société est devenue tellement scandaleuse."


La police protège les pratiquants
Deux hommes sont venus dans l'après-midi et les pratiquants leur ont parlé du Falun Gong.
Les hommes ont montré leur carte de police et demandé aux pratiquants si tout allait bien ou si quelqu'un les avait harcelés. Il s'agissait de policiers en civil. Ils ont expliqué que parfois le PCC engage des gens pour saboter les manifestations et qu'ils (la police) étaient là pour offrir une protection si nécessaire.


Les pratiquants leur ont dit : "Nous sommes extrêmement chanceux ici parce que la police nous protège. En Chine, la police arrête les pratiquants et les jette en prison. "


Les policiers ont remercié les pratiquants de leur avoir parlé de la persécution et ont dit que c'était une bonne chose d'exposer les atrocités commises par le PCC.


Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l'article et un lien vers l'article original.


Version anglaise:
Switzerland: Members of Parliament in Jura Condemn the Persecution in China at Falun Gong Activity
Version chinoise:
瑞士汝拉州议员-将尽最大努力让人们关注法轮功

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.