Jusqu’où notre foi est-elle solide ? Une compréhension de la croyance en Maître et dans le Fa

Le Maître a dit :

    "Autrefois, après avoir grimpé dans la grotte à l’aide d’une corde, le pratiquant coupait la corde et s’y installait pour cultiver et pratiquer; s’il ne réussissait pas sa cultivation et sa pratique, il y mourait à l'intérieur. Sans eau et sans nourriture, c’était une méthode particulière de cultivation et de pratique qu’on adoptait dans ce genre de situation tout à fait spéciale." (Huitième leçon, Zhuan Falun)

Quand j'ai lu cette partie du Fa, elle a profondément résonné en moi, et j'ai eu une nouvelle compréhension de la croyance en Maître et dans le Fa.


Dans le passé, un pratiquant devait renoncer à tout parmi les gens ordinaires, entrer dans une grotte et utiliser la méthode spéciale de Bigu pour cultiver. Ce n'est certainement pas une échappatoire, contrairement à la pratique dans le temple où l'on pouvait retourner dans la société si l'on sentait qu'on ne pouvait pas continuer à cultiver. Cela ne peut se faire que si l'on a une grande foi dans la maîtrise de la discipline. Peu importe s’il pouvait finalement réussir à se cultiver, la pensée elle-même est remarquable.


Pendant des milliers d’années, bien que de nombreuses personnes croyaient en la cultivation, très peu d'entre elles ont réellement cultivé, et seules quelques-unes ont achevé leur cultivation. Bien sûr, les raisons sont nombreuses, mais le fait de ne pas pouvoir atteindre une foi à cent pour cent juste dans le maître et les principes fondamentaux était la raison la plus profonde. Les gens ne peuvent pas voir la vérité dans le labyrinthe, et sont limités par la notion que voir c'est croire. Par conséquent, même les personnes ayant de bonnes bases auront inévitablement des doutes et des hésitations. Ceux qui cultivent dans un état non verrouillé ne peuvent voir qu'une vérité partielle, sans parler de ceux qui cultivent dans un état verrouillé. C'est la difficulté de la cultivation, mais c'en est aussi une partie vraiment précieuse.


Nous parlons de croire dans le Maître et le Fa tous les jours. Peut-être que quelques personnes se demandent pourquoi nous devrions croire dans le Maître et le Fa. Cela semble être une chose à laquelle on n'a pas besoin de penser, sinon pourquoi continuons-nous à cultiver ?


Nous pouvons faire une analogie très superficielle. Nous voulons aller à un endroit, mais nous sommes sur une surface plate. Donc, nous ne savons pas comment y arriver, quels obstacles nous rencontrerons en chemin, ou comment les surmonter, parce que nous ne pouvons pas tout voir. Mais le Maître se tient sur un lieu élevé. Il voit clairement tout et nous dit ce qu'il faut faire et le chemin à prendre.


Cependant, comme nous ne pouvons pas voir, nous avons souvent le sentiment que ce que le Maître a dit ne correspond pas à nos propres expériences ou aux situations que nous rencontrons. Ce sont là des occasions de tester notre croyance juste. Lorsque nous surmonterons les difficultés avec une foi juste dans le Maître et le Fa, nous constaterons que tout est sous le contrôle du Maître. Sans cette foi, rien ne peut être accompli.


Notre cultivation est maintenant arrivée au stade final, et avoir la foi est encore plus critique. Nous savons, d'après le Fa, qu'en tant que disciples de Dafa de la période de la rectification du Fa, nous n'avons pas de repli, donc nous ne nous laissons à nous-mêmes aucune porte de sortie. La rectification de Fa va réussir. La pratique de Bigu était une voie de cultivation mineure, mais ces pratiquants ont pu sciemment et complètement couper leur propre chemin de retour. Notre foi ne devrait-elle pas être encore plus forte ?


Version anglaise:
How Firm Is Our Faith? Some Understanding of Believing in Master and The Fa

Version chinoise:
从低处看高处

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.