La cultivation n’est vraiment que l’élimination des attachements : quelques-unes de mes expériences

Bonjour, Vénéré Maître !
Bonjour, compagnons de pratique !


Le Maître a dit :

    “Je vais vous dire une vérité : tout le processus de cultivation et de pratique d’une personne consiste à abandonner sans cesse ses attachements humains.” Première Leçon, Zhuan Falun)


    Je comprends qu’écrire un article de partage est un processus de clarification de sa cultivation. J’aimerais saisir cette opportunité pour partager avec mes compagnons de pratique mon expérience de cultivation de l’année passée.


    Bien se cultiver tout en sauvant les gens

    Briser une coquille de mes attachements
    Il y a quelque temps, un pratiquant m’a invitée à rejoindre un projet. Mais je n’ai pas très bien compris pourquoi j’étais invitée. Puisque le Maître arrangeait cela pour moi, j’ai cru qu’il y avait quelque chose que je devais éliminer en cultivant à travers mon rôle dans le projet.


    La plupart des pratiquants du projet étaient très jeunes. Le travail qui m’a été assigné était un jeu d’enfants pour eux, mais il s’est avéré très difficile pour moi. Il y avait quelque chose que je ne pouvais pas comprendre ici et une autre faute que je faisais là—je pensais que le projet pouvait continuer avec ou sans moi.


    C’était juste comme quelque chose que j’avais vécu en Chine une fois auparavant,. À cette époque, Microsoft avait arrêté de publier des mises à jour pour le système d’exploitation Windows XP. Par souci de sécurité, l’ordinateur que j’utilisais pour clarifier la vérité, devait être mis à jour. Notre coordinateur local m’a demandé d’apprendre comment mettre à jour l’ordinateur. Je n’avais que des connaissances élémentaires sur les ordinateurs, mais je suis quand même allée au cours d’informatique puisque cette tâche m’était demandée.


    Il s’est avéré que toutes les personnes dans le cours, étaient des informaticiens. Je n’ai rien compris des démos et ne me suis rappelée de rien.


    À ce moment-là, je me suis demandée : quelle était cette situation qui essayait de me pousser à cultiver ? De toutes façons, je dois terminer le cours. Finalement, j’ai pu comprendre comment installer un système d’exploitation. J’ai également compris que le Maître utilisait ce processus pour que je me débarrasse de mon attachement à dépendre de pratiquants ayant des connaissances en informatique.


    Dans ce nouveau projet que je venais de rejoindre, les pratiquants tenaient des sessions régulières d’étude du Fa et de partage d’expériences. Au cours d’un partage, nous avons parlé de la façon dont la musique et l’art servent à louer les divinités et enseigner les gens à propos des divinités. Le succès des musiciens et des artistes était accordé par le divin.


    Lorsque j’ai entendu cela, c’était comme si une couche de matière autour de moi s’était brisée, ou plutôt, comme si une coquille qui m’avait enveloppée, s’était brisée. Pendant de nombreuses années, j’ai eu la notion que les efforts d’une personne sont également très importants pour le succès de la personne, quels que soient les talents individuels des gens. Après avoir entendu le partage, j’ai compris que les gens ne réussiraient pas quels que soient leurs efforts, si les divinités ne leur accordent pas le succès. D’autre part, le talent d’une personne lui est également donné par les divinités.


    Le Maître m’a montré un nouveau principe à travers ces pratiquants. Il s’est avéré que ce projet était là pour m’aider à rompre avec la culture de l’athéisme du PCC. Nous les pratiquants, savons que nous marchons sur le chemin de la divinité, mais des choses spécifiques peuvent encore faire émerger la culture du Parti et l’athéisme en nous.


    J’ai beaucoup bénéficié des nombreuses perspectives à ce partage hebdomadaire.


    L’expérience de travailler dans le projet RTC
    Après l'apparition de la pandémie de coronavirus, j'ai participé aux efforts d'envoi de SMS en Chine. J'ai reçu un SMS d'un Chinois pendant le Nouvel An chinois 2020, qui disait : "Bien que je ne pense pas que la pandémie en Chine soit aussi grave que vous le dites, je tiens quand même à vous remercier. J'espère que vous resterez en bonne santé et que vous passerez un joyeux Nouvel An chinois !"


    J’ai été très émue lorsque j’ai vu le message. Il était malheureux qu’une vie si gentille ait été dupée par le PCC. J’ai partagé le message avec d’autres pratiquants travaillant dans le projet et je l’ai également envoyé à ceux qui téléphonent en Chine en leur demandant d’appeler cette personne pour lui clarifier d’avantage la vérité.


