Expérience scientifique : pourquoi n"y a-t-il pas de bactéries sur les mains de pratiquants de Falun Gong

L'épidémie à Wuhan s'est propagée rapidement créant la panique dans le monde entier. L'apparition de la nouvelle maladie mortelle du coronavirus (COVID-19) a également attiré l'attention sur les "super bactéries"dans le monde microbien. Des expériences scientifiques ont révélé que les pratiquants de Falun Gong sont porteurs d"un antibiotique surnaturel à même de tuer les "super bactéries".


Le 19 février, Minghui rapportait que le nouveau coronavirus (pneumonie de Wuhan), un virus qui ressemble à une couronne vu au microscope, attirait l'attention sur le monde des micro-organismes.


Sur Wikipédia, la définition d'un micro-organisme est un minuscule organisme difficile à voir directement à l'œil nu. Les micro-organismes à structure cellulaire comprennent diverses bactéries, tandis que les organismes sans une structure cellulaire complète incluent les virus. Nous ne parlerons pas de virus aujourd'hui, mais raconterons plutôt une histoire liée aux bactéries dans le monde microbien.


Lors d'une expérience microbienne accidentelle, il a été découvert que Deyuan, une pratiquante de Falun Gong était porteuse d’un antibiotique surnaturel capable de tuer la bactérie Staphylococcus aureus , celle-ci étant nocive pour le corps humain.


Deyuan, 22 ans, est née en Allemagne et a commencé à apprendre le Falun Gong avec ses parents quand elle avait quelques mois, elle a grandi en suivant les principes de Vérité-Bonté-Patience du Falun Gong. Devenue adolescente, Deyuan a continué d'avoir une bonne moralité et une excellence académique, elle a réussi son entrée à l'université et étudie maintenant les sciences médicales.


Quiconque a été en contact avec Deyuan garde l'impression qu'elle est une fille calme, discrète et bien éduquée.


Première expérience de microbiologie
Une année, pendant le semestre d'hiver, Deyuan a suivi un cours de microbiologie à l'université. Dans la première leçon, les élèves ont reçu quelques plaques d'agar sur lesquelles ils ont cultivé et observé des micro-organismes et ils ont effectué diverses expériences.


On a demandé aux élèves de mettre leurs doigts sur une plaque de gélose au sang pour découvrir à quel point leurs mains étaient sales. La plaque a ensuite été placée dans un incubateur permettant à toutes les bactéries présentes de se développer et de se multiplier afin qu’elles puissent être facilement observées.


Quelques jours plus tard, Deyuan a été surprise quand elle a récupéré la plaque avec son empreinte digitale. De nombreux étudiants pouvaient clairement voir des colonies bactériennes sur leur plaque, mais il n'y avait presque rien sur la plaque de Deyuan.


Deyuan elle-même était fort surprise: "Pourquoi n'y a-t-il rien sur ma plaque ? Me suis-je lavé les mains avant le cours? Mais j'ai touché quelque chose après !"


Deyuan pratique souvent le Falun Gong. En surface, elle ne semble pas différente des autres. La pratique peut remplir le corps d'un pratiquant d'énergie, mais comment cette énergie se manifeste-t-elle ? Les bactéries des empreintes digitales de Deyuan ont-elles été tuées par son énergie, ou leur croissance a-t-elle été réprimée?


Bien sûr, nous ne pouvons pas tirer de conclusion car ce n'était que le résultat d'une seule expérience. Les gens peuvent dire que c'était accidentel. Penchons-nous sur une deuxième expérience impliquant Deyuan.


Deuxième expérience de microbiologie
La deuxième expérience de microbiologie dans son cours consistait à tester l'existence de microbes sur des objets avec lesquels elle était entrée en contact à l'extérieur ou à la maison. Deyuan a choisi un billet de banque. Quelques jours plus tard, elle a été encore plus surprise lorsqu'elle a récupéré la plaque d'agar qui était en contact avec le billet de banque car la plaque était également "propre", tandis que de nombreux autres étudiants avaient des colonies bactériennes sur leurs plaques.


Deyuan était confuse à l'époque car tout le monde sait que les billets de banque sont particulièrement sales.


Il convient de noter que cette expérience faisait partie d'un cours de microbiologie dans une université allemande. Deyuan n'avait aucune intention de prouver qu'elle avait de l'énergie, et l'Allemagne a des installations d'enseignement des sciences médicales très strictes et un équipement médical avancé.


