L'expérience d'un ingénieur en chef : les gardiens de prison ont utilisé la vidéo des auto-immolations de CCTV comme outil de torture psychologique.

"J'étais détenu dans un centre de détention lorsque la mise en scène de l’auto-immolation sur la place Tiananmen a eu lieu [en janvier 2001]", a déclaré Lizhi He, ancien ingénieur en chef au ministère chinois de la Construction.


Lizhi était détenu au centre de détention de Haidian, Pékin, pour avoir envoyé des informations sur le Falun Gong à ses collègues en juillet 2000. "Après avoir été torturé pendant plusieurs mois, j'étais faible. J'ai été enfermé dans une cellule avec plus de 30 autres personnes et nous avons été forcés de regarder la vidéo de "l'auto-immolation de Tiananmen", a-t-il dit.

Lizhi He, un pratiquant de Falun Gong


" L'incident mise en scène est bizarre "
" L'incident mis en scène est vraiment absurde et bizarre, mais son impact est très mauvais ", a déclaré Lizhi. " Ceux qui ne comprenaient pas le Falun Gong ont été choqués en regardant la vidéo. Je ne savais pas quelle était la réaction du grand public parce que j'étais détenu. J'étais entouré d'un groupe de gangsters et de voleurs. Ils me regardaient d’un air fixe et vide.


He a été détenu au centre de détention pendant sept mois bien que la pratique du Falun Gong ne soit pas illégale. "Les détenus étaient curieux lorsque je suis entré dans la cellule. Ils savaient juste que j'étais un pratiquant de Falun Gong. Ils se demandaient pourquoi j'étais là car ils pensaient que seuls les criminels étaient détenus ", a-t-il dit.


" Je leur ai dit que j'étais un pratiquant de Falun Gong et que je voulais être une meilleure personne. J'avais été arrêté pour avoir parlé aux gens des principes pour se cultiver et avoir envoyé des documents d'information. Ils étaient surpris. Ils ont progressivement commencé à discuter avec moi."


"Certains d'entre eux étaient terrifiés car ils craignaient l’emprisonnement. D'autres avaient le mal du pays. Certains prenaient de la drogue. Tous souffraient et se plaignaient fréquemment à moi. Je les ai réconfortés et leur ai parlé des principes du Falun Gong. Ils ont progressivement appris la bonté du Falun Gong et me respectaient."


He a poursuivi: "Mais après que nous ayons regardé la vidéo de la mise en scène de l'auto-immolation, un policier leur a dit: " Un pratiquant de Falun Gong est détenu dans votre cellule. Vous saurez à quoi ils ressemblent après avoir regardé la vidéo."


Il a ajouté "Le Falun Gong enseigne Vérité-Bonté-Patience. Vous voyez qu'ils commettent des meurtres, des incendies criminels et des auto-immolations. Est-ce que se suicider est suivre ces principes ?"


"La vidéo a trompé et induit en erreur les détenus. Leur attitude a soudainement changé et ils ont pensé que j'étais une mauvaise personne" a poursuivi Lizhi.


Obligé de regarder la vidéo de l'auto-immolation mise en scène pendant plus de dix heures
Lizhi He a été escorté en prison un mois après la mise en scène de l'auto-immolation. Les gardiens de prison ont utilisé la vidéo de China Central Television (CCTV) comme outil de torture psychologique.


"En prison, la vidéo de meurtre et de suicide fabriquée pour diffamer le Falun Gong a été diffusée à maintes reprises. La vidéo incluait la petite fille dans la mise en scène de l'auto-immolation sur la place Tiananmen et d'autres scènes horribles. Nous étions obligés de regarder la vidéo pendant plus de dix heures chaque jour, et n'étions pas autorisés à fermer les yeux".


«Quel était le but? Les gardiens voulaient nous induire en erreur. Ils nous disaient: " Pensez-vous que le Falun Gong est bon? Pratiquez-vous Vérité-Bonté-Patience? Regardez ce qui se passe lorsque vous pratiquez Vérité-Bonté-Patience. "


"Ils ont joué et rejoué les vidéos de scènes horribles pour nous les faire associer au Falun Gong. Ensuite, ils nous ont torturés avec des matraques électriques. Ils ont utilisé la souffrance physique et mentale pour nous faire former un réflexe conditionné à chaque fois que nous pensions au Falun Gong. Ils étaient si malfaisants".


" Le PCC est pervers au-delà de l'imagination "
Dès qu'il l'a regardé, Lizhi a réalisé que la vidéo de l'auto-immolation mise en scène était la nouvelle tactique du Parti communiste chinois (PCC) pour renforcer la persécution.


Il a dit: "Depuis le début de la persécution, CCTV a accusé le Falun Gong de nombreux canulars, y compris leur revendication de 1400 cas de mort, de meurtres et de suicides. Les programmes de diffamation ont été diffusés dans toute la Chine. Mais ils n'ont pas réussi à produire l'effet recherché."


"Parce qu'il y avait de si nombreux pratiquants de Falun Gong, les gens savaient ce qu'était le Falun Gong. De nombreuses personnes ont commencé à pratiquer à cause de problèmes de santé. Ils avaient diverses maladies que les hôpitaux ne pouvaient guérir. Puis ils ont essayé le qigong mais n'ont pas obtenu mieux. Finalement, ils ont essayé le Falun Gong et se sont rapidement rétablis.


Il a dit: "Beaucoup ont commencé à pratiquer le Falun Gong pour les principes de Sincérité-Bonté-Patience. Ce sont ces trois mots qui m’ont attirés. Mon corps tout entier a résonné avec eux la première fois que je les ai vus. J'avais un sentiment de familiarité, de retour chez soi - je sentais que c'était ce que je cherchais."