    Une fois, j’ai vu sur le site Minghui un rapport d’un pratiquant de la région du Xinjiang : une personne a reçu un SMS sur le Falun Dafa. Il était si effrayé qu’il l’a signalé au gouvernement, avec la description du contenu du message. De nombreuses personnes en ont entendu parler et ont également appris la vérité. Ce que cette personne a fait a en fait eu l’effet opposé à ce qu’il voulait et a contribué à diffuser la vérité à davantage de gens. Le pratiquant du reportage espérait que les pratiquants en dehors de la Chine persévéreraient dans l’envoi de SMS au public chinois.


    J’ai partagé ce retour avec notre équipe. Nous savons tous que nous devons continuer à bien faire dans le futur.


    Éliminer l’ attachement à la contestation

    Le Maître a dit :


    Dans mon travail professionnel de comptable, j’ai pris l’habitude d’être très précise. Un et un font deux. Un centime manque et les comptes sont en déséquilibre. Cette habitude s’est transférée sur la manière dont je traitais les gens : J'ai apporté ce concept dans mes relations avec les gens : ce qui est bien est bien et ce qui est mal est mal. Tout était noir ou blanc.


    Une fois j’ai parlé de quelque chose à ma fille, que je pensais ne pas être bon. Elle m’a rappelé les paroles du Maître : « Je dirais que vous feriez mieux de devenir policier. » (Leçon Neuf, Zhuan Falun)


    Je continuais à dire que ce n'était pas bien et que les choses ne devraient pas être comme ça. Alors que j'argumentais sans relâche, j'ai soudain eu l'impression que quelque chose tournait dans ma tête et que je ne pouvais pas me contrôler. J'avais des vertiges et j'avais l'impression que j'allais tomber. J'ai immédiatement compris que les anciennes forces avaient trouvé une faille. Elles me punissaient alors que je continuais à me battre pour ma propre opinion.


    J’ai dit immédiatement au Maître dans mon cœur : “j’avais tort, je ne vais plus jamais me battre comme cela.” Les principes du monde humain sont inversés. Lorsque j’insiste pour argumenter sur quelque chose, cela signifie qu’il y a un attachement à enlever, en cultivant.


    Un merveilleux voyage de regard intérieur pendant les élections américaines
    Un jour, pendant la période électorale américaine, mon mari m’a demandé de faire des boulettes.
    Il n’aimait pas vraiment les boulettes, alors je me suis demandée pourquoi il pensait à avoir des boulettes. Lorsque j’ai été sur le point de faire la pâte des boulettes, j’ai mis mon téléphone sur la table et j’ai allumé la chaîne YouTube d’un pratiquant.


    Soudain, mon mari a crié : “Pourquoi regardes-tu toujours ces choses ?”


    J’ai immédiatement rétorqué : “Ce ne sont pas tes affaires. Tu regardes ces mauvaises choses toute la journée et je ne t’embête jamais.”


    Il a continué à crier mais je ne pouvais pas entendre vraiment ce qu’il disait. Je savais simplement qu’il n’était pas en train de parler de quelque chose de bon. Je lui ai répondu en criant, ce qui l’a fait réagir encore plus.


    J’ai vite compris que ce n’était pas lui qui agissait comme cela. Il était manipulé par quelque chose derrière lui. J’ai émis immédiatement la pensée droite pour éliminer les mauvais esprits qui le contrôlaient. Très vite, il s’est arrêté de crier. Après un moment, il a recommencé à parler normalement. Mais j’étais toujours en colère après lui et je l’ai tout simplement ignoré.


    Le lendemain, comme j’ai réalisé que ma conduite était mauvaise, j’ai commencé à réfléchir sur moi-même. Pourquoi m’a-t-il crié dessus de cette façon ? Qu’est-ce que j’ai fait d’incorrect ? J’ai découvert trois problèmes en moi.


    Premièrement, j’étais trop obsédée par les élections américaines. Je regardais tous les jours, les nouvelles et les vidéos sur le sujet et mes émotions montaient et descendaient avec chaque nouveau développement.


    Deuxièmement, j’espérais que mon mari puisse pratiquer Dafa. Il avait une si précieuse opportunité d’être proche de Dafa, alors pourquoi n’était-il pas disposé à pratiquer ? En ses propres termes, il a un pied à l’intérieur de la porte de Dafa et l’autre à l’extérieur.


    En pensant à cela, j’ai finalement trouvé mon attachement caché : s’il pratique Dafa, il sera en bonne santé et n’aura pas besoin d’aller à l’hôpital, ce qui voulait dire moins de problèmes pour moi. En fait, c’était un état d’esprit qui cherchait à profiter de Dafa dans mon propre intérêt. Cet attachement était très malin et caché profondément en moi.