D'après les résultats de la deuxième expérience, on peut voir que les empreintes digitales de Deyuan et les objets qu'elle a touchés ne lui ont pas transmis de bactéries, malgré qu'elle vive dans un monde infesté de bactéries. Par exemple, de nombreux objets tels qu'une souris d'ordinateur ont tous des bactéries.


La seule explication est que l'énergie générée par la pratique du Falun Gong de Deyuan a un effet sur les bactéries. Si la conjoncture que l'énergie dans le corps de Deyuan peut tuer les bactéries est vraie, cela signifie que son corps a une protection qui peut résister à l'invasion bactérienne, et son corps serait naturellement sain et libre d'infections.


Alors, comment cette énergie existe-t-elle ? Et que se passe-t-il réellement ? Peut-être que la troisième expérience peut répondre à cette question.


Troisième expérience de microbiologie - Une colonie apparaît enfin
Dans la troisième expérience de microbiologie, le professeur a demandé aux étudiants de chaque groupe de cultiver le mucus de leurs gorges et narines sur les plaques d’agar .


Comme d'autres étudiants du groupe de Deyuan voulaient utiliser du mucus de gorge pour les expériences, Deyuan a choisi d'utiliser du mucus de narine.


Quelques jours plus tard, les étudiants ont récupéré leurs plaques d’agar respectives accompagnées de feuilles de calcul contenant des données d'analyse et les noms de diverses bactéries. Cette fois, il y avait une colonie bactérienne visible sur la plaque de Deyuan. Elle était très heureuse quand elle a découvert que sa plaque développait des Staphylococcus lugdunensis.


Tout le monde a pu interroger le professeur sur leurs bactéries, mais personne n'avait la même bactérie que Deyuan. Deyuan voulait également savoir quelle était sa bactérie. Elle a été la dernière à le demander au professeur.


Lorsque le professeur a entendu le nom de la bactérie de Deyuan, il était très excité et a dit que c'était une espèce nouvellement découverte. Bien qu'elle ait été découverte il y a plus de dix ans, cela n'a été publié que récemment. Ce type de bactérie peut tuer d'autres bactéries nocives telles que les Staphylococcus aureus qui peuvent provoquer de nombreuses maladies graves.


Lorsque le professeur a mentionné cela, tous les étudiants se sont tournés vers Deyuan. La bactérie trouvée dans la narine de Deyuan lors de la troisième expérience, le Staphylococcus lugdunensis , est en fait un type de Staphylococcus qui peut tuer d'autres bactéries nuisibles.


D'après les trois expériences, il est clair que bien que Deyuan ne semble pas différer des autres à un niveau superficiel, au niveau microscopique, l'énergie qu'elle porte peut entraver l'invasion bactérienne. Une fois que des bactéries nocives pénètrent dans ses narines, le Staphylococcus lugdunensis les tuera.


Qu'est-ce que le Staphylococcus lugdunensis ?
Premièrement, il nous faut en savoir plus au sujet du Staphylococcus aureus .Le Staphylococcus aureus peut provoquer des maladies inflammatoires purulentes à des degrés divers, telles que des boutons, de l'urticaire, des otites moyennes, des sinusites, de l'ostéomyélite et la septicémie.


Le Staphylococcus aureus est le coupable de nombreuses maladies allant des voies respiratoires supérieures au tube digestif en passant par l'épiderme. Parmi eux se trouvent également des "super bactéries" telles que le Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM). En d'autres termes, le Staphylococcus lugdunensis est l'ennemi juré de cette super bactérie.


En 2016, Andreas Peschel, un scientifique de l'Université de Tübingen, en Allemagne, et ses collègues ont trouvé une arme qui pourrait combattre le "super Staphylococcus aureus "

.
Fait intéressant, cette arme mortelle provient d'une autre bactérie de type Staphylococcus : Le Staphylococcus lugdunensis . L'article connexe a été publié dans la revue Nature .


D'autres recherches ont montré que le Staphylococcus lugdunensis est équipé d'un groupe de quatre gènes (lugA, lugB, lugC et lugD) qui forme un pipeline pour coproduire une protéine appelée "lugdunine".


Cette protéine se compose de six acides aminés reliés entre eux pour former une structure circulaire. Étonnamment, la lugdunine a une large et puissante activité antibactérienne. 1,5 μg seulement de lugdunine par millilitre peut inhiber la croissance du Staphylococcus aureus , et même le SARM n'a aucune chance face à cet antibiotique.