"Je pense que la plupart des pratiquants ont commencé la pratique en raison des principes de Vérité-Bonté-Patience du Falun Gong . Du fond de notre cœur, nous connaissions la nature solennelle et sacrée de la cultivation et souhaitions être de meilleures personnes. Dès que nous avons vu les mensonges du PCC, nous avons su qu'ils étaient faux - même s'ils étaient délicatement fabriqués. »


"Mais nous, Chinois, savons que le PCC est pervers au-delà de tout ce qu’on peut imaginer", a-t-il dit. "Aussi, en voyant la vidéo de l'auto-immolation dans le centre de détention, ma première réaction a été la douleur: le PCC répandait à nouveau des mensonges pour diffamer le Falun Gong."


"Je savais que les pratiquants de Falun Gong ne feraient pas de telles choses. Dès que je l'ai vu, j'ai su qu'il s'agissait d'un coup monté et de diffamation. Le PCC voulait fabriquer de tels mensonges - et même tuer des gens sur la place Tienanmen.


Comment un pratiquant pourrait-il tuer ou se suicider ? J'ai trouvé les vidéos absurdes. Comment cela pourrait-il être lié au Falun Gong ? Mais le PCC ne sait faire que ça."


Un film mis en scène par le PCC
Pourquoi le PCC a-t-il organisé l'auto-immolation pour renforcer la persécution du Falun Gong? Lizhi a expliqué: "Quand j'ai regardé la vidéo pour la première fois, les détenus et moi-même avons eu l'impression de regarder un film. À l'époque, je ne me suis pas demandé pourquoi j'avais cette impression."


"J'y ai réfléchi plus tard. Si quelque chose comme ça arrivait dans la vraie vie, la scène serait un chaos complet. Il serait impossible de faire des zooms avant et arrière, y compris des gros plans, comme le ferait un film. Donc la simple vérité est que c’était mis en scène par le Parti."


"Une scène montre une bouteille en plastique entre les jambes de l'homme. Son corps était en feu, mais la bouteille plastique était intacte. Il y a de nombreuses failles comme celle-ci. Au premier regard, tout le monde peut voir que c'est faux."


"Cela signifie que si vous y réfléchissez attentivement, cela ne peut pas tromper les gens. Donc, après avoir appris la vérité, beaucoup de gens ont en réalité regretté d'avoir mal compris le Falun Gong pendant
tant d'années."


"Après avoir appris la vérité sur l'auto-immolation mise en scène, de nombreuses personnes ont changé d'avis et ont maintenant une bonne impression du Falun Gong."


Des prisonniers d'opinion torturés et traités comme des ennemis du peuple
"J'ai été emprisonné pendant trois ans et demi pour avoir envoyé des informations sur le Falun Gong à mes collègues", a déclaré Lizhi. "Le premier jour où j'ai été escorté à la prison de Qianwei, un officier de police m'a dit que les personnes emprisonnées étaient des criminels et que les criminels étaient des ennemis du peuple. Les prisons sont l'appareil de l’État pour soumettre violemment l'ennemi.


"Ensuite, la police a utilisé des matraques électriques pour me punir physiquement. C'était en plein hiver glacial. J'ai été torturé jusqu'à ce que je sois extrêmement faible. Je ne pouvais pas bouger et j'ai développé une forte fièvre, une hémoptysie, un gonflement et des douleurs dans les jambes et les pieds."


"Une fois l'administration de niveau supérieur a envoyé quelqu'un pour vérifier les progrès de la prison en forçant les pratiquants de Falun Gong à abandonner leur croyance. Plusieurs autres pratiquants du même quartier et moi avons dit que le Falun Gong est une pratique juste et que la persécution était sans fondement.


"Les gardiens de prison ont exercé des représailles contre nous pour avoir dit la vérité. Ils nous ont électrocuté avec trois ou quatre matraques électriques qui dégageaient des dizaines de milliers de volts. La police m'a emmené au bureau, m'a menotté les mains derrière le dos, m'a ordonné de m'asseoir au pied du mur et a commencé à me choquer.


"En raison du courant élevé, mon corps a été renversé dès que le bâton électrique a touché ma peau. La police a donc choqué les deux côtés de mon corps en même temps : mon cou, mes tempes gauche et droite, mon dos, mes bras, mes jambes et d'autres parties.


"Le policier tempêtait en me choquant : " Vous êtes contre moi! Vous ne m'écoutez pas! Vous me créez des ennuis !"


"Après un tel traitement, mon cœur et mes reins sont restés longtemps douloureux. J'ai été placé sous gestion stricte pendant quelques mois et fréquemment privé de sommeil.


"Dans nos cœurs, nous les pratiquants savons ce qu'est Vérité-Bonté-Patience et ce qu'est la cultivation. Ainsi, la persécution du PCC nous a montré à quel point le Parti est pervers. Nous sommes vraiment de bonnes personnes et ils sont mauvais.


"Peu importe à quel point la persécution devient mauvaise, le PCC ne peut pas changer notre croyance", a déclaré Lizhi. "Pires sont les moyens qu'ils utilisent plus clairement nous voyons que les pratiquants sont des gens vraiment bons et innocents. Ils ne peuvent pas atteindre leurs objectifs malveillants"


Version anglaise :
Senior Engineer Subjected to Psychological Torture, Forced to Watch Staged Tiananmen Self-Immolation Video for Over Ten Hours
Version chinoise :
高级工程师-连续十几个小时看“自焚”-不许眨

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.