    Troisièmement, j’ai l’attachement à éprouver du mépris envers lui.


    À ce moment, mes larmes ont coulé. Ma fille et moi, pratiquons Dafa. Après le début de la persécution, mon mari a été harcelé maintes fois. Une fois, la police l’a appelé à son travail pour savoir où j’étais alors qu’ils n’arrivaient pas à me trouver.


    Il leur a dit : “je ne peux pas la trouver non plus. Si vous en avez les moyens, pourquoi n’allez- vous pas la chercher ?” La police n’a pas su quoi répondre. Au travail, ses supérieurs


    Le Maître nous a dit :


    Après avoir réalisé mes attachements, j’ai dit au Maître, dans mon cœur : “Maître, j’avais tort à nouveau. J’avais tort et je vais me corriger immédiatement.”


    Lorsque plus tard j’ai fait le deuxième exercice, une vision est apparue dans mon esprit—bien que mon œil céleste ne soit pas ouvert et que je n’ai jamais rien vu dans d’autres dimensions. Dans la vision, il y avait une terre immense, où il y avait un village aussi grand que la terre, mais les bâtiments n’avaient que deux à trois pouces de haut. J’étais assise au milieu du village, portant mes vêtements habituels avec les jambes en position du lotus. Bientôt, j’ai commencé à flotter et à m’élever, m’éloignant de plus en plus de la surface de cette planète, mais sans jamais la perdre de vue.


    Puis une pensée m’est venue : “C’est (la terre) une dimension géante de l’égoïsme.”


    Le jour suivant, la scène est réapparue lorsque j’ai émis la pensée droite. J’ai recommencé à monter. Cette fois, je portais une robe de fée bleu saphir, et la terre était si loin qu’elle était presque invisible.


    Le troisième jour, la même scène est réapparue alors que je commençais à méditer. J'étais également vêtue d'une robe bleu saphir et je tournoyais dans les deux sens en m'élevant.


    Le quatrième jour, je me suis vue assise aux confins de l’univers, penchant la tête et regardant vers les profondeurs du cosmos. J’avais de grands yeux, remplis d’eau cristalline. Dans l’immensité de l’univers, il y avait d’innombrables planètes, certaines avec des fenêtres ouvertes qui révélaient des mondes colorés et spectaculaires, comme dans un kaléidoscope. Chaque planète bougeait sur sa propre trajectoire de manière ordonnée.


    À ce moment-là, ma récente indignation à propos des élections américaines a complètement disparu, tout comme mes pensées sur les injustices du système, la destruction des processus démocratiques et le non-respect des lois. Mon obsession vis-à-vis de l’élection, qui avait semblé aussi forte que du granit, avait disparu, tout était parti. J’ai senti que mon corps était complètement purifié, de haut en bas, de l’intérieur vers l’extérieur. Le Maître a vu que j’avais découvert la racine de mes problèmes et les a enlevés.


    Merci Maître ! Lorsque j’ai commencé à chercher sérieusement mes attachements à l’intérieur, vous avez veillé sur moi et m’avez montré l’immense pouvoir de Dafa et la grande valeur de regarder à l’intérieur.


    Récemment, ces paroles du Maître me sont venues à l’esprit :

      “Il y a une voie pour cultiver le gong, le cœur est ce chemin.La Grande Loi est sans limite, la souffrance est le bateau”(“Falun Dafa,” Hong Yin)


    Après avoir fait l’expérience du nouvel environnement de cultivation aux États-Unis, j’ai une compréhension plus profonde des paroles du Maître. J’ai senti que c’était vraiment bénéfique de souffrir à travers toutes ces difficultés.


    Dans ce nouvel environnement, beaucoup de mes attachements ont été ramenés à la surface, tels que le faire valoir, l’esprit de compétition, le ressentiment, l’indignation, l’hypocrisie et la ruse. Je dois les éliminer en cultivant. Ces attachements étaient dissimulés par ma peur, dans l’environnement de persécution en Chine. Le temps est vraiment compté.


    Le Maître a dit :

      “Si vous pouviez tous connaître la Loi au fond de votre cœur, ce serait la manifestation de la Loi à la puissance sans limites—la réapparition de la puissante Loi de Bouddha dans le monde humain !” (“Les mots avertisseurs,” Points essentiels pour avancer avec diligence)


    Ce qui précède est ma propre expérience et compréhension, merci de bien vouloir me signaler tout ce qui ne serait pas conforme à Dafa.


    Merci Maître.
    Merci, compagnons de pratique.


    Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l'article et un lien vers l'article original.


    Version anglaise : Cultivation Truly Is Just the Elimination of Attachments: A Few of My Experiences

    Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.