De plus, la lugdunine est également mortelle pour de nombreuses autres bactéries à Gram positif. À la bonne concentration, même les super bactéries notoires telles que les entérocoques résistants à la vancomycine (ERV) peuvent être éliminées.


La bête noire de la maladie du coronavirus (COVID-19) à Wuhan
Parmi les pratiquants de Falun Gong, nombre d'entre eux étaient malades et se sont miraculeusement rétablis après avoir commencé la pratique.


Beaucoup de gens ne voient que ce phénomène et ses résultats. Personne ne prête attention à ce qui se passe au niveau microscopique et invisible à l'œil humain.


À travers le cas de Deyuan, on pourrait expliquer comment, dans de nombreux exemples de récupération physique parmi les pratiquants de Falun Gong, le corps microcosmique subit d'énormes changements à travers la cultivation de la Loi (Fa) juste. Ceux-ci proviennent de leur énergie positive interne dans le microcosme de leur corps.


Il existe des super bactéries parmi les micro-organismes, mais il existe aussi leur bête noire le Staphylococcus lugdunensis . Le nouveau coronavirus aura également un ennemi juré.


Certaines personnes ont également présenté des symptômes de la maladie du coronavirus, mais elles ont réagi rapidement et ont sincèrement récité "Falun Dafa Hao, Zhen-Shan-Ren Hao " (Falun Dafa est bon, Véracité-Bonté-Patience est bon), après quoi leurs symptômes ont disparu.


Les trois expériences de Deyuan peuvent laisser croire que lorsque des personnes malades sont sincères, il est possible qu'une bataille contre les bactéries ou les virus nocifs nettoie leur microcosme. Lorsque les virus sont éliminés, le corps humain devient naturellement sain.


L'épidémie de Wuhan est du "mauvais qi "
Selon l'ancienne théorie médicale chinoise, la pandémie actuelle causée par la pneumonie de Wuhan est du "mauvais qi".


Comment les anciens Chinois ont-ils évité la peste?
Selon le "Traité sur les méthodes d'aiguilletage " dans Le classique de médecine interne de l'empereur jaune, l'empereur a déclaré: "J'ai entendu parler de cinq maladies épidémiques qui sont toutes très infectieuses. Elles présentent toutes des symptômes similaires sans traitement de secours. Comment puis-je empêcher les gens d'être affectés par ces maladies épidémiques? " Qi Bo a dit: "Ceux qui ne sont pas affectés ont du qi droit en eux, donc le mal ne peut pas les déranger"


De nombreux Chinois sont assez perplexes devant cette déclaration. Pourquoi "le qi droit empêche-t-il le mal de les déranger"? La méthode des anciens pour résister à la peste est-elle une "superstition"?


Selon les recherches, le "qi"mentionné dans le Classique de médecine interne de l'empereur jaune ne fait pas référence à l'air comme on l'appelle maintenant en science, mais plutôt à une substance invisible dans l'univers.


Ce que les anciens appelaient "qi" n'est pas seulement de la matière, mais aussi de l'énergie, et elle peut également être transformée en matière de haute énergie. Par conséquent, la droiture elle-même est une énergie positive, et le mauvais qi comprend des matières négatives telles que le vent, le froid, la chaleur, l'humidité, la sécheresse, le feu, les virus, les bactéries, etc


L'énergie du qi droit peut résister ou détruire le qi mauvais. Par conséquent, Qi Bo a dit: "Le qi droit existe à l'intérieur, et le mal ne peut l'affecter."


Le virus entendu par la médecine moderne n'est généralement que de 50 à 100 nm. Sa structure est une coquille protéique (capside) contenant un acide nucléique (ARN). Cet acide nucléique contient un ensemble d'informations qui détruit les cellules.


À l'heure actuelle, les méthodes physiques générales pour éliminer les virus comprennent l'utilisation de rayons ultraviolets, qui ont une longueur d'onde de 10 à 400 nm. Un seul de ces photons transporte une grande quantité d'énergie qui peut détruire les acides nucléiques des bactéries et des virus. Si les acides nucléiques sont détruits, les informations de fonctionnement portées par l'acide nucléique sont endommagées, auquel cas la fonction prédéterminée du virus ne peut pas être remplie.


En été, les personnes qui portent des manches courtes ressentiront de la chaleur voire même de la douleur lorsqu'elles seront exposées à un fort ensoleillement. En effet, l'énergie transportée par les rayons ultraviolets provoque des changements dans les protéines des cellules de la peau humaine.


Le gong mentionné dans le qigong chinois porte en fait une sorte de substance de haute énergie comme la lumière. Cette substance n'est pas dans la plage de fréquence de la lumière visible, elle est donc invisible à l'œil nu, mais elle est radioactive et a le même effet bactéricide.


Réciter "Falun Dafa hao" pour vaincre le fléau a une base scientifique datant de fort longtemps
Dès 2003, les scientifiques ont mené des expériences biomédicales sur le champ énergétique de la cultivation du Falun Gong. Les expériences ont utilisé avec succès la technologie de recherche sur les cellules myocardiques pour démontrer que le champ de pratique du Falun Dafa peut améliorer l'activité contractile des cardiomyocytes, ce qui prouve que les champs de pratique fournissent une certaine énergie.


En fait, selon les connaissances générales de la physiologie musculaire et de la biochimie, l'augmentation de la tension contractile des cardiomyocytes nécessite une énergie biochimique supplémentaire (par exemple l'ATP ou les ions calcium) ou physique (par exemple de la chaleur ou de l'énergie électromagnétique).


Cependant, dans cette expérience, il n'y avait pas de tels apports d'énergie. Un pratiquant de Falun Dafa a simplement entouré la cellule de ses mains. La tension contractile de la cellule a augmenté sans aucune source d'énergie conventionnelle.


Cela montre que pendant la pratique du Falun Dafa, une énergie inconnue agit sur les systèmes biologiques pour augmenter leur activité. Les résultats de cette expérience fournissent directement une base scientifique fiable pour le Falun Dafa, qui a des effets bénéfiques miraculeux sur les systèmes biologiques.


Le 14 avril 2005, des pratiquants de Falun Gong de Jinan, dans la province du Shandong, ont été testés à l'aide d'un instrument appelé "instrument de micro-diagnostic multifonctionnel MDI" pour analyser le sang. Il a été constaté que les cellules vivantes du sang des pratiquants de Falun Gong étaient uniformément réparties, les cellules étaient très actives. Il n'y avait aucun sédiment dans l'interstitium et il n'y avait presque pas de cellules épineuses.


Ce qui est encore plus étonnant, c'est que chacune des cellules avait une forme circulaire et des halos violets, bleus, jaunes et blancs allants de l'intérieur vers l'extérieur. Elles avaient l'air limpides et très belles sur l'écran de l'ordinateur. Les cellules souches étaient réparties uniformément sans sédiment.


Au microscope, les cellules vivantes d'une personne moyenne sont extrêmement irrégulières, ont une faible mobilité et présentent des fragments, des cercles et des taches noires, ainsi que des sédiments dans tout le champ de vision avec des cercles noirs autour de chaque cellule. A l'examen les cellules souches sont désordonnées et troubles.


Ces phénomènes confirment la nature magique et extraordinaire du Falun Dafa. Les gens qui récitent régulièrement "Falun Dafa Hao, Zhen-Shan-Ren Hao" peuvent également se lier à cette énergie, donc cette énergie a des effets magiques.


Les expériences scientifiques modernes ont depuis longtemps confirmé que l'esprit peut changer la matière environnante.


Diverses expériences scientifiques ont prouvé que les gens qui ont de bonnes pensées et disent souvent des choses positives produiront de l'énergie positive. Réciter fréquemment "Falun Dafa Hao, Zhen-Shan-Ren Hao" aura un effet positif sur son corps. C'est le moyen le plus rapide et le plus efficace pour améliorer la "droiture" de son corps.


Minghui.org a publié le 21 septembre 2013 et le 25 janvier 2020 que pendant le SRAS en 2003, certaines personnes qui récitaient sincèrement " Falun Dafa Hao, Zhen-Shan-Ren Hao "ont pu être sauvées de dangers réels.


Lorsque la maladie du coronavirus (COVID-19) à Wuhan est devenue incontrôlable, Minghui.org a également publié un certain nombre de cas dans lesquels des patients atteints de pneumonie se sont rétablis en quelques jours en récitant " Falun Dafa Hao, Zhen-Shan-Ren Hao ".


On peut voir que réciter fréquemment "Falun Dafa Hao, Zhen-Shan-Ren Hao" peut aider à surmonter la maladie. Ce n'est pas une superstition, mais a au contraire une base scientifique vérifiée par de nombreuses expériences scientifiques et les expériences personnelles des pratiquants de Falun Gong.


Version anglaise :
http://www.pureinsight.org/node/7507

